SFR repasse dans le vert en taillant dans ses coûts

 |   |  415  mots
Patrick Drahi, le patron d'Altice, maison-mère de SFR.
Patrick Drahi, le patron d'Altice, maison-mère de SFR. (Crédits : Reuters)
Propriété du magnat des télécoms Patrick Drahi, l'opérateur a présenté mardi ses résultats 2015. Malgré de grosses pertes de clients sur l'exercice et une baisse du chiffre d'affaires, le bénéfice net est largement positif, à 682 millions d'euros.

La politique de baisse drastique des coûts chez SFR mise en place par Patrick Drahi lors du mariage avec Numericable fin 2014 s'est retrouvée dans les résultats financiers. La filiale du groupe Altice a ainsi vu son bénéfice net repasser dans le vert à l'issue de l'exercice 2015, à 682 millions d'euros, contre une perte de 188 millions d'euros un an plus tôt, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué. Sur l'ensemble de l'année, l'opérateur a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,5%, à 11,04 milliards d'euros, contre 11,44 milliards en 2014.

Cette baisse est surtout la conséquence de la perte de plus d'un million de clients mobiles grand public. Au dernier trimestre, l'opérateur a toutefois enrayé la fuite de ses abonnés, en affichant 140.000 gains d'abonnés à un forfait par rapport au trimestre précédent, à la faveur d'importantes promotions.

Croissance de l'Ebitda

Le groupe a en revanche connu une forte hausse de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) sur l'ensemble de l'exercice, en croissance de 20% à 3,86 milliards d'euros, contre 3,21 milliards fin 2014. La marge d'Ebitda a progressé de 6,9 points, à 35%, "ce qui conforte le groupe dans sa capacité d'atteindre à moyen terme son objectif de 45%", détaille le communiqué.

Au 31 décembre, SFR revendique un total de 21,95 millions d'abonnés mobiles, grand public et entreprises, contre 22,94 millions un an plus tôt, une baisse qui concerne uniquement le secteur grand public, qui est passé sur la même période à 15,14 millions de clients, contre 16,24 millions fin 2014. L'opérateur annonce en revanche une stabilisation de son revenu par abonné (ARPU), qui reste à 22,5 euros, niveau déjà atteint en 2014.

Progression des abonnés au très haut débit

Sur le fixe, le nombre de clients est également en baisse, à 6,35 millions de clients contre 6,58 millions un an plus tôt mais les abonnés au très haut débit progressent pour s'établir à 1,81 million de clients, alors qu'ils étaient 1,55 million fin 2014. L'ARPU fixe est de son côté en hausse, gagnant un euro pour l'ensemble des clients, à 35,1 euros, et gagnant 40 centimes pour les clients en très haut débit pour atteindre la barre des 40 euros.

En terme d'investissements, SFR annonce une baisse de 2% par rapport à l'exercice précédent, à 1,86 milliard d'euros, en soulignant cependant une accélération durant la seconde moitié de l'année 2015 avec l'objectif de poursuivre sur cette tendance en 2016. L'endettement du groupe atteint les 14,4 milliards d'euros, qui représente un ratio d'endettement de 3,7 fois l'Ebitda, a également précisé le communiqué.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2016 à 21:32 :
Il faut dorénavant l'intervention de la DGCCRF et de la direction de la protection des populations pour se défaire d'un abonnement de SFR sans y laisser de plume!!! Par des artifices (appels téléphoniques) SFR prolonge en effet la durée de validité des abonnements et tente de rendre caduc la loi Châtel.. Pratique de voyou!
a écrit le 15/03/2016 à 17:03 :
SFR a tellement "taillé dans ses coûts" qu'elle laisse ses clients une semaine sans internet par manque de modem. Ma Box SFR tombée en panne il m'a été proposé un échange via un bar tabac (alors que 3 magasins SFR se trouvent au centre ville !). Au bout d'une semaine sans résultat et après plusieurs relance je suis allé chez Orange. Plus cher mais ça fonctionne !
a écrit le 15/03/2016 à 11:17 :
Sfr est pas capable de proposer aux clients entreprises un service de protection des données voix et data sur mobile Cômme le système Squareway de Vivaction ! Donc L hémorragie de clients va continuer surtout en entreprise ....!?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :