Fibre dans les campagnes : le coup d’accélérateur de Free

 |   |  473  mots
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad (maison-mère de Free).
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad (maison-mère de Free). (Crédits : Stephane Mahe)
L’opérateur de Xavier Niel a indiqué ce mercredi 27 juin qu’il allait commercialiser ses offres Internet fixe à très haut débit sur les réseaux d’Altitude Infrastructure, qui déploie la fibre dans les zones rurales et peu denses de l’Hexagone.

Longtemps, en matière d'Internet fixe à très haut débit, Free est resté à l'écart des zones rurales et les moins densément peuplées de France. Aujourd'hui, l'opérateur de Xavier Niel en a fait une de ses priorités stratégiques. Il n'hésite plus, dans ces campagnes, à signer des accords avec des opérateurs d'infrastructures, qui y déploient des réseaux de fibre optique - aussi appelés "réseaux d'initiative publique" (ou RIP), car ils sont en partie financés par l'État. L'objectif étant, pour Free, de commercialiser ses offres aux Français vivant dans ces territoires.

Après s'être lancé, il y a tout juste un an, sur les RIP de l'opérateur d'infrastructures Axione (notamment présent dans les Hauts-de-France, en Nouvelle Aquitaine ou en Provence-Alpes-Côte d'Azur), Free a annoncé, ce mercredi 27 juin, qu'il allait proposer ses offres Internet sur les réseaux opérés par un acteur similaire, Altitude Infrastructure.

« Ce contrat-cadre constitue une nouvelle étape dans la stratégie d'investissement de Free dans les réseaux de fibre optique, explique l'opérateur de Xavier Niel dans un communiqué. Free commercialisera son offre fibre de manière progressive dans les prochains mois sur ces territoires - situés pour l'essentiel en zones peu denses - à commencer par le réseau de la Région Grand Est. »

Lire aussi : Fibre dans les campagnes : Bouygues Telecom arrive dans le Grand-Est

Altitude infrastructure, pour sa part, précise que 3 millions de prises fibre sont concernées par l'accord. Sachant que cet opérateur d'infrastructures est présent dans 22 RIP. Ses réseaux sont notamment situés dans la région Grand Est, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en Occitanie ou en Normandie.

Pour Thomas Reynaud, le nouveau directeur général d'Iliad (la maison-mère de Free), l'opérateur « confirme », avec cet accord, sa volonté de « rendre son offre fibre disponible sur l'ensemble du territoire, d'accélérer ses déploiements et de réaffirmer sa position de premier opérateur alternatif (concernant l'Internet fixe à) très haut débit ». À ce jour, Free revendique 6,8 millions de prises fibre raccordables, et près de 650.000 abonnés.

Pour l'opérateur, qui a historiquement fait son nid dans les télécoms en commercialisant de l'ADSL à bas prix, les offres de fibre sont perçues comme un moyen de doper ses revenus, étant donné que ces offres sont vendues à des prix plus élevés. Or Free perd aujourd'hui des abonnés dans l'Internet fixe, et, surtout, a récemment vu son revenu moyen par abonné baisser sur ce créneau. Sous ce prisme, miser fortement sur la fibre constitue à ses yeux un moyen de se refaire, progressivement et sur le long terme, une santé.

Lire aussi : Iliad (Free): le "trublion des télécoms" fait grise mine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2018 à 12:17 :
Sfr a installé la fibre il y a plus d'un an dans mon appartement
(20km de Paris / 30.000 habitants) ... seuls Sfr (mais a priori beaucoup de problèmes) et Orange proposent le raccordement ... rien de Free, donc pas étonnant que Free perde des clients !
a écrit le 28/06/2018 à 19:46 :
Personnellement je ne me suis pas aperçu que Free commercialisait l'ADSL à bas prix !
a écrit le 28/06/2018 à 8:47 :
La fibre optique a été installée dans ma copropriété par Sfr (ville de 30.000 habitants à 20 km de Paris) il y a un un peu plus d'un an mais aucune offre de Free ; seuls Sfr (avec ses problèmes récurrents) et Orange sont opérationnels ... que fait Free ? Et donc comment s'étonner d'une perte de ses clients !
a écrit le 27/06/2018 à 20:02 :
Cher Mr Niel, on attends toujours la fibre dans le 8 emme arrondissement a Lyon il fait partie des plus peuplés de cette ville
a écrit le 27/06/2018 à 17:15 :
Pour LIAIN, c'est le néant... rien ne bouge, aucun acteur sérieux. Tirer autant de fibre pour laisser le choix entre du coaxial SFR ou du petit poucet local, ça devient franchement ridicule. réagissez SVP.
a écrit le 27/06/2018 à 14:47 :
ben oui, tout le monde avait compris que 2 euros ttc , c'est un peu juste pour les investissements.......... cela dit il me semblait qu'ils avaient des obligation de couverture ( donc d'investissements), j'avais pas compris que le partenariat faisait partie du lot!
et si c'est le cas, pourquoi orange deploient ils des reseaux couteux alors qu'un partenariat suffirait?
si vous avez les reponses je suis preneur
Réponse de le 27/06/2018 à 18:54 :
J'ai un téléphone à 10 euro , et 2 euro 2H d'abonnement chez FREE, le truc téléphone .... le reste je m'en fiche ! Conso moyenne 48 minutes par mois .Cerise sur le gâteau la batterie tient 2 semaines mini ! Pour le net je suis chez OVH pas TV ... le net avec respect de la neutralité, ce qui n'est déjà pas le cas chez les autres .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :