Orange sur le point d'avaler Bouygues Telecom et TF1 ?

 |   |  402  mots
Bouygues avait tenté de céder sa filiale télécom à Patrick Drahi, mais l'offre de ce dernier n'était pas satisfaisante.
Bouygues avait tenté de céder sa filiale télécom à Patrick Drahi, mais l'offre de ce dernier n'était pas satisfaisante. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
D'après Bloomberg, Orange aurait entamé des discussions avec Bouygues pour reprendre ses activités télécoms et médias. Martin Bouygues avait récemment repoussé la proposition de Patrick Drahi (SFR-Numéricable).

Le premier opérateur français de télécommunications Orange a entamé des discussions préliminaires pour éventuellement racheter les activités télécoms et médias du groupe diversifié Bouygues, assure l'agence de presse Bloomberg.

Si l'accord se concrétisait, la maison mère de Bouygues Telecom et de TF1 retiendrait une participation minoritaire dans les activités cédées, indique Bloomberg en citant trois sources proches du dossier.

L'autorité de la concurrence en embuscade?

Aucune proposition formelle n'a encore été déposée, les deux entreprises analysant comment passer outre les éventuels griefs des autorités de la concurrence, ajoute l'agence en soulignant que cette transaction était une option parmi d'autres opérations d'expansion envisagées par Orange.

Une telle opération, si elle aboutissait, chamboulerait profondément le paysage des télécoms français et surtout celui de la téléphonie mobile, qui était passé de trois à quatre opérateurs en janvier 2012 avec l'arrivée fracassante de Free Mobile (Iliad). Il marquerait aussi une nette montée en gamme d'Orange dans le secteur des médias.

Une fusion qui inquiète les politiques

Bouygues avait rejeté en juin une offre non-sollicitée à 10 milliards d'euros présentée par Altice, propriété de l'homme d'affaires Patrick Drahi et maison mère de Numericable-SFR, pour le rachat de sa filiale Bouygues Telecom. M. Drahi est également un nouveau tycoon des médias après avoir pris le contrôle de L'Express, Libération et bientôt du groupe NextRadioTV (BFM-TV et RMC).

Le conseil d'administration de Bouygues avait à l'époque invoqué les risques d'exécution d'un rapprochement, en particulier en matière de droit à la concurrence. Le Premier ministre, Manuel Valls, ainsi que le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, n'avaient alors pas caché leurs réserves sur ce projet qui inquiétait les syndicats.

Suite aux informations de Bloomberg, Bouygues s'est fendu d'un communiqué assurant "qu'il n'a aucun projet de sortie des secteurs télécoms et de la télévision et réaffirme son ancrage durable dans ces deux industries".

Même son de cloche pour Orange. A La Tribune, l'opérateur historique "se refuse à commenter les rumeurs de presse qui animent artificiellement le marché depuis maintenant deux ans". Et poursuit: "De tous les acteurs des télécoms français, Orange est celui qui a le moins besoin de la consolidation."

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2015 à 17:07 :
bonjours ils on belle mine??? nous petits village orange toujour des promesses chez nous ils ont preferee perdres tous les clents au bennefice SFR QUELE HONTE !!!! non ha tous cela
Réponse de le 08/12/2015 à 17:35 :
@lou 32 : et sinon vous avez entendu parler de concepts tels que la syntaxe, la grammaire, l'orthographe,... ? A mon avis Orange ne s'est pas implanté dans votre "village" car ils savaient que vous seriez incapable de lire et comprendre votre contrat. Ou alors il aurait fallait le traduire, sous l'oeil d'un notaire, en langage sms. Bien trop compliqué, il était plus malin de laisser les bouseux analphabètes (et (bas du)frontistes, allez hop soyons fou) aller emm**der la concurrence.
Réponse de le 10/12/2015 à 6:11 :
@chich
"il aurait fallait le traduire... "
Merci de vous relire avant d'émettre de tels commentaires. :(((
a écrit le 08/12/2015 à 14:38 :
Quand ils commencent a se racheter entre eux c'est que la fin est proche.Fuyons ......
a écrit le 08/12/2015 à 14:13 :
Bah... après avoir massacré son réseau cuivre orange ira massacrer les ondes de BT. Rien d'étonnant
a écrit le 08/12/2015 à 13:12 :
Orange France Telecom a pratiqué des prix et contrats abusifs tant qu'il n'avait pas de concurrence. En 1985 EN EURO CONSTANT, d'un tel fixe à un autre et d'une circonscription d'un Département à une autre circonscription, il facturait 0.30eur la minute et d'un département à un autre 0.97eur. France Telecom Orange a pratiqué ainsi sur l'Internet et le mobile, jusqu'à etre CONTRAINT et ACCULE par la concurrence de baisser, et a démenotté ses clients dans les conditions contractuelles, ENCORE SOUS LA CONTRAINTE de la concurrence. Souhaitons qu'Orange reçoive une opposition claire et ferme des autorités. Il ABUSE DEJA BIEN TROP de son avantage HISTORIQUE par le réseau et infrastructures. Il serait souhaitable que demeurent QUATRE Opérateurs : S.F.R, Bouygues, Free, investissant ensemble dans les réseaux et couverture, et demeurant Absolument Concurrents en Offres Commerciales et Contractuelles, sous la surveillance des autorités de la Concurrence
a écrit le 08/12/2015 à 12:29 :
Hollande prépare la présidentielle, avec le rachat de TF1 par Orange, il met la main sur la première chaîne d'information de France. Stéphane Richard étant sous contrôle avec sa mise en examen dans l'affaire Tapie. En ce qui concerne, le service public, l'arrivée de Michel Field à la direction de l'information de France Télévision complète le dispositif de verrouillage de l'information à un an de la présidentielle.
Réponse de le 08/12/2015 à 13:19 :
Et voyez vous des raisons industrielles à un tel mariage ?
Réponse de le 08/12/2015 à 13:25 :
Vous Avez malheureusement Raison. D'ailleurs Le Président de l'A.R.C.E.P, Patron de Tous les Opérateurs, PAR QUI doit passer cela, est Mr Sébastien Soriano nommé par "Moi Président Je " (17 fois ) " Normal 1er " en Janv 2015, lequel était Alors Directeur de Cabinet, de sa Ministre !! Pellerin : c'est un P.S qui dirige cette autorité supreme. Nous n'échapperons donc pas à une mainmise du P.S sur T.F.1 et France Télévisions, pour La Présidentielle dans seulement 16 mois.
Réponse de le 08/12/2015 à 13:40 :
Les temps de parole seront " plus ou moins " respectés. La présentation de l'actualité sera orientée politiquement et économiquement
Réponse de le 08/12/2015 à 14:04 :
Et j.m Aphatie, Militant P.S jusqu'en 1986, pour la tranche EUROPE 1, Info 12-14H, en remplacement de Wendy Bouchard qui battait des records d'audience, jamais connus sur Europe 1, sur cette tranche horaire. Laquelle audience A CHUTE sur cette tranche, depuis que Wendy Bouchard a été relégué au Dimanche matin de cette station, pour lui laisser la place.
a écrit le 08/12/2015 à 9:59 :
on ne voit pas l'interet de reprendre tf1, la tele est un marche en tres fort declin, et concurrence par de nouveaux arrivants genre netflix!
pour bouygues je pense que limite ca va etre vendu ' par morceaux' a ses concurrents...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :