SoftBank explose le record de bénéfice net annuel au Japon détenu par Toyota

Le colosse japonais des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group a publié mercredi un bénéfice net de 4.988 milliards de yens (37,8 milliards d'euros) sur son exercice écoulé 2020/21, un record absolu pour une entreprise japonaise.

2 mn

Ce record contraste avec une perte nette de 962 milliards de yens (8,3 milliards d'euros) que le groupe avait accusée en 2019/20. Mais il a depuis profité à plein de l'éclatant rebond des marchés et des valeurs technologiques.
Ce record contraste avec une perte nette de 962 milliards de yens (8,3 milliards d'euros) que le groupe avait accusée en 2019/20. Mais il a depuis profité à plein de l'éclatant rebond des marchés et des valeurs technologiques. (Crédits : Toru Hanai)

Les records sont faits pour être battus. Mais le géant nippon des nouvelles technologies SoftBank Group a littéralement explosé celui du record du bénéfice net annuel au Japon, précédemment détenu par Toyota. Sur son exercice écoulé 2020/2021, le champion de la tech a enregistré un bénéfice net annuel de 4.988 milliards de yens (37,8 milliards d'euros), soit quasiment le double du record de Toyota, établi à 2.500 milliards de yens sur l'exercice 2017-2018.

Lire aussi : SoftBank renonce à racheter pour 3 milliards de dollars d'actions WeWork

Les IPO post-crise et les investissements de Vision Fund rapportent

Ce record contraste avec une perte nette de 962 milliards de yens (8,3 milliards d'euros) que le groupe avait accusée en 2019/20. Mais il a depuis profité à plein de l'éclatant rebond des marchés et des valeurs technologiques, stimulé par le soutien massif des banques centrales.

Le groupe a réalisé des gains sur investissements record de 7.529 milliards de yens (57 milliards d'euros) sur son exercice écoulé, essentiellement grâce à son fonds d'investissement géant Vision Fund 1.

SoftBank Group a largement profité du succès éclatant des introductions à Wall Street de plusieurs sociétés dans lesquelles il avait investi auparavant via le Vision Fund, notamment le livreur de repas Doordash en décembre dernier puis le géant sud-coréen du e-commerce Coupang en mars.

Il a aussi enregistré des gains exceptionnels liés à d'immenses cessions d'actifs de sa part depuis le printemps 2020, notamment dans les télécoms aux Etats-Unis.

Lire aussi : SoftBank lance une vaste opération de désendettement

Dépendant de la dynamique des marchés boursiers

Le groupe n'a pas livré de prévisions pour 2021/22, son modèle d'activité étant de plus en plus dépendant de la dynamique des marchés boursiers, volatils par définition.

A l'inverse du Vision Fund 1, dans lesquels de nombreux autres acteurs avaient investi à ses côtés (dont le fonds souverain saoudien PIF), SoftBank Group est pour l'instant le seul investisseur du Vision Fund 2, lancé en octobre 2019.

Le groupe a précisé mercredi avoir désormais porté l'enveloppe totale de ce deuxième fonds d'investissement géant à 30 milliards de dollars, contre 20 milliards de dollars jusqu'à présent.

Outre des start-up du monde entier, SoftBank Group a aussi commencé depuis l'an dernier à investir en propre dans de nombreuses sociétés technologiques déjà cotées, surtout américaines (Alphabet, Amazon, Facebook, Netflix...) et qui ont le vent en poupe depuis la pandémie.

Lire aussi : SoftBank lie le destin de ses salariés à son fonds Vision Fund II de 108 milliards de dollars

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 14/05/2021 à 7:23
Signaler
Perso, tres satisfait du rendement des titres Coupang veritablement en etat de levitation. Comme on dit, Bingo.

à écrit le 12/05/2021 à 9:57
Signaler
"Alphabet, Amazon, Facebook, Netflix..." Sociétés technologiques ? En tout cas leurs bénfices eux sont liés d'abord et avant tout au commerce même si elles investissent dans la technologie c'est sûr mais c'est pas ça qui leur rapporte vraiment, b...

le 12/05/2021 à 12:14
Signaler
On ne comprends jamais rien à vos commentaires.

le 12/05/2021 à 12:35
Signaler
@ multipseudos: "On ne comprends jamais rien" Et tu es encore surpris d'être un idiot, c'est mignon mais c'est pas comme cela que tu susciteras de l'intérêt tu sais ? Signalé

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.