Au Portugal, Altice crée une nouvelle filiale dédiée à la fibre

 |   |  696  mots
Patrick Drahi, le fondateur et dirigeant d'Altice Europe.
Patrick Drahi, le fondateur et dirigeant d'Altice Europe. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Baptisée Fastfiber, cette structure regroupe les infrastructures de fibre du groupe de Patrick Drahi. La création de cette filiale, en partenariat avec le fonds Morgan Stanley Infrastructures Partners, s’inscrit dans une stratégie globale visant à faire remonter du cash, et diminuer l’énorme dette du groupe.

C'est fait. Altice a annoncé, ce lundi, avoir bouclé une importante opération visant à mieux tirer profit de ses infrastructures. Dans un communiqué, le groupe de télécoms a annoncé la création d'une nouvelle filiale au Portugal. Baptisée Fastfiber, celle-ci regroupe désormais tout le réseau de fibre du groupe, qui couvre environ 4 millions de foyers. L'opération permet à Altice de dégager beaucoup de cash. De fait, le groupe de Patrick Drahi a fait rentrer le fonds Morgan Stanley Infrastructures Partners au capital de cette filiale. En échange d'une participation minoritaire de 49,99%, celui-ci va débourser 1,573 milliard d'euros. Mais ce n'est pas tout : deux versements complémentaires, de 375 millions d'euros chacun, sont prévus en 2021 et en 2026, en fonction des performances économiques de la nouvelle entité. Outre Altice Portugal, Fastfiber a vocation à louer l'accès, en gros, à ses infrastructures aux autres opérateurs du pays.

Cette opération relève d'une stratégie globale d'Altice Europe. L'objectif? Faire remonter des liquidités et, notamment, réduire son énorme dette de plus de 30 milliards d'euros. Pour rappel, Altice a décidé, en janvier 2018, de scinder ses activités aux Etats-Unis et en Europe. Cette scission a été décidée dans le sillage d'un exercice 2017 tumultueux. A l'époque, le groupe, plombé par d'importantes pertes d'abonnés en France et des inquiétudes sur sa capacité à rembourser son énorme dette, a vu son titre s'effondrer en Bourse. En érigeant une muraille de Chine entre ses activités au pays de l'Oncle Sam et sur le Vieux Continent, Patrick Drahi a voulu éviter que ses déboires en Europe ne plombent aussi ses affaires outre-Atlantique. Dans la foulée, pour rassurer les investisseurs, il a promis de faire le nécessaire pour maîtriser sa dette sans amputer ses capacités d'investissement, cruciales dans les télécoms.

Appétit des fonds d'investissement

Pour ce faire, il a créé, au Portugal et en France, des filiales pour y loger ses infrastructures Internet fixe et de téléphonie mobile. Conscient de l'appétit des fonds d'investissement pour ces actifs, il a ouvert leur capital à ces acteurs. Au Portugal, outre ses 2,3 milliards d'euros dans Fastfiber, Morgan Stanley Infrastructures Partners a aussi cassé la tirelire pour rafler 75% de Towers of Portugal, qui comprend 3.000 sites d'antennes mobiles d'Altice dans ce pays. Montant de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2020 à 15:00 :
Tout est dit !

Remonter du cash, ouais en fait c'est exactement comme le passé, car l'ayant acheté a crédit, comment pourrait supposer que de fait c'est l'unique politique du groupe.

De facto, le cost killing qui réduira les services. Au moins, y a pas de risque que j'aille chez eux!

Par contre, la guerre qu'ils (les opérateurs) se mènent entre eux picage chez paul, repiquage chez jack, nous avons a l'idée du coup plus le scénario systémique qui se produira si les investissements se retirent!

Comme il n'y aura pas d'évolutions notables sur les prochaines années, bon ben observons. Je crois pas qu'une banque, qu'une personne a en son nom une dette de cette nature, qui dit aussi ou nous en sommes aujourd'hui, disons que connaissant un peu la question tech, allez l'espérance fait vivre.

Bon ils arrivent pour les travaux sur le boitier, cela risque de couper puisqu'ils n'installent pas le boitier, et les autres qui en sont en charge préfère s'autoconcurrencer mais sur l'existant....

Difficile de penser que ce qui se passe en bas comme valeur restant, fera une coquille vide!

Ensuite ils demanderons des financements pour la 5g, qui est a eux, c'est ça?!

Ce n'est plus de l'économie, c'est autre chose !

Car actuellement, intervention car quatre personnes sont coupés. Moi cela risque d'être le cas, mais j'ai l'avantage d'être en face du boitier, donc je peux attraper le responsable de ma déconnexion!

A toute a l'heure....(peut être)
a écrit le 20/04/2020 à 20:02 :
Mes pauvres Portugais!!!!
Regardez ce Drahi a réalisé en France avec ses plans fibre.....catas sur catas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :