5G : la France veut pousser progressivement Huawei hors du pays

 |   |  593  mots
Le message du gouvernement et de l’Anssi est clair : les opérateurs sont désormais priés de choisir des solutions européennes, aujourd’hui celles de Nokia et d’Ericsson, pour leurs réseaux mobiles.
Le message du gouvernement et de l’Anssi est clair : les opérateurs sont désormais priés de choisir des solutions européennes, aujourd’hui celles de Nokia et d’Ericsson, pour leurs réseaux mobiles. (Crédits : PETER NICHOLLS)
L’Agence nationale de sécurité des systèmes d'information justifie cette décision par des considérations de souveraineté.

La France a enfin arrêté sa décision. Au terme d'un feuilleton qui a duré près de deux ans, l'exécutif a décidé de fermer, progressivement, la porte au déploiement d'équipements 5G de Huawei dans l'Hexagone. Guillaume Poupard, le directeur général de l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'informations (Anssi), l'a annoncé ce lundi dans un entretien aux Echos. L'agence, qui dépend de Matignon, joue un rôle clé dans ce dossier. Depuis l'arrivée d'une loi sur la sécurisation des réseaux mobiles, l'an dernier, les opérateurs désireux de déployer des équipements et logiciels dédiés à la 5G doivent impérativement décrocher son feu vert. Orange, SFR, Bouygues Telecom et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2020 à 23:18 :
nos services d'espionnage et de contre-espionnage manquent de la chose la plus importante dans ce métier* : l'imagination !
* et dans bien d'autres secteurs . . .
Lorsque Alcatel finalise l'achat de Lucent,en 2006, les américains gardent les brevets à cause des tergiversations du gouvernement français et de ses indiscrétions qui finissent par leur mettre la puce à l'oreille
Comme d'habitude les politicards sont passés à coté d'une occasion de se taire . . .
a écrit le 07/07/2020 à 20:09 :
Les francais ont ils plus à craindre huawei ou le PNF, parquet national financier, qui peut mettre sur écoute toute personne sans autorisation...
Réponse de le 08/07/2020 à 10:28 :
Ouïs je préfère être commandé par un français qu un chinois....
a écrit le 07/07/2020 à 14:56 :
Sage décision et les opérateurs comme SFR ou Bouygues s’ils veulent survivre devront rentrer dans le rang.
a écrit le 07/07/2020 à 13:52 :
La France arrivée au délire paranoïaque des américains!
Combien de retards, combien ça va coûter d'acheter hors de prix le matos aux autres fournisseurs.
comme si il y avait 70 millions de chinois écoutant nos messages.
Le Trump vous a bien trompé lui c'est pour nous pousser à être clients chez-eux et dépendants en cas de conflits?
Le danger c'est pas Huawei mais les autres '"technolochie Hamérikaine? ach zo verboten!, honkle Sam pas content!
a écrit le 07/07/2020 à 13:32 :
Non à HUAWEI, ça suffit la Chine. Si la France cède aux pressions de la Chine ce sera un précédent et elle aura perdu définitivement sa crédibilité.
il faut sécuriser le réseau des télécommunications, un point c'est tout.
On en a assez des entrepreneurs qui bradent la France à des fins d'intérêt privé.
Réponse de le 07/07/2020 à 18:21 :
Remplacer chine par USA et vous savez ce qui vous attends ..
a écrit le 07/07/2020 à 11:02 :
Voilà une bonne décision ! La chine pays de la dictature autoritaire et nationaliste. Rien d’étonnant pour un pays à l'enfant unique qui a fini par enfanté des enfants gâtés individualistes, égoïstes, des pilleurs de technologies et de la fausse copie... La France a raison de pousser progressivement Huawei hors du pays !
Réponse de le 07/07/2020 à 18:24 :
Et pour installer qui a la place de Huawei ?
Decidement cous n avez rien compris .. c est.une guerre chino-americaine .. et nous sommes un de leurs terrains de bataille c est tout
a écrit le 07/07/2020 à 8:48 :
"L’Agence nationale de sécurité des systèmes d'information justifie cette décision par des considérations de souveraineté."

Quelle souveraineté ? La souveraineté française n'existe plus et la souveraineté européenne n'existe pas, quelle peut donc être cette mystérieuse souveraineté dont ils parlent ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :