Le tabloïd de Rupert Murdoch va fermer pour cause de scandale

 |   |  367  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
News Of the World, journal appartenant au magnat de la presse anglo-saxonne Rupert Murdoch, paraîtra pour la dernière fois dimanche. Il fait l'objet de plusieurs enquêtes parlementaires notamment pour avoir piraté des messageries de téléphone.

Mauvaise presse et mauvaise passe pour Rupert Murdoch. News of the World, un des journaux appartenant au président de News Corp, âgé de 80 ans, est au coeur d'un scandale en Grande-Bretagne. Son fils James a annoncé ce jeudi sur Skynews l'arrêt de sa publication à partir de dimanche. Le Premier ministre britannique lui-même a rendu public le lancement d'enquêtes parlementaires sur les agissements de l'équipe du tabloïd.

Des journalistes du quotidien sont en effet soupçonnés, une nouvelle fois, d'avoir pratiqué des écoutes téléphoniques illégales, après avoir déjà été condamnés pour des faits similaires sur des vedettes.

Les journalistes auraient piraté le téléphone de Milly Dowler, 13 ans, quelques jours après sa disparition en 2002. Ils avaient même effacé certains messages pour que les proches puissent en laisser d'autres. La police avait alors cru à une fugue. Le corps de l'adolescente fut retrouvé six mois plus tard.

Les familles de victimes londoniennes des attentats du 7 juillet 2005, ainsi que celles de soldats tués en Irak et en Afghanistan auraient aussi été mises sur écoute. Selon la polique, jusqu'à 4.000 personnes auraient ainsi été espionnées.

Soupçons de corruption

A cela s'ajoutent des soupçons de corruption. Pour couvrir ses écoutes illégales, le journal aurait acheté des policiers a indiqué mercredi le chef de la police britannique.

Le scandale produisait déjà ses effets cette semaine puisque des annonceurs comme Procter & Gamble - le plus important en Grande-Bretagne - Orange, Vodafone et Ford ont annoncé leur désir de rompre leurs contrats publicitaires avec News of the World, journal publié tous les dimanches depuis 168 ans. Pour son dernier numéro dimanche, le tabloïd a promis d'offrir tous ses encarts publicitaires à des oeuvres de charité.

Défaite pour Murdoch

Si, sur le site Internet de son journal, Rupert Murdoch s'est défendu, évoquant des allégations "déplorables et inacceptables", son fils James a reconnu des défaillances. "Le métier de News of the World est de demander des comptes aux autres mais il ne s'est pas appliqué ce principe à lui-meme", a ainsi reconnu le membre du conseil d'administration de News Corporation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2011 à 9:06 :
Quelqu'un a-t-il relu l'article?
a écrit le 08/07/2011 à 8:30 :
Les correcteurs de la Tribune sont en grève ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :