Le mariage entre Wall Street et la Silicon Valley bat-il de l'aile ?

 |   |  850  mots
Uber, ou la pire entrée en Bourse depuis 1975...
Uber, ou la pire entrée en Bourse depuis 1975... (Crédits : Kacper Pempel)
Les récentes entrées en Bourse de Lyft et d'Uber se sont révélées décevantes. Est-ce le signe qu'une bulle technologique est en train de se former ?

Outre-Atlantique, 2019 a été abondamment décrite comme l'année des IPO (Initial Public Offerings). Un nombre pléthorique de licornes, ces jeunes pousses dont la valorisation a dépassé le milliard de dollars, ont en effet choisi cette année pour entrer en Bourse. Rien qu'en avril dernier, le service de vidéoconférence Zoom, le réseau social Pinterest et le service d'autopartage Lyft ont fait leurs débuts à Wall Street, atteignant respectivement des valorisations de 9, 10 et 24 milliards de dollars. Le 9 mai dernier, ce fut au tour d'Uber, grand rival de Lyft, d'entrer à son tour en Bourse, tandis que le site de location de résidences de voyage Airbnb, le service de messagerie professionnelle Slack et l'entreprise de coworking WeWork ont tous évoqué l'éventualité d'une IPO plus tard dans l'année.

Mais à l'heure des premiers bilans, force est de constater que ceux-ci s'avèrent peu reluisants. À l'exception de Zoom, toutes ces entreprises, majoritairement basées dans la région de San Francisco, ont fait beaucoup moins bien que prévu. Lancée en Bourse au prix de 72 dollars pièce, l'action de Lyft se vend aujourd'hui autour de 62 dollars. Attaquée dès son entrée à Wall Street, elle a...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2019 à 10:38 :
Mes commentaires sont trop intelligents pour vous ? OK vous ne les validez pas dans ce cas vous ne les instrumentalisez pas.
a écrit le 27/08/2019 à 10:37 :
Mes commentaires sont trop intelligents pour vous ? OK vous ne les validez pas dans ce cas vous ne les instrumentalisez pas.
a écrit le 27/08/2019 à 10:36 :
Mes commentaires sont trop intelligents pour vous ? OK vous ne les validez pas dans ce cas vous ne les instrumentalisez pas.
a écrit le 27/08/2019 à 10:32 :
Deux gros commentaires censurés, ce serait bien qu'au moins on m'épargne le trollage du peine à penser, au moins...

Désolé d'avoir une capacité d'analyse nettement au dessus du lot hein, mais nombreux pourraient y accéder s'ils n'étaient pas autant possédés.
a écrit le 26/08/2019 à 10:44 :
Le cruel manque d'idées de nos propriétaires de capitaux et d'outils de production ne peut que les mener à sauter sur ce qui existe déjà au lieu d'investir à long terme, les entreprises du web ont toutes suent en profiter se mettant en bourse bien souvent à leur apogée mais les meilleurs places ont été déjà prises par fb, google et amazone, ensuite on est bien souvent avec des suiveurs dotés par principe d'un potentiel moindre et pourtant complètement hypertrophiés.
Réponse de le 26/08/2019 à 11:05 :
Et ?...
Le capitalisme est devenu ce qu'il est car justement il sait toujours se réinventer pour générer du profit...
Doit-il avoir peur de citoyens blasés qui pérorent mais jamais n'agissent ?
Réponse de le 26/08/2019 à 16:48 :
deuxième réponse

j'exige la suppression de mon commentaire puisque je ne peux ni répondre ni faire supprimer le peine à penser.
Réponse de le 27/08/2019 à 10:36 :
Mes commentaires sont trop intelligents pour vous ? OK vous ne les validez pas dans ce cas vous ne les instrumentalisez pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :