Le titre Iliad grimpe suite à des spéculations sur un retrait de la cote

 |   |  414  mots
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad (Free).
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad (Free). (Crédits : Stephane Mahe)
Iliad grimpe vendredi en Bourse, des analystes évoquant l'éventualité d'un retrait de la cote de l'opérateur télécoms dans le cadre de la réorganisation des participations de Xavier Niel, le fondateur et principal actionnaire du groupe.

Iliad navigue aujourd'hui dans des eaux agitées. Le titre de l'opérateur grimpe vendredi en Bourse, des analystes évoquant l'éventualité d'un retrait de la cote du groupe dans le cadre de la réorganisation des participations de Xavier Niel, le fondateur et principal actionnaire. "Il y a des rumeurs d'un retrait de la cote, alimentées par plusieurs analystes, dans le cadre de la redistribution du capital avec la réorganisation par Xavier Niel de sa holding", déclare Thierry Claudé, gérant de Kiplink Finance. Interrogé sur ces informations, Iliad et Xavier Niel ont déclaré ne pas souhaiter faire de commentaire.

L'action prend 5,15% à 110,25 euros à 11h03, la plus forte hausse de l'indice large européen Stoxx 600, qui recule au même moment de 0,13%. Très volatil, le titre Iliad accuse un repli de près de 45% depuis le début de l'année. Un document boursier publié en mai montrait que Xavier Niel, le fondateur de la maison mère de l'opérateur Free, avait transféré l'essentiel de sa participation dans le groupe de télécoms à HoldCo, une holding qu'il contrôle. Selon les analystes d'Oddo BHF, Xavier Niel a annoncé cette semaine qu'il avait bouclé le transfert de sa participation dans la holding.

Craintes des investisseurs

"Peut-on exclure un retrait de la cote ?", s'interrogent-ils dans une note, évoquant la possibilité pour le fondateur d'Iliad de conduire un LBO (leverage buy-out), seul ou en association avec un fonds d'investissement, afin de racheter les minoritaires. "Un rachat des minoritaires n'est pas notre scénario central mais nous pensons qu'il fait partie du monde des possibles", estime le broker. Les analystes d'Oddo indiquent avoir interrogé Xavier Niel à deux reprises sur cette hypothèse lors d'une rencontre investisseurs. "Il est resté très évasif", explique Oddo.

L'opérateur télécoms, qui suscite les craintes du marché depuis le début de l'année, a confirmé l'ampleur de ses difficultés en affichant une perte de 200.000 abonnés dans le mobile sur le seul deuxième trimestre sur fond de concurrence redoublée sur les prix. Les difficultés d'Iliad ont relancé les spéculations sur une possible nouvelle tentative de consolidation malgré de multiples discussions avortées. Interrogé sur le sujet par plusieurs analystes lors de la présentation des résultats du premier semestre mardi, Xavier Niel a déclaré ne pas avoir l'intention d'abandonner le contrôle de sa société, tout en disant être "sans tabou".

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2018 à 17:22 :
Probablement une mauvaise passe pour free.... ce que les gens ne regardent pas de près, c'est la descente au enfers de canal+ face ... au"x" fournisseurs TV via le net ! Là y'a du souci à se faire !
a écrit le 08/09/2018 à 16:23 :
C'est beau le capitalisme financier, le quidam n'y comprend rien, il ne produit rien mais enrichie les plus riches !!!
a écrit le 07/09/2018 à 20:43 :
Nouvelle mode afin de faire grimper les titres et faire plaiz aux actionnaires ?

On appelle ça de la manipulation boursière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :