Rupert Murdoch renonce au rachat de Time Warner

Selon le magnat des médias, le conseil d'administration du groupe américain a réfusé d'examiner son offre.

1 mn

Fox proposait quelque 80 milliards de dollars en numéraire et en actions pour le rachat de l'américain Time Warner. (Photo: Reuters)
Fox proposait quelque 80 milliards de dollars en numéraire et en actions pour le rachat de l'américain Time Warner. (Photo: Reuters) (Crédits : Reuters)

"Notre proposition avait un grand intérêt stratégique et une logique financière convaincante, et notre approche a toujours été amicale".

Cette phrase du milliardaire américain Rupert Murdoch, publiée dans un communiqué, souligne sa déception: mardi, il a retiré son offre de rachat du groupe de médias de masse Time Warner.

"La direction et le conseil d'administration de Time Warner ont refusé d'explorer avec nous une offre", assure-t-il. Et d'expliquer :

"La réaction de notre cours de Bourse depuis notre proposition sous-évalue notre titre et rend la transaction non attractive pour les actionnaires de Fox", ce qui "nous a conduit à retirer notre offre".

Une offre ferme de Century Fox

La société 21st Century Fox, qui héberge depuis un an les actifs audiovisuels de Rupert Murdoch, avait confirmé mi-juillet avoir fait "une offre ferme" de fusion à Time Warner, propriétaire notamment de la chaîne HBO et des studios de cinéma Warner Bros.

Fox proposait quelque 80 milliards de dollars en numéraire et en actions, mais Time Warner avait rejeté l'offre. Le groupe jugeait qu'elle n'était pas assez élevée et présentait des risques importants, notamment du point de vue des autorités de la concurrence.

Un chiffre d'affaires cumulé de 57,5 milliards de dollars

Outre leurs nombreuses chaînes (HBO, CNN, TBS ou encore TNT chez Time Warner, les bouquets Fox et Sky côté Murdoch), les deux groupes ont chacun leurs studios de cinéma (Warner Bros et 20th Century Fox).

Ils affichent un chiffre d'affaires cumulé de 57,5 milliards de dollars, selon leurs derniers comptes annuels publiés. Ils cumulent environ 150 milliards de dollars de valorisation boursière à eux deux.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/08/2014 à 17:17
Signaler
Il tente l'opération qui est logique mais énorme. Il est gagnant sur deux plans : le premier est qu'il a des chances de réussir, le second est d'écrouler ses actions qu'il peut racheter ensuite a bas prix en renforçant sa richesse personnelle. Le tou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.