Plus de 1200 postes superflus : la note qui enflamme France Télévisions

Une note confidentielle de Bercy évalue à 1.222 le nombre de postes en trop chez France Télévisions, ce qui représente 12% des effectifs de l'entreprise publique.
En plus des 1200 postes à France Télévisions, Bercy note que 85 postes seraient en trop à Arte France, 79 à TV5 Monde, 84 à l'INA et 185 à France Médias Monde.
En plus des 1200 postes à France Télévisions, Bercy note que 85 postes seraient en trop à Arte France, 79 à TV5 Monde, 84 à l'INA et 185 à France Médias Monde. (Crédits : REUTERS)

Les rapports officiels sur France Télévisions se succèdent, et finissent par se ressembler en ce qui concerne la gestion du paquebot de l'audiovisuel public. Cette fois, ce sont les révélations du Canard Enchaîné qui jettent un nouveau pavé dans la mare.

L'information, révélée par l'hebdomadaire satirique, évoque une note confidentielle de Bercy datée du début de l'année. Le document "Enquête temps de travail dans les secteurs de l'audiovisuel public et culturel" est réalisé par Françoise Miquel, en charge de la mission de contrôle général économique et financier de l'audiovisuel public.Cette étude s'intéresse au nombre de jours de congés accordés dans le public et le privé.

En comparant les deux régimes, le Canard Enchaîné rapporte que Bercy est arrivé à la conclusion suivante:  1.222 postes sur les quelque 10.000 de France Télévisions pourraient être économisés. Et ce n'est pas tout, puisque 85 postes seraient  égalementsuperflus à Arte France, 79 à TV5 Monde, 84 à l'INA et 185 à France Médias Monde.

 Réaction immédiate de France Télévisions

La note a été envoyée à la commission des Finances du Sénat, vraisemblablement sans que France Télévisions soit prévenu. Le groupe n'a pas tardé à réagir et accuse Françoise Miquel, la contrôleuse d'Etat :

"d'avoir truffé son enquête d'âneries, en utilisant des chiffres non réactualisés par-ci, en ajoutant des RTT par-là, ou encore en incluant élégamment les congés obligatoires accordés aux travailleurs handicapés..."

De son côté, le Figaro rapporte que la méthode est en effet faussée puisque Françoise Miquel aurait appliqué à France Télévisions "le régime du temps de travail en vigueur dans les entreprises privées, et non celui convenu dans l'accord collectif signé entre la direction et les syndicats de France Télévisions en mai 2013".

Delphine Ernotte : à peine nommée et déjà contestée ?

Si France Télévisions conteste ce rapport, une réorganisation est pourtant actée. Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévisions, devra, à partir du 22 août, faire face à de lourds défis pour redresser le groupe : notamment la fusion des rédactions de France 2 et de France 3 attendue pour 2016. Dans son plan stratégique défendu devant le CSA, la nouvelle présidente avait fait savoir qu'elle était favorable au "non-remplacement des départs" et à une "modération salariale" afin "d"éviter tout départ contraint".

Delphine Ernotte a déjà essuyé sa première tempête la semaine dernière : une enquête de Mediapart s'interroge sur sa nomination, pointant des "irrégularités" dans la procédure, et même un "plagiat du projet d'un candidat rival".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 22/05/2015 à 22:12
Signaler
Superflue? non pas possible, pour nous programmer toujours les même films aux même moment il faut être hyper nombreux. Le père noël est une ordure tous les noël, les série tous les jours à la même heure et surtout tous les jours les même épisode hist...

à écrit le 21/05/2015 à 15:54
Signaler
j'ai failli oublié : Le Monde nous apprend qu'Agnès Saal, l'ex-patronne de l'INA, est de retour au ministère de la Culture (à un poste de "gestion prévisionnelle des emplois et des compétences" créé pour elle). On se résume donc : 1) Vous payez les...

à écrit le 21/05/2015 à 15:07
Signaler
Bercy, donc ! chiffre un surplus de personnel dans une de nombreuse niche à fonctionnaire. Soit, mais Bercy chiffre-t-il ses propres sureffectifs ? Aux dernières études sur le sujet, la France comptait 300 000 fonctionnaires pour lever l'impôt, soit ...

à écrit le 21/05/2015 à 14:52
Signaler
c'est avec un immense mépris que nous considérons notre classe politique comme des monarques intouchables et inpunis qui dilapident librement (dépensent sans en assumer la responsabilité des conséquences) au nom d'une soit-disant "justice" ............

à écrit le 21/05/2015 à 8:21
Signaler
Sans oublier la bien nommée France Zéro.

à écrit le 21/05/2015 à 4:59
Signaler
Normal il y a inflation de chaînes n'apportant rien de bien nouveau FR2, FR3, FR4, FR5, FR0 et pareil pour la radio. Mais c'est pareil en politique, trop de ministres, trop de députés, trop de sénateurs, trop de conseilles après quoi faut constate...

le 21/05/2015 à 14:38
Signaler
Le chiffrage a été fait par des fonctionnaires... Ce chiffre est à multiplier par 4 ou 5 !

à écrit le 21/05/2015 à 4:59
Signaler
Normal il y a inflation de chaînes n'apportant rien de bien nouveau FR2, FR3, FR4, FR5, FR0 et pareil pour la radio. Mais c'est pareil en politique, trop de ministres, trop de députés, trop de sénateurs, trop de conseilles après quoi faut constate...

à écrit le 21/05/2015 à 4:56
Signaler
Normal il y a inflation de chaînes n'apportant rien de bien nouveau FR2, FR3, FR4, FR5, FR0 et pareil pour la radio.

à écrit le 20/05/2015 à 23:20
Signaler
Si on parle suppression de postes, pourquoi ne pas doubler le temps de travail des papieds nikelés à papiers qu'on enverrait faire du bloc abanché 16h par jour ou des cailloux à Cayenne ou bien à Yeu? A quand un procès de riom de la république, cela ...

le 21/05/2015 à 0:27
Signaler
La vache à qui qu'à fait un veau?

à écrit le 20/05/2015 à 19:05
Signaler
La publicité, qui fait, en partie, le salaire de ce média n'a jamais été autant dispatchée entre les chaines privés, internet, smartphone, et tous les autres supports. Et malgré l'argent du contribuable, via la redevance audiovisuelle, France televi...

à écrit le 20/05/2015 à 18:49
Signaler
Un fonctionnaire en trop, c'est combien d'emplois détruits dans le privé? On parle de 2. Le système français est vraiment une horreur d'injustice et d'hypocrisie. Les socialistes et la gauche le défendent bec et ongles bien sûr. Quelle nausée.....

à écrit le 20/05/2015 à 17:33
Signaler
Bof, dans la fonction publique te territoriale (sauf hopitaux et armée/gendarmerie), il y a 50% de sur effectifs et personne ne s'en offusque...C'est aussi un peu le rôle de l'administration que d'employer des personnes qui n'auraient leur place dans...

le 20/05/2015 à 17:54
Signaler
Regarder la patronne de l INA elle a ete recasé a un beau poste avec sans doute un chauffeur LOL !!!

à écrit le 20/05/2015 à 16:36
Signaler
Le groupe TF1 c'est un tiers de l'effectif de France TV. Tout ça pour nous envoyer la petite propagande convenue et défendre l'état (ses "serviteurs"). Ce système devrait être dynamité car il est une escroquerie. Même chose pour Radio France !!!! Ce ...

le 20/05/2015 à 17:34
Signaler
ça fait une armée de bons petits soldats qui votent bien comme il faut... + il y a de profiteurs du système, + le système (socialo-fonctionnaire) peut perdurer...

à écrit le 20/05/2015 à 16:13
Signaler
Il y a environ 25 ans, un rapport établi par un inspecteur général des finances, donc quelqu'un du sérail, faisait état de 500.000 fonctionnaires en trop. Je n'ai plus les références mais cela doit pouvoir se retrouver. Rapport classé "placard" il...

à écrit le 20/05/2015 à 16:05
Signaler
En France on a toujours cette histoire de s'épater devant l'évident attendu, et la fausse hystérie qui s'en suit après avoir découvert le tas de poussière sous le tapis qu'on n'avait balayé et caché pendant tant d'années. C'est presque du tragi-comiq...

à écrit le 20/05/2015 à 16:04
Signaler
A quoi ça sert la TV ? Ah oui ! c'est un truc que la France garde comme elle a gardé le Minitel alors que le monde entier se lançait dans l'Internet. Et en plus il y a des gens qui croit toujours à la télé. Personnellement je ne la regarde plus depu...

à écrit le 20/05/2015 à 15:43
Signaler
et si hors confidentialité....c'était le double...?

à écrit le 20/05/2015 à 15:43
Signaler
Une mauvaise langue disait qu'il y avait deux personnes pour appuyer sur un bouton (le même). Sans doute un jaloux. :-)

à écrit le 20/05/2015 à 15:38
Signaler
Et encore c'est juste un calcul par rapport aux congés Si on supprimait toutes les chaînes et radios sans intérêt et spectateurs Le mouv etc 2 télés et 2 radio c'est largement assez

à écrit le 20/05/2015 à 14:59
Signaler
Ce n' est vraiment pas à l' Etat de contrôler les médias ( télévisions, radios, presse écrite ) tout cela devrait être libre de tout gouvernement de gauche ou de droite, est être totalement privatisé pour ne plus être à la charge des contribuables et...

le 20/05/2015 à 16:16
Signaler
Si on se réfère à TF1 ou à M6 pour définir un idéal de tv, on peut être sceptique sur la privatisation. Que la télé soit indépendante du pouvoir politique, c'est une nécessité, qu'elle soit inféodée à des intérêts privés, c'est néfaste et contraire à...

le 20/05/2015 à 17:35
Signaler
C'est pas pour la propagande de l'état, c'est pour la propagande su système socialo-fonctionnaire... Et il y a besoin de monde pour enfumer les français...

le 20/05/2015 à 20:45
Signaler
Groupe de média privé ne veut pas forcément dire indépendant du pouvoir. Regarder Berlusconi en Italie, ou les médias américains... Et je suis d'accord avec Eric, les chaînes publiques proposent certains programmes que nous ne retrouverions jamais su...

à écrit le 20/05/2015 à 14:50
Signaler
A france TV ils devraient s inquieter: la TV est un truc de vieux. dans 20 ans, plus personne ne regardera la TV et on va pas garder des effectifs pletoriques

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.