Le coup d'envoi de la 5G, avec (ou sans) Huawei

 |   |  1133  mots
Avec sa latence faible (la réponse du réseau lorsqu'on le sollicite) et des débits encore plus importants, la 5G se présente comme la technologie qui permettra de connecter à la fois les hommes, les machines et les produits.
Avec sa latence faible (la réponse du réseau lorsqu'on le sollicite) et des débits encore plus importants, la 5G se présente comme la technologie qui permettra de connecter à la fois les hommes, les machines et les produits. (Crédits : Reuters)
La prochaine génération de téléphonie mobile, qui promet d’offrir des débits considérables et de faire entrer les individus et les entreprises dans l’ère du « tout connecté », devrait arriver dans la seconde moitié de l’année prochaine.

Le voile se lève sur une nouvelle technologie de communication mobile. Dans l'Hexagone, la 5G devrait être opérationnelle à partir du printemps 2020. Son arrivée a pris du retard, car le gouvernement a mis plus de temps que prévu à boucler le processus d'attribution des fréquences dédiées à cette technologie. Quoi qu'il en soit, la 5G survient avec son lot de promesses et de questions. Bien malin qui, aujourd'hui, peut précisément prédire quelles innovations de rupture elle apportera. Il y a souvent un monde entre ce que les chercheurs et analystes envisagent dans les labos, et la manière dont les acteurs économiques se saisissent d'une nouvelle technologie de communication. L'exemple le plus saisissant fut celui de la 3G. Initialement calibrée pour la visiophonie, celle-ci a permis, dans un registre très différent, le développement ultra rapide de l'Internet mobile.

La 4G, qui a offert des débits bien plus élevés, a pour sa part permis, au début des années 2010, aux smartphones de devenir une interface de référence, une sorte de « télécommande de nos vies ». Son arrivée a dopé l'apparition d'une myriade d'applications dans des domaines divers, allant de la vidéo en streaming, à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2019 à 1:17 :
A t-on vraiment besoin de plus quand la destruction planétaire est à nos portes?
a écrit le 23/12/2019 à 11:41 :
La 5G où la charrue avant les bœufs pour le seul nom des actionnaires milliardaires ?

Vous n'en aviez pas besoin ? Vous ne la vouliez pas ? Elle ne vous servira à rien ? Ben vous l'aurez quand même...

Quand l'économie est totalement gangrénée par la finance.
a écrit le 23/12/2019 à 11:28 :
Je suis encore en 2G, je verrai quand la 6G arrivera (les chinois y réfléchissent, quels protocoles, etc etc), le matériel vite obsolète, non merci (les nouveaux iPhone sont encore en 4G je crois, pas la peine d'avoir une compatibilité (coûteuse) avec quelque chose qui n'est pas encore installé partout, Apple impose des normes mais en informatique).
La 5G c'est entre autres pour les véhicules autonomes, ils ne sont pas encore fonctionnels, et attendront sans doute la Génération suivante de réseau Télécom. Télécharger un film en 2 secondes avant de monter dans la train ? A voir, les usages réels sont souvent pas ceux prévus.
Réponse de le 04/01/2020 à 8:23 :
La 6G, on y réfléchie aussi en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :