SoftBank Group monte un fonds de 100 millions de dollars dédié aux entrepreneurs noirs

 |  | 247 mots
Lecture 1 min.
Pour des raisons d'image, de nombreuses entreprises tentent de promouvoir la diversité après la mort de l'Afro-Américain George Floyd aux États-Unis.
Pour des raisons d'image, de nombreuses entreprises tentent de promouvoir la diversité après la mort de l'Afro-Américain George Floyd aux États-Unis. (Crédits : Toru Hanai)
"Ce fonds investira seulement dans des entreprises dirigées par des fondateurs et entrepreneurs de couleur", a expliqué Marcelo Claure, le vice-président exécutif de SoftBank Group, dans une lettre interne dont l'AFP a obtenu une copie. L'initiative fait suite à la vague de manifestations aux États-Unis et ailleurs dans le monde après la mort de l'Afro-Américain George Floyd.

Le japonais SoftBank Group a annoncé ce jeudi la création d'un fonds de 100 millions de dollars pour investir dans des startups fondées par des entrepreneurs noirs, alors que de nombreuses entreprises tentent de faire bonne figure face aux tensions raciales aux États-Unis.

Lire aussi : Des actes et non des mots: les patrons américains face aux tensions raciales

"Ce fonds investira seulement dans des entreprises dirigées par des fondateurs et entrepreneurs de couleur", a expliqué Marcelo Claure, le vice-président exécutif de SoftBank Group, dans une lettre interne dont l'AFP a obtenu une copie.

Inégalités de traitement

Les jeunes pousses financées par des fonds de capital-risque sont issues d'entrepreneurs "à une écrasante majorité" blancs, masculins, formés dans les meilleures universités américaines et basés dans la Silicon Valley, a rappelé M. Claure.

"Seulement 1% des fondateurs soutenus par des acteurs de capital-risque sont des Noirs", selon lui.

Promouvoir la diversité

SoftBank Group est l'un des géants mondiaux des investissements dans les nouvelles technologies.

Pour des raisons d'image, de nombreuses entreprises tentent de promouvoir la diversité face à la vague de manifestations aux États-Unis et ailleurs dans le monde après la mort de l'Afro-Américain George Floyd lors de son interpellation par la police à Minneapolis (nord) le 25 mai.

Bank of America, la deuxième banque des États-Unis, a notamment annoncé mardi qu'elle allait consacrer un milliard de dollars sur quatre ans à des projets contre les injustices raciales aux États-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2020 à 15:53 :
Du racisme inversé, heureusement c'est pas comme ça chez-nous, la porte des chambres des métiers et du commerce sont grand ouvertes.
C'est vrai que celui qui ne se fait pas confiance ne risque pas de réussir, et évidement les traumatismes de l'enfance sont soit un boost ou un frein.
C'est plus pour trouver un petit boulot que ça se corse même à la mairie si t'es noir(e) les portent ne s'ouvrent facilement.
Plus facile d'être artisan que caissière en France.
a écrit le 04/06/2020 à 14:23 :
C est completement raciste comme dans les boites de nuit spécial black ou les blancs ne peuvent rentrer, imaginons l'inverse
si ma banque fait ca je ferme mon compte
a écrit le 04/06/2020 à 13:39 :
On imagine le contraire ! A savoir un fond réservé aux entrepreneurs blancs !!!!! Indignation à géométrie variable.
a écrit le 04/06/2020 à 10:25 :
Où comment surfer sur le buzz actuel.

Actualité suivante svp, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :