Bouygues Telecom navigue toujours en eaux troubles

L’opérateur a beau se féliciter de « bons résultats commerciaux », il demeure dans le rouge, avec une perte de 66 millions d’euros au premier semestre.
Pierre Manière
L’opérateur a gagné 312.000 clients mobile sur les six premiers mois de l’année.
L’opérateur a gagné 312.000 clients mobile sur les six premiers mois de l’année. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Bouygues Telecom continue de souffrir. Au deuxième semestre, l'opérateur affiche une perte de 66 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en léger recul à 2,2 milliards d'euros, d'après un communiqué publié ce jeudi par Bouygues, sa maison mère.

Malgré cela, le groupe affiche son optimisme :

« La pertinence de sa stratégie permet à Bouygues Telecom d'obtenir de bons résultats commerciaux et d'améliorer ses résultats financiers. »

Bouygues souligne notamment que, sur le semestre, l'Ebitda de sa division télécoms est en croissance de 21 millions d'euros, à 323 millions d'euros. Et ce, « malgré la fin du repricing du parc de clients mobile » - en clair, la migration de clients vers de nouvelles offres.

Sur l'année complète, le géant du BTP table désormais sur un Ebitda de sa filiale télécoms à 750 millions d'euros, soit plus 50 millions d'euros de plus qu'espéré jusqu'ici. Reste que l'opérateur demeure en zone rouge. Lui qui avait achevé son exercice 2014 sur une perte de 41 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires annuel en recul de 5%, à 4,4 milliards d'euros.

Une bonne conquête de clients

Côté conquête de clients, l'opérateur en a engrangé 312.000 nouveaux sur les six premiers mois de l'année pour ses forfaits en téléphonie mobile, ce qui porte le total à 11,4 millions de clients. Sachant que, parmi eux, 4,2 millions ont souscrit à un service 4G, le très haut débit mobile. Sur le front de l'Internet fixe - une priorité pour l'opérateur, qui souhaite refaire son retard sur ses concurrents via une politique tarifaire agressive -, Bouygues Telecom a grappillé 174.000 clients sur les six premiers mois de l'année, pour un total de 2,6 millions d'abonnés.

« Globalement, cette conquête est d'assez bonne facture. Même si Bouygues Telecom profite surtout des pertes de clients Numericable-SFR », constate un analyste.

Pour mémoire, au deuxième trimestre, l'opérateur de Patrick Drahi a perdu pas moins de 600.000 fidèles dans le mobile, et 118.000 dans l'Internet fixe.

La consolidation de 4 à 3 opérateurs, toujours d'actualité

Dans ce contexte, et deux mois après le refus de Bouygues de vendre sa filiale à Patrick Drahi, propriétaire de Numericable-SFR, celle-ci a-t-elle les moyens de poursuivre son cavalier seul, comme le martèle ses dirigeants ?

Les analystes sondés par La Tribune demeurent mitigés. Pour eux, la consolidation et le retour de quatre à trois opérateurs fait toujours sens dans un marché encore aussi concurrentiel. Toutefois, si un rapprochement devait avoir lieu, tous jugent qu'il devrait très probablement intervenir après les enchères pour les fréquences 4G, qui s'achèveront d'ici à la fin de l'année.

Pierre Manière

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 28/08/2015 à 10:25
Signaler
Le modèle de vivaction ( SQUARE ) sur la protection des données voix et Data pour mobile devrait être la prochaine bataille des opérateurs !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.