Vivendi cède toutes ses parts dans Ubisoft et empoche 1,2 milliard d'euros

Vivendi cède le solde de ses actions, soit les 5,87% du capital qu'il possédait encore.

1 mn

Son aller-retour au capital de l'éditeur français de jeux vidéos aura permis au groupe de Vincent Bolloré d'obtenir une confortable plus-value. (Illustration : une scène de la toute récente version 5 du jeu Far Cry).
Son aller-retour au capital de l'éditeur français de jeux vidéos aura permis au groupe de Vincent Bolloré d'obtenir une confortable plus-value. (Illustration : une scène de la toute récente version 5 du jeu Far Cry). (Crédits : Ubisoft)

Vivendi a annoncé mardi avoir cédé le reliquat de sa participation dans Ubisoft, portant au total à 1,2 milliard d'euros sa plus-value à l'issue de son aller-retour au capital de l'éditeur français de jeux vidéos.

Dans un communiqué, le géant français des médias et des divertissements précise avoir cédé 5,87% d'Ubisoft pour un montant de 429 millions d'euros, soit une plus-value de 220 millions.

La promesse de ne pas acheter d'action Ubisoft pendant cinq ans

Le français, qui a pour principal actionnaire Vincent Bolloré (groupe Bolloré), ne détient désormais plus d'actions dans le groupe fondé par la famille Guillemot dont il a promis de ne pas acheter des actions pendant cinq ans.

"Vivendi confirme son intention de continuer à se renforcer dans les jeux vidéos", précise la société qui détient déjà l'éditeur de jeux pour mobile Gameloft.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 07/03/2019 à 11:57
Signaler
Des Lapins pas si crétins, étaient rentrés en résistance, bravo ! La création et le capitalisme sauvage n'ont pas d'avenir durable !

à écrit le 06/03/2019 à 8:27
Signaler
Et c'est là comme on voit comme les idéologies sont improductives au possible, Bolloré voulait à tout prix casser canal plus par idéologie, ce qui est tout à fait louable il est évident que c'était un relais social démocrate propagandiste mais en déc...

à écrit le 05/03/2019 à 20:52
Signaler
Les promesses n'engagent que ceux ... n'engagent que Bolloré. Il n'en serait pas là où il en est s'il avait toujours tenu ses promesses.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.