SoftBank lance une vaste opération de désendettement

 |   |  495  mots
SoftBank Group dispose d'un solde conséquent de trésorerie, à hauteur de 1.700 milliards de yens (plus de 14 milliards d'euros), selon un communiqué de presse publié ce lundi.
SoftBank Group dispose d'un solde conséquent de trésorerie, à hauteur de 1.700 milliards de yens (plus de 14 milliards d'euros), selon un communiqué de presse publié ce lundi. (Crédits : © Toru Hanai / Reuters)
Le géant japonais a annoncé ce lundi qu'il comptait vendre jusqu'à 4.500 milliards de yens (environ 38 milliards d'euros) d'actifs dans les douze prochains mois. L'objectif : se désendetter et financer un gigantesque programme de rachat de ses propres actions, allant jusqu'à 2.500 milliards de yens (environ 21,2 milliards d'euros).

SoftBank Group veut faire taire les critiques. Le conglomérat japonais a annoncé lundi qu'il souhaitait vendre jusqu'à 4.500 milliards de yens (environ 38 milliards d'euros) d'actifs dans les 12 prochains mois. Le groupe cherche ainsi à répondre aux doutes de ses investisseurs concernant ses paris financiers et la soutenabilité de son modèle.

Via son fonds Vision Fund, doté de 100 milliards de dollars, le groupe a largement investi ces dernières années dans des entreprises tech dont les modèles économiques soulèvent des inquiétudes. A commencer par la startup de coworking WeWork, qui raté son introduction en Bourse fin 2019. Sans oublier la plateforme de VTC Uber ou encore la messagerie professionnelle Slack, régulièrement malmenées en Bourse, et dont la valorisation a fondu depuis la crise économique provoquée par la pandémie du coronavirus. SoftBank, qui se retrouve donc particulièrement exposé au retournement actuel de l'économie, a ainsi vu sa capitalisation boursière divisée par deux en un mois.

Rebond de 19% en Bourse

Avec cette annonce, le groupe espère réduire son endettement. Les détails de la vente n'ont pas encore été dévoilés, mais il n'en fallait pas moins pour que l'action du géant japonais des nouvelles technologies enregistre un spectaculaire rebond de près de 19% à Tokyo. Son action avait subi des pertes colossales la semaine dernière, avec notamment un plongeon record de près de 17% jeudi. Soit la plus forte chute du titre sur une séance depuis son introduction en Bourse en 1994, selon l'agence Bloomberg.

Au regard de ces difficultés, l'agence de notation financière Standard & Poor's a abaissé la semaine dernière la perspective de la note de long terme du groupe, de "stable" à "négative".

"Nous pensons qu'aucune autre entreprise du Japon n'est aussi endettée et aussi exposée à l'actuel retournement économique que SoftBank" a expliqué Amir Anvarzadeh, analyste d'Asymmetric Advisors, dans une note.

Lire aussi : Quel bilan pour le Vision Fund de Softbank, le fond aux 100 milliards de dollars ?

Rachat de 45% de ses actions en circulation

L'argent récolté doit servir à financer un énorme programme de rachat de ses propres actions, relevé lundi à 2.500 milliards de yens contre 500 milliards de yens annoncé vendredi 13 mars. Ce programme représente près de 17% de la valeur actuelle de l'ensemble des actifs de la société (27.000 milliards de yens). Au total, le groupe compte racheter jusqu'à 45% de ses actions en circulation, afin de les annuler et d'augmenter ainsi la valeur de son titre, précise l'AFP.

Ce sera "le plus grand rachat d'actions" de l'histoire de la société, de même que son programme de cession d'actifs va générer "la plus forte augmentation" de trésorerie de son histoire, s'est félicité dans un communiqué le Pdg de  SoftBank Group, Masayoshi Son. Toujours selon le communiqué, le groupe dispose d'un solde conséquent de trésorerie, à hauteur de 1.700 milliards de yens (plus de 14 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :