Le fabricant chinois de smartphones Oppo débarque en Europe

 |   |  448  mots
Selon Gartner, Oppo était le numéro 5 des fabricants mondiaux de smartphones au premier trimestre 2018, avec une part de marché de 7,3%.
Selon Gartner, Oppo était le numéro 5 des fabricants mondiaux de smartphones au premier trimestre 2018, avec une part de marché de 7,3%. (Crédits : Reuters)
Les smartphones du groupe chinois Oppo seront distribués à partir de juillet dans plusieurs pays européens, dont la France, nouvel exemple de l'appétit croissant des fabricants chinois pour un marché européen dont ils sont longtemps restés à l'écart.

Décidément, la concurrence dans les smartphones ne faiblit pas. Les smartphones du groupe chinois Oppo seront distribués à partir de juillet dans plusieurs pays européens, dont la France, nouvel exemple de l'appétit croissant des fabricants chinois pour un marché européen dont ils sont longtemps restés à l'écart. Oppo, qui détenait 7,3% du marché mondial des smartphones au premier trimestre, selon le cabinet Gartner, va commencer à attaquer à partir de juillet les marchés français, italien, espagnol et néerlandais.

Il réfléchira ensuite à une implantation dans d'autres pays européens "au second semestre" ou "au début de l'année prochaine", a indiqué à l'AFP Alen Wu, le vice-président d'Oppo chargé de l'international. Les annonces d'Oppo font suite à celle de ses rivaux chinois Xiaomi et OnePlus, qui ont annoncé il y a quelques semaines leur arrivée sur le marché français. Ces constructeurs veulent marcher sur les traces de Huawei, le premier constructeur chinois à s'être lancé en Europe, et qui a réussi à y atteindre une part de marché d'environ 11%, selon Gartner, derrière Samsung (30%) et Apple (40%).

De grandes ambitions

Contrairement à ce qui se passait il y a encore dix ans, les consommateurs européens peuvent désormais avoir une image favorable des produits technologiques chinois, a défendu M. Wu. "Quand ils pensent aux marques chinoises, ils pensent à des entreprises qui innovent (...). C'est une fondation très solide pour attaquer le marché européen", a-t-il estimé. Sur le marché français, Oppo veut vendre ses appareils via les distributeurs établis et les opérateurs de télécoms, même s'il n'a encore aucun nom à annoncer pour l'instant.

"Nous sommes en discussion avec les principaux opérateurs télécoms", s'est contenté d'indiquer Alen Wu.

"Quand nous aurons établi une présence" sur le marché européen, "nous n'excluons pas de déployer nos propres boutiques", a-t-il ajouté. Car l'industriel chinois ne veut pas ménager ses efforts. "Nous voulons que notre performance en Europe soit équivalente ou comparable à celle que nous avons dans le monde", a précisé M. Wu.

7,3% de part de marché, numéro 5 mondial des smartphones

Selon Gartner, Oppo était le numéro 5 des fabricants mondiaux de smartphones au premier trimestre 2018, avec une part de marché de 7,3%. Pour illustrer son intérêt pour le marché européen, Oppo a choisi le Louvre pour la présentation mondiale, mardi soir, de son nouveau smartphone haut de game, le Find X. Concentré de technologie et de design, le smartphone dispose notamment d'un système de reconnaissance faciale "20 fois plus sûr" que les systèmes de reconnaissance par empreintes digitales, selon Alen Wu.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2018 à 8:43 :
""Nous voulons que notre performance en Europe soit équivalente ou comparable à celle que nous avons dans le monde","

Ha ouais ok on va encore se retrouver avec des mouchards dans nos smartphones donc, génial, vive la chine...

""Les téléphones chinois : un espionnage aux motivations peu claires"" https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/reseaux-et-telecoms/les-telephones-chinois-un-espionnage-aux-motivations-peu-claires_121281
a écrit le 19/06/2018 à 22:17 :
Donald aide nous: si on achète cette daube chinoise , on n'achètera plus ton Iphone tout aussi daubé mais bien plus lucratif pour toi. Help, colle leur une amende!
a écrit le 19/06/2018 à 22:00 :
pour votre info O+ (oneplus) fait partie du groupe Oppo...donc pas un concurrent...le oneplus 6
a écrit le 19/06/2018 à 20:29 :
il faut exiger qu'ils creent des co entreprises ou ils detiendront 49% et ou ils feront les transferts de technologies
tables turned...........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :