« J’alerte l’Arcep », le site de signalement des problèmes avec les opérateurs, s’étoffe

 |  | 493 mots
Lecture 3 min.
Depuis sa création en 2017, la plateforme a recueilli 90.000 alertes.
Depuis sa création en 2017, la plateforme a recueilli 90.000 alertes. (Crédits : DR)
Cette plateforme, qui permet aux particuliers et aux entreprises d’alerter le régulateur des télécoms des dysfonctionnements concernant leurs abonnements Internet fixe et mobile, s’ouvre à de nouveaux publics comme les opérateurs télécoms, les associations de consommateurs, ou les développeurs d’applications.

Trois ans après son lancement, l'Arcep, le régulateur des télécoms, continue d'améliorer sa plateforme de signalement des problèmes rencontrés avec les opérateurs. Baptisée « J'alerte l'Arcep », ce site permet aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités de prévenir le gendarme du secteur des dysfonctionnements concernant leur connexion Internet fixe ou mobile. Un individu qui peine à changer d'opérateur, à être correctement raccordé à la fibre, ou victime de nombreux démarchages téléphoniques, peut en faire part à l'Arcep, qui fera, ensuite, remonter le problème à Orange, SFR,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2020 à 13:23 :
J'ai contacté l'arcep pour une 4 g anémique, ils m'ont répondu mais ça n'a rien changé, au bout d'un an orange qui est quasiment seul ici augmente le prix et réduit le débit.
Ce truc l'arcep ne fonctionne pas, tout comme la fibre alors qu'elle arrive depuis 10 ans au répartiteur (propriété de free), il n'y a que 150 m à tirer.
Depuis 15 ans on explose modems, box sans réaction du FA car on est dans une coulée d'orage.
a écrit le 04/11/2020 à 10:02 :
Ah zut on peut toujours rien faire contre tous les escrocs qui ont prit en otages nos téléphones fixes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :