La Coupe du Monde dope les audiences des télés françaises... qui perdent de l'argent

 |   |  664  mots
Les recettes totales pour TF1, qui a acquis la diffusion exclusive du Mondial pour 130 millions d'euros, s’élèveront de 49 à 61 millions d'euros, selon le parcours des Bleus
Les recettes totales pour TF1, qui a acquis la diffusion exclusive du Mondial pour 130 millions d'euros, s’élèveront de 49 à 61 millions d'euros, selon le parcours des Bleus (Crédits : DR)
Les recettes publicitaires sont loin de couvrir les droits de diffusion achetés à prix d'or par les chaines de télévision, TF1 et BeIn.

Avec parfois plus de 20 millions de téléspectateurs, les matches du Mondial dominent les audiences télé françaises depuis 25 ans, mais à perte : les recettes publicitaires sont loin de couvrir les droits. L'édition 2014 s'annonce tout aussi populaire : le match d'ouverture Brésil-Croatie, jeudi, a rassemblé 8,7 millions de téléspectateurs sur TF1 (47 % de part d'audience), un record pour la chaîne pour un match d'ouverture sans les Bleus.

Depuis 1989, les matches de la Coupe du Monde ont représenté trois des cinq meilleures audiences et la moitié des 20 plus grosses audiences, indique Médiamétrie. La palme revient à la demi-finale Portugal-France du 5 juillet 2006, avec 22,2 millions de supporters (76,8 % de l'audience).

L'Euro 2000, seul concurrent de la Coupe du Monde

Seul autre événement sportif à pouvoir rivaliser, l'Euro 2000, qui avait couronné l'équipe de France deux ans après sa victoire de 1998, et figure à trois reprises dans le Top 20 depuis 1989. D'autres compétitions peuvent parfois approcher les scores du Mondial si la France va loin dans la compétition, par exemple la Coupe du monde de rugby 2011.

Les fans regarderont à 96 % le Mondial à la télévision et les hommes représentent plus de 60 % de l'audience des matches. Internet servira pour les commentaires : 21 % prévoient de commenter ou suivre les réactions des internautes sur les réseaux sociaux. A noter que 15 % des Français comptent suivre la Coupe du Monde sur leur lieu de travail.

Records d'audience dans tous les pays

Les scores les plus élevés ont été enregistrés en Allemagne, avec 31,1 millions de supporters devant la demi-finale Allemagne-Espagne de 2010, et 29,7 millions devant la demi-finale Allemagne-Italie de 2006, quand l'Allemagne était pays hôte. En Italie, le match le plus suivi a été la demi-finale Italie-Bulgarie en 1994, avec 26 millions de supporters. Aux Pays-Bas, la finale 2010 contre l'Espagne a réuni 8,5 millions de téléspectateurs, plus de 90 % de l'audience. 

En France, l'audience fluctue en fonction des résultats des Bleus. En 2006, quand la France est allée en finale (contre l'Italie), l'audience moyenne était de 6,8 millions par match mais de 19,2 millions (73 % de pda) pour les sept matches des Bleus. En 2010 en Afrique du Sud, l'équipe de France ne passe pas le premier tour et l'audience moyenne se tasse à 4,9 millions par match et 12,8 millions pour les trois matches français.

Plus de 20 millions de spectateurs en juillet 1998 et 2006

Quand la France arrive en finale, les scores s'envolent : près de 20,6 millions de supporters (75,6% de pda) pour la victoire du 12 juillet 1998 et près de 22,2 millions (80,4%) pour la défaite face à l'Italie le 9 juillet 2006. Quand la finale est étrangère, l'audience est moindre : 12,2 millions pour Brésil-Allemagne en 2002 et 14,1 millions pour Pays-Bas-Espagne en 2010.

Mais même si les Bleus gagnent, les recettes publicitaires ne couvriront pas les droits de diffusion, selon les analystes. TF1, qui a acquis la diffusion exclusive du Mondial pour 130 millions d'euros, en a revendu une partie à la chaîne payante BeIn Sports et n'a gardé que les 28 meilleurs matches, dont ceux des Bleus. BeIn, qui pourra diffuser les 64 matches, aurait payé 50 millions, selon la presse.

De 165.000 à 280.000 euros le spot de 30 secondes

TF1 vendra ses espaces publicitaires au prix fort : 165.000 à 280.000 pour un spot de 30 secondes à la mi-temps, le prix le plus élevé étant réservé à une finale avec la France. Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média de VivaKi Exchange (groupe Publicis) prévoit des recettes totales pour TF1 de 49 à 61 millions d'euros, selon le parcours des Bleus, dont 1,5 à 2 millions pour le numérique. Des sommes loin de couvrir les droit.

Mais pour TF1, ce n'est pas une question de profit (le PDG, Nonce Paolini, avait d'ailleurs déclaré l'an dernier ne jamais gagner d'argent avec les matches) mais de rester en tête des classements d'audience, pour garder son image de chaîne premium.

Ce sera aussi une opération déficitaire pour BeIn, filiale du groupe qatari Al-Jazira, qui ne vend son abonnement que 12 euros par mois, mais qui cherche surtout à gonfler le nombre de ses abonnés, actuellement de 1,7 million.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2014 à 19:45 :
Si c'est les autres chaînes qui se plaignent; ils n'ont cas diffuser des films et séries récentes... Tous le monde n'aime pas le foot mais quand on prend le programme de TV en temps normal c"est pas terrible mais dimanche... c'était l’Hécatombe...
Qu'ils arrêtent de ce plaindre et qu'ils diffusent plus de programmes intéressant et moins voir pas de TV réalité Et là les temps de pub vont prendre de la valeur...
a écrit le 16/06/2014 à 4:19 :
12 euros l'abonnement pour Bein sport soit 144 euros l'année et 3000 dh au Maroc pour le même abonnenement annuel soit un peu moins de 300 euros suivant le taux de change.( pas de concurent au Maroc pour les chaines criptés) La stratégie de BeIn sport en France est claire perdre de la'rgent en sacrifiant ses marges , le temps de siphonner la clientèle de canal + ensuite gonfler les prix. Au maghrébe et au moyent orient ils ont proposé la retransmission gratuite des matches qu'ils ont racheté à TF1 vu que personne n'allais débourser une paeille somme mais c'est aussi un formidable coup de pub promotionnel pour attirer le chaland.
a écrit le 15/06/2014 à 20:33 :
Et on peut bien imaginer comme va se passer dès que l'Equipe de France sera éliminée.... pour TF1 ce sera la catastrophe !
Réponse de le 16/06/2014 à 17:19 :
Moi je pense que la France va remporter la Coupe du Brésil, nous avons les arbitres et la FIFA de notre côté.
Réponse de le 16/06/2014 à 19:46 :
On verra. Si ils n'ont pas changer leur façon de jouer, il devrait ce qualifier de justesse...
a écrit le 15/06/2014 à 13:31 :
"La coupe du monde dope l'audience des télés françaises" ??? Une seule chaîne TF1,et pas même la moitié des matchs de cette coupe du monde retransmis ! La honte !
a écrit le 15/06/2014 à 13:19 :
"pas une question de profit pour TF1" certes,mais quel est alors l'intérêt de ce type d'opérations puisque les images de cette coupe du monde sont quasi absentes de la chaine? Qu'on en finisse au plus vite de cette coupe du monde et de ces histoires de fric ! TF1 aurait dû investir ou parachuter tout ce fric dans les favelas - publicité garantie à vie !
a écrit le 14/06/2014 à 19:21 :
C'est bien ça, le football est l'une des seules activités économiques où seuls les salariés (les footballeurs) gagnent de l'argent.
Réponse de le 15/06/2014 à 8:45 :
Et oui finalement il n'y a pas qu'au gouvernement qu'on ne sait pas géré... Mais bon vus que ces élites sont copains et sont né avec des cuillères d'argent dans la bouche, ils déboursent 1 000 000 € comme nous 10 €...
a écrit le 14/06/2014 à 16:28 :
Prouve que c'est completement debile, tout est surevalue, ca les vaut pas les sommes engages, au detriment d'autres investissement plus intelligent par ex sur tf1 comme des documentaires mais apparement pas le dada de la chaine"prenium".
a écrit le 14/06/2014 à 12:53 :
Nous avons un beau terrain construit en 2006 , 17 millions d'euros, la mairie nous reclame 675 euros par habitant pour eponger la dettes
a écrit le 14/06/2014 à 10:45 :
Attendons... Pour le moment la France est encore ne compétition et TF1 est en perte... Alors si la France ne fini 3 ou 4 eme de sa poule ?,, Pour TF1 se sera un drame !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :