Huawei touché de plein fouet par les sanctions américaines

Le géant chinois des télécoms et des smartphones a vu son chiffre d’affaires se replier fortement lors des trois premiers trimestres. Il pâtit d’une interdiction de Washington de s’approvisionner en technologies américaines.
Pierre Manière

2 mn

Le pays de l’Oncle Sam soupçonne l’industriel d’espionnage pour le compte de Pékin. Ce que Huawei a toujours démenti.
Le pays de l’Oncle Sam soupçonne l’industriel d’espionnage pour le compte de Pékin. Ce que Huawei a toujours démenti. (Crédits : Michele Tantussi)

Huawei a un temps fait de la résistance. Mais celle-ci n'aura pas duré. Ce vendredi, le mastodonte chinois des télécoms et des smartphones a publié des résultats en forte baisse. Sur les trois premiers trimestres, c'est-à-dire entre janvier et septembre, ses ventes se sont écroulées de plus de 32%, à 456 milliards de yuans (71,3 milliards d'euros). Sa marge bénéficiaire, en revanche, progresse. Elle se situe à 10,2%, contre 8% en 2020.

Huawei subit désormais de plein fouet les sanctions américaines à son égard. Pour rappel, le géant chinois n'a plus le droit de s'approvisionner en technologies « made in USA », dont il est dépendant pour une grande partie de ses activités. Ces sanctions datent de la présidence de Donald Trump. Les États-Unis n'ont pas ménagé leurs efforts, ces dernières années, pour mettre des bâtons dans les roues de Huawei. Le pays de l'Oncle Sam soupçonne l'industriel d'espionnage pour le compte de Pékin. Ce que Huawei a toujours démenti. Quoi qu'il en soit, l'équipementier télécoms, numéro un mondial devant les européens Ericsson et Nokia, a été chassé de nombreux marchés de la 5G aux États-Unis et en Europe.

Certains pensaient que l'arrivée à la Maison Blanche de Joe Biden permettrait d'alléger, un jour, les sanctions vis-à-vis de Huawei. Mais il n'en a rien été. Washington reste très méfiant à l'égard de ce champion technologique de l'empire du Milieu, symbole de l'essor économique chinois. Cette semaine, Washington a en outre prié un autre acteur chinois, China Telecom, de cesser toutes ses activités aux États-Unis, pour des raisons de sécurité nationale.

L'activité grand public « considérablement affectée »

Dans le détail, Huawei précise que ses activités grand public, et en particulier les smartphones, ont été « considérablement affectées » par la conjoncture, a déclaré Guo Ping, le président en exercice de l'industriel. En revanche, le groupe de Shenzhen affirme que ses activités destinées aux professionnels, comme les équipements 5G, se sont « maintenues ».

Pour sortir la tête de l'eau, Huawei mise gros sur le développement de son activité « Entreprises ». En matière de télécoms, il ne compte pas, par exemple, s'arrêter à la fourniture d'équipements et d'antennes 5G aux opérateurs. Le groupe ambitionne, depuis longtemps, de jouer un rôle dans la numérisation de différents secteurs d'activités. Son objectif : proposer tout un panel de services, mêlant cloud et intelligence artificielle, pour permettre aux industriels de gagner en compétitivité. Huawei est particulièrement investi dans la voiture autonome, les ports, ou encore l'énergie.

Pierre Manière

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 31/10/2021 à 10:57
Signaler
Ne manquez pas de lire "Oxymore" de Jean Tuan chez C.L.C. Edition. L'auteur observateur attentif de la Chine, le pays de son père, nous dévoile les desseins secrets de la Chine avec l'installation de la 5G en France. Vous découvrirez un très "crousti...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.