Charlie Hebdo : Luz raconte la Une des survivants

 |   |  601  mots
Un Mahomet en larmes à la Une du prochain numéro de Charlie Hebdo
Un Mahomet en larmes à la Une du prochain numéro de "Charlie Hebdo" (Crédits : Reuters)
Au cours d'une conférence de presse tenue dans les locaux de Libération ce mardi, l'équipe de Charlie Hebdo a présenté son premier numéro depuis l'attentat, tiré à 3 millions d'exemplaires. Récit de l'histoire d'une couverture particulière.

Une semaine après le terrible attentat perpétré contre Charlie Hebdo, l'équipe survivante du journal satirique, Gérard Biard, Luz et Patrick Pelloux, ont tenu une conférence de presse ce mardi à 15 heures pour présenter la Une de cette semaine dans les locaux de Libération, qui accueille la rédaction de l'hebdomadaire. "Charlie Hebdo va sortir la semaine prochaine car ce n'est pas la connerie qui va gagner", avait assuré l'urgentiste Patrick Pelloux, au lendemain du drame. Les rescapés de la tuerie ont ainsi tenu parole. Luz, l'un des survivants de la fusillade qui a fait 12 morts, dont deux policiers, s'est chargé du dessin de la Une représentant le prophète Mahomet en larmes, pour un journal exceptionnel : un numéro "des survivants" tiré à plus de 3 millions d'exemplaires.

"On est heureux d'avoir fait ce numéro, d'y être arrivé. L'hebdo restera exceptionnellement deux semaines en kiosques et sera distribué dans 25 pays. Trois traductions numériques en anglais, espagnol, arabe seront prévues ainsi que deux déclinaisons papier en italien et en turc", explique Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo. Et surtout d'assurer : "Il va y avoir un avenir, un journal, il n'y aura pas d'interruption."

De la catharsis aux multiples tentatives

Mais il était surtout question de l'âme de cette Une au cours de cette conférence de presse teintée d'émotion. "Cette Une a été aussi dure à chier que la mort de nos amis à avaler. Mais elle est drôle et je crois que c'est l'essentiel", lance d'entrée de jeu Luz, le dessinateur rescapé de Charlie Hebdo. Après le rire, un vif silence rempli d'émotion le submerge avant qu'il puisse reprendre la parole pour expliquer la Une de cette édition si spéciale :

a a été très dur. Jeudi soir, j'ai fait un premier dessin qui n'est pas dans Charlie Hebdo mais qui portait plus sur l'attentat lui-même. On voyait le cul de nos copains par terre, avec marqué "Liberté d'expression, mon cul !". Je pense que c'était un dessin cathartique pour débloquer ma capacité de dessiner. Je me suis dit à ce moment-là que je n'allais plus être capable de redessiner."

Mais Luz et tous les talents du journal ont continué à faire des dessins, à avancer, à gribouiller. "On s'est dit qu'il fallait faire un dessin qui fasse marrer", poursuit Luz.

A la Une de Mahomet en larmes

"J'avais l'idée de dessiner mon personnage de Mahomet qui avait tant fait jaser. Ce personnage qui nous a valu d'être brûlé, d'être traité de provocateurs irresponsables. J'ai dessiné Mahomet, en train de pleurer. Puis j'ai écrit "tout est pardonné". Et j'ai pleuré. On avait notre Une. Cette Une, c'est avant tout un bonhomme qui pleure. Ce n'était pas la Une que les terroristes voulaient qu'on fasse, mais c'était la Une qu'on voulait faire." Et de poursuivre : "Notre Mahomet à nous, il est vachement plus sympa que celui des terroristes !"

Mais cette couverture ne va-t-elle pas créer de nouvelles inquiétudes ? "Je n'en ai aucune, tout simplement parce que les gens sont intelligents, toujours plus intelligents qu'on le croit. On fait confiance à l'intelligence de l'humour". A la fin de ce point presse, Luz promet, la voix cassée : "Après, on va de nouveau rigoler, hein, car nous sommes encore Charlie !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2015 à 15:27 :
Merci aux courageux survivants pour ce nouveau numéro, nous sommes et resterons avec vous.
a écrit le 14/01/2015 à 12:17 :
Y-at-il une tolérance et une justice à deux vitesses ? Au nom de la liberté d’expression j’ai défendu corps et âme (ici même, sur Facebook et ailleurs) les journalistes de Charlie Hebdo et fustigé les crimes gratuits commis par les terroristes (extrémistes musulmans) mais je ne comprends pas que Charlie Hebdo mette de l’huile sur le feu avec leur Une de ce matin. Attaquer les religions relève de la liberté d’expression mais s’acharner à s’attaquer une fois de plus à l’image même de Mahomet me semble excessif et incongru. Cela va attiser les haines dont celle des musulmans modérés (vrais musulmans) qui ne voient pas d’un bon œil que l’on caricature leur Prophète. Quand on connait les fondements de l’Islam l’on s’aperçoit que toute figuration humaine de dieu et du prophète Mahomet y est interdite. Ainsi nous heurtons les pays musulmans modérés. Ceux-ci accepteraient qu’on se moque de leur religion pas de leur prophète : l’irrespect a des limites. Ne devrions-nous pas calmer le jeu en restant modérés, dignes et respectueux envers les figures emblématiques des trois religions monothéistes ? Dès aujourd’hui la plus haute juridiction religieuse «Al Azhar » en Égypte vient de réagir violemment contre la « Une » de Charlie Hebdo de ce matin. Ne s’agit-il pas de tolérance, d’humanisme, de savoir vivre, du « bien vivre ensemble » que de rester humble, modéré et respectueux envers les autres et soi-même ? Je ne suis pas croyant mais je respecte toutes les religions.
Réponse de le 14/01/2015 à 15:38 :
PERSONNE N OBLIGE PERSONNE A ACHETER CE NUMERO DE CHARLIE HEBDO C EST CELA LA LIBERTE DE LA PRESSE !!!!! tu veux lire tu lis tu achète , tu ne veux pas lire tu ne lis pas tu n'achète pas !!! tu n'achète pas du porc quand tu pratique ??? là c'est pareil !!!!
Réponse de le 15/01/2015 à 14:43 :
Je suis musulmane et j ai lu ce que tu vien d 'ecrire t je ne suis absolument pas d'accord ac tes dires en quoi ece de la provocation la une qu'ils ont fait ?? en gros t'es en train de me dire que tu defand la liberté d'expression mais denigrent leurs travail ect excuse moi on es en france ac des citoyen francais ac des droit et des devoirs ces notre pays c'est ainsi qu'ils fonctionnet si certains ne sont pas content accepte pas les images et les avis de eprsones de la france et bien qu'il se bouche les oreilles ferment leurs yeux et se barricadent chacun ds leur pays et oui je dis sa en tant que musulmane c'est une honte d'entendre de tel chose car inconsciamment ce que tu dit et qu'il doivent cesser leurs dessins qui existent depuis des années et des anées pacque des fanatique ont decider qu'il n'avait pas de droit comme celui de dessiner ??! je suis desolé ce n'ai pas le smedias , les ournalistes ect sui partent en couilles mais bel es bien la france et les francais ! que les chose soit remis en place!! un example ? lors des attentats du 11 septembre j'etais collegienne on a fai minutes de silence ds la cour ac tt les eleves et je n'ai aucun souveneirs qu'un seul eleves n'ai pas voulu fair cet minutes de silence que doit on comprendr ? simplement que c'es les citoyens qui font leurs pays et valeurs pa sle contraire .. A bn entendeur
a écrit le 14/01/2015 à 10:44 :
il faudrait caricaturer autre chose , cela eviterait des tensions -
a écrit le 14/01/2015 à 9:01 :
Et bien racontez maintenant pour faire du fric. Votre journal est un scandale, une provocation, une haine. Même Le pen n'a jamais provoqué comme cela.
Réponse de le 14/01/2015 à 11:01 :
Oula encore un grand génie qui commente....
a écrit le 13/01/2015 à 23:40 :
Il paraît qu'il faudrait distinguer l'islam et l'islamisme. Prenons l'exemple de quelques Etats musulmans parmi les plus représentatifs (Arabie Saoudite, Qatar, Yemen, Soudan, Iran, Pakistan, Afghanistan). Est-ce l'islam ou l'islamisme qui y règne ? L'islam, vont nous répondre les spécialistes du monde arabe. Or, on y exécute ou persécute les homosexuels et ceux qui veulent changer de religion. On y exécute des femmes pour des motifs d'une futilité inimaginable dans un pays civilisé, toutes étant reléguées dans une condition à peine supérieure à celle de quelques têtes de bétail. C'est donc cela l'islam quand il parvient au pouvoir. Et il faut que soixante millions de Français se battent pour que leurs filles ne soient jamais affublées d'un tchador ou d'une burka.
Réponse de le 14/01/2015 à 17:11 :
merci pour l' authenticité et le bon sens de cette réponse ...
a écrit le 13/01/2015 à 19:50 :
L'humour est la nouvelle religion du cœur .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :