Achats de mots-clés : vent debout contre les nouvelles règles de Google

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Annonceurs, fabricants et médias français ont uni leurs voix contre Google et son nouveau règlement d'achat de mots-clés de marques. Ils demandent au géant Internet de se comporter en partenaire "loyal et responsable".

Le nouveau règlement de Google permettant d'acheter aux enchères des mots-clés de marques dont ils ne sont pas propriétaires ne plaît pas du tout en France. A tel point que l'Union des Annonceurs (350 adhérents et non des moindres: Air France, BNParibas, Nestlé,...), l'Union des Fabricants (300 adhérents, dont GDF Suez, Lacoste, Michelin), le Syndicat de la presse quotidienne nationale et le Syndicat de la presse magazine (plus de 550 adhérents) ont décidé de le critiquer publiquement dans un communiqué commun.

Ce dernier, adressé par les 1.200 signataires (plus de 1.000 au total) au président de Google Eric Schmidt, fait part de leur "opposition à la nouvelle politique de diffusion des liens commerciaux mise en oeuvre par Google", estimant que le géant a "franchi une étape", selon le communiqué. Pour eux, "ce changement est source de développement de situations illégales - actes de parasitisme, de concurrence déloyale ou de contrefaçon, risque de confusion pour le consommateur en recherche de références fiables - face auxquelles Google ne peut rester sans réponse".

Les signataires exhortent le géant Internet "à se comporter comme un partenaire économique loyal et responsable, respectueux des droits de propriété intellectuelle de ses clients et soucieux de prévenir tout impact négatif lié à son activité" et à prendre en compte "la protection effective des marques". Ils réclament des "solutions concrètes" et ce "dans les plus brefs délais".

Jusqu'à mi-septembre, une société ou un annonceur pouvait protéger ses marques en bloquant l'achat ou l'utilisation de son nom par un tiers, l'intérêt pour ces derniers étant de profiter de la notoriété de certaines marques pour obtenir des liens sponsorisés plus visibles (ceux qui ressortent en haut ou à droite de la page des résultats Google).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :