L'Etat abaisse sa dotation à France Télévisions et réclame "l'équilibre financier fin 2015"

 |   |  455  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Aurélie Filippetti, la Ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé vendredi au président de France Télévisions que l'Etat abaisse sa dotation au groupe de 2% sur trois ans. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche (JDD), elle assure que la publicité ne sera pas rétablie en soirée sur les chaînes publiques, mais qu'elle sera maintenue avant 20h.

L'objectif que doit viser France Télévisions? C'est "l'équilibre financier fin 2015" exige le gouvernement par la voix de sa Ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti. "L'Etat baisse sa dotation de 2% sur 3 ans" au groupe audiovisuel public, indique la ministre dans une interview accordée au Journal du dimanche publiée ce 21 avril. Une décision qu'elle a annoncé vendredi à Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions. Selon elle, cette baisse est "raisonnable". "A France Télévisions d'écrire maintenant les choses sur le plan éditorial" poursuit-elle.

Rémy Pflimlin est déjà confronté à une baisse des dotations publiques de 85 millions d'euros cette année, à 2,45 milliards d'euros, et à une chute de ses recettes publicitaires dans un contexte de crise économique. L'avenant au contrat d'objectifs et de moyens (COM) 2011-2015 entre l'État et la télévision publique prévoit d'essuyer une perte de 42 millions d'euros en 2013.

Contre une réapparition de la publicité après 20h

La ministre considère que la publicité ne sera pas rétablie en soirée sur les chaînes publiques, mais qu'elle sera maintenue avant 20h. "Le marché publicitaire chute, une telle mesure ne réglerait pas les difficultés financières de France Télévisions et pourrait déstabiliser le marché" expose-t-elle, avant d'ajouter: "les difficultés de France Télé sont davantage dues à la baisse des recettes publicitaires qu'à la baisse des ressources publiques". Or "l'Etat ne comblera pas les 75 millions de pertes publicitaires", souligne-t-elle.

Depuis janvier 2009, la publicité n'a plus droit de cité en soirée sur les chaînes de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô), une réforme voulue par Nicolas Sarkozy mais considérée par les experts du secteur comme un cadeau aux chaînes privées.

5% d'effectifs en moins

Parmi les pistes d'économies supplémentaires pour le groupe audiovisuel, déjà engagé dans une cure d'austérité visant à réaliser environ 150 millions d'euros d'économies d'ici 2015, Mme Filippetti souligne qu'"iI faudra revoir les échelons de direction qui se sont additionnés", mais souhaite que les efforts budgétaires se fassent "sans départ contraint". Le COM en cours prévoyait d'ores et déjà une réduction d'effectifs de 5% entre 2013 et 2015, via des départs naturels et une réduction des emplois non permanents.

Interrogée sur une possible augmentation de la redevance, dont près de 70% sont destinées au financement de France Télévisions et qui a déjà été relevée de 6 euros cette année, Mme Filippetti se contente d'affirmer prévoir "une discussion plus large avec les parlementaires sur le financement de ce service public".

avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2013 à 16:41 :
On parle partout de faire des économies sauf à un endroit. Les aides colossales à la presse écrite !!!!!Bizarre personne n'en parle jamais !!!comme le dégrevement fiscal des journalistes de 7950 euros !!!! c'est pas bizarre ce silence ?????
a écrit le 23/04/2013 à 16:39 :
des personnels pléthoriques et surpayés ainsi que des animateurs qui gagnent des fortunes (Drucker,Ruquier,Nagui,Davant,etc.....Le systeme Canal + est une bonne formule :paye qui veut !!
a écrit le 23/04/2013 à 16:35 :
Il faut fermer des chaines la 4 et meme la 3?C'est ridicule qu'il y ait autant de chaines surtout qui présentent des programmes de mauvaise qualité.Garder les chaines payantes payées par ceux qui les regardent et supprimer la redevance.
a écrit le 22/04/2013 à 11:32 :
ce n'est pas abaissé,mais supprimé.
Réponse de le 22/04/2013 à 11:47 :
Privée ou nationale, vous payerez toujours votre télé mais vous aurez le choix de la payer par une redevance obligatoire ou par la répercussion du prix de l'écran publicitaire sur votre charriot au supermarché. Dans les deux cas vous été obligé de payer.
a écrit le 22/04/2013 à 10:21 :
Si cela avait été SARKO , qu'est ce qu'on aurait vu et entendu ! En même la TV n est pas un repère de gens de droite !
a écrit le 22/04/2013 à 8:14 :
Dirigeants et journalistes à la TV se gavent, au frais, en gros, du contribuable. Cela doit changer radicalement, il y a trop de parasites à ce niveau là aussi. Quand j?entends les journalistes TV se " gargariser" des salaires des patrons d'industrie je suis révolté, ces derniers font avancer le pays, alors que ces Messieurs et Dames de la presse le fond globalement reculer en nous vendant du socialisme à longueur d'antenne... PRIVATISATION !!!
a écrit le 21/04/2013 à 23:27 :
Un état en perpétuel déficit, qui se permet de demander à des entreprises qu'elle charge de missions absurdes de ne plus faire de déficits. C'est amusant quand on y pense. A France Télévisions, ils devraient demander à l'Etat de revenir à l'équilibre d'ici 2015.
a écrit le 21/04/2013 à 23:05 :
Trop de chaîne public!
Qui plus est ces chaînes ne sont pas libre!
Il faut laisser la télé public faire sa révolution comme la fait BBC!
Ils ont réussi les british! Dc suivont le modèle. Qd à la ministre, une fois encore lamentable!
a écrit le 21/04/2013 à 22:12 :
Il est logique que l'état doive réduire ses dépenses, l'état n'a plus les moyens de toutes ses charges. Par contre, ce devrait être a France television de décider pour les publicités après 20h.
a écrit le 21/04/2013 à 19:15 :
privatiser supprimer la redevance
a écrit le 21/04/2013 à 17:05 :
Il faut privatiser France télévisions, c'est un gouffre financier au service de lobbys qui mettent l'argent public à leur service, en se servant dans la poche des français. Le changement....
a écrit le 21/04/2013 à 16:07 :
J'ai une source d'économies à leur proposer :

"Suppression des émissions religieuses du dimanche matin"

Avoir des émissions religieuses sur des chaînes publiques, dans un état laïc est pour pas mal de personnes (dont moi !) une aberration !
Réponse de le 21/04/2013 à 20:58 :
Je pense la même chose pour le foot, c'est pas ma religion...
a écrit le 21/04/2013 à 13:10 :
Le gouvernement souhaite débarquer l'actuel président de France Télévision avec un motif valable. Connaissant l'inertie et les résistances internes, réduisant la dotation et exigeant l'équilibre financier fin 2015, le gouvernement crée les conditions pour pouvoir placer un an avant l'élection présidentielle de 2017, un successeur proche de l'actuelle majorité.
a écrit le 21/04/2013 à 13:00 :
Que dire ,? les sacrifices d'exploitations sont pour tout le monde, y compris à France
Télévision, une meilleure gestion serait nécessaire, nous allons vers la période des vaches
maigres, ce n'est pas en faisant des grèves à répétition que la situation va s'améliorer.
a écrit le 21/04/2013 à 13:00 :
Que dire ,? les sacrifices d'exploitations sont pour tout le monde, y compris à France
Télévision, une meilleure gestion serait nécessaire, nous allons vers la période des vaches
maigres, ce n'est pas en faisant des grèves à répétition que la situation va s'améliorer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :