Malgré une baisse du nombre d'utilisateurs, Twitter enregistre un bénéfice net record

 |   |  666  mots
Le site de micro-blogging Twitter a perdu un million d'usagers mensuels, pour tomber à 335 millions au deuxième trimestre 2018.
Le site de micro-blogging Twitter a perdu un million d'usagers mensuels, pour tomber à 335 millions au deuxième trimestre 2018. (Crédits : Dado Ruvic)
Twitter confirme sa rentabilité pour le troisième trimestre consécutif, avec un bénéfice net record de 100 millions de dollars. Pour autant, le réseau social a déçu les marchés en annonçant une baisse d'un million d'utilisateurs mensuels sur la période avril-juin. Le site de micro-blogging a attribué ce repli au travail de purge entamé depuis plus d'un an pour lutter contre les comptes indésirables.

Twitter sanctionné par les marchés. Le titre du réseau social a perdu 15% dès l'ouverture de Wall Street ce vendredi. Le site de micro-blogging a déçu lors de la présentation de ses résultats du second trimestre, en revendiquant 335 millions d'usagers mensuels... soit une baisse d'un million de son nombre d'utilisateurs mensuels par rapport au premier trimestre. Les analystes tablaient au contraire sur un gain d'un million d'usagers.

L'entreprise américaine attribue cette baisse à son plan de lutte contre les comptes indésirables et les "fake news" (en français, fausses nouvelles). Créé en 2006, Twitter a longtemps été à la traîne pour contrer les "trolls", ces comptes qui commentent les publications de façon ironique ou haineuse, et les harcèlements en ligne sur sa plateforme. Mais il a entamé un travail de purge depuis plus d'un an.

"Nous allons continuer de travailler dur pour améliorer la santé de notre plateforme, (...) en priorisant un assainissement à long terme plutôt que des métriques à court terme, car nous croyons que le meilleur moteur d'une croissance durable incitant à utiliser Twitter tous les jours est une conversation de qualité", s'est défendu l'entreprise américaine dans la lettre aux actionnaires.

Twitter fait d'ailleurs valoir que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens a grimpé de 11% sur un an, sans en communiquer le chiffre exact.

L'impact du RGPD

Sur le dernier trimestre, le réseau social a notamment déployé de nouveaux filtres en mai, permettant de réduire la visibilité des publications de "trolls". En l'espace de deux mois, entre mai et juin, Twitter a également suspendu plus de 70 millions de comptes. En juin, il a acheté Smyte, une entreprise spécialisée dans la lutte contre les spams, pour 65 millions de dollars. Preuve que Twitter entend poursuivre sa feuille de route. Le réseau social a déjà annoncé que le nombre d'utilisateurs, chiffre très scruté par les annonceurs et les marchés, pourrait continuer de baisser avec les suppressions de faux comptes.

Le PDG Jack Dorsey a aussi attribué ce léger repli d'utilisateurs à l'entrée en vigueur le 25 mai du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Une annonce qui a fait réagir négativement les investisseurs, en sanctionnant le titre dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la Bourse de New York, où il est coté. Facebook a provoqué la même réaction jeudi, en annonçant avoir perdu 1 million d'utilisateurs en Europe suite au RGPD. L'action du plus grand réseau social au monde a ainsi perdu 18,96% en une seule séance.

| Lire aussi : Comment Twitter veut rendre les "trolls" invisibles

Un bénéfice net record à 100 millions de dollars

En dépit de la réaction des marchés, Twitter a présenté un bénéfice net record de 100 millions de dollars, avec un coup de pouce de 42 millions grâce à la réforme fiscale. Après des années de vaches maigres, c'est le troisième trimestre bénéficiaire consécutif. A titre de comparaison, la plateforme enregistrait une perte de 116 millions de dollars pour la même période en 2017.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'élève à 711 millions de dollars (+24% sur an), dont 601 millions de dollars générés uniquement par la publicité. Twitter a profité d'un effet Coupe du monde de football auprès des annonceurs, les publicités en lien avec l'événement générant environ 30 millions de dollars de revenus. Le réseau social est aussi porté par la progression de ses recettes à l'international (+44%), dopé par la région Asie-Pacifique - le Japon étant le second plus grand marché de Twitter. Prochain chantier : se développer davantage dans la vidéo. Le réseau social mis notamment sur le sport, attractif pour les utilisateurs et les annonceurs. Twitter avait ainsi noué un partenariat avec Fox pour produire et diffuser des émissions et des récapitulatifs de matchs pendant le Coupe du Monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2018 à 11:01 :
L'effet Trump on se doute, Twitter peut le remercier chaleureusement et c'est certainement ce qu'elle fait en nettoyant, enfin, son réseau gangréné par les faux comptes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :