Le français Criteo dépasse ses objectifs de croissance

Le spécialiste français de la publicité en ligne a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu avec une croissance de 36% de son chiffre d'affaires, à 401 millions de dollars.
Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Criteo, ex PDG, et président exécutif du Conseil d'administration.
Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Criteo, ex PDG, et président exécutif du Conseil d'administration. (Crédits : DR)

Criteo, la "pépite" française spécialiste du ciblage publicitaire sur internet a annoncé mercredi 4 mai un résultat net en hausse de 19% au premier trimestre, confirmant ses objectifs annuels.

La société cotée sur le Nasdaq, qui publie désormais ses résultats en dollars, a dégagé un bénéfice de 19 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année pour un chiffre d'affaires de 401 millions de dollars, en progression de 36%.

Publicité mobile, manne financière du groupe

"Nous sommes très satisfaits de ces résultats, pour le dixième trimestre consécutif Criteo va au-delà de la perspective donnée au marché", a souligné Benoît Fouilland, directeur financier du groupe, à l'AFP. "Plus de 50% de l'activité se fait désormais grâce à la publicité sur mobile", a-t-il souligné.

Le chiffre d'affaires hors reversements aux partenaires (indicateur mis en avant par le groupe), est en progression de 37%, à 162 millions de dollars. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté ressort en hausse de 54% à 49 millions de dollars. Ainsi, le groupe dépasse les objectifs qu'il s'était fixé d'un chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires situé entre 153 et 158 millions de dollars et d'un Ebitda ajusté entre 36 et 41 millions.

Pour l'ensemble de l'année, Criteo confirme son objectif de chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires en hausse de 30% à 34% à taux de change constant, et une progression de sa marge brute d'exploitation d'entre 0,6 et 1 point de pourcentage.

Enfin, pour le deuxième trimestre, la société annonce un objectif de chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires compris entre 158 et 162 millions de dollars et d'Ebitda ajusté entre 32 et 36 millions de dollars. Le deuxième trimestre, le plus faible de l'exercice habituellement pour Criteo, subit l'effet de la baisse d'activité du secteur de la distribution à cette période, explique le groupe.

Un pied en Asie

Au cours du trimestre écoulé, Criteo a également renforcé son partenariat avec le réseau social Facebook, permettant à quelque 5.000 clients de Criteo d'utiliser les "Dynamic Product Ads" (publicités de produits dynamiques). Cet outil permet aux sites de e-commerce d'utiliser leur catalogue de produits directement sur la plateforme de Facebook.

Criteo va poursuivre ses efforts pour cibler, au-delà des plus gros clients du e-commerce, les sociétés intermédiaires dans lesquelles il voit un important potentiel de progression. Il va aussi continuer à s'étendre en Asie, avec l'ouverture d'une filiale en Inde prévue au deuxième trimestre.

>>>LIRE AUSSI : Comment le français Criteo conquiert le monde

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.