Belle collecte pour l'assurance vie en juillet

 |   |  334  mots
L'assurance vie a repris des couleurs au mois de juillet.
L'assurance vie a repris des couleurs au mois de juillet. (Crédits : Reuters/Leonhard Foeger)
2,1 milliards d'euros de plus au mois de juillet. Morose depuis un an, l'assurance vie a connu un petit regain de forme au mois de juillet.

Ça faisait tout juste un an que l'assurance vie n'avait pas connu une collecte aussi positive. Au mois de juillet 2017, la collecte nette, soit le solde entre les dépôts et les retraits (rachats) sur les contrats d'assurance vie, s'est élevée à 2,1 milliards d'euros, selon des chiffres provisoires publiés mardi par la Fédération française de l'assurance (FFA). Bien supérieur à la collecte du mois de juin (600 millions d'euros), ce chiffre reste toutefois légèrement inférieur à celui du même mois en 2016, lorsque la collecte s'établissait à 2,5 milliards d'euros. Dans le détail, les cotisations (ou dépôts) se sont établies à 11,1 milliards d'euros et les prestations (ou retraits) ont atteint 9 milliards.

Au cours des sept premiers mois, le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurance a représenté 78,1 milliards d'euros, contre 82,4 milliards d'euros sur la même période en 2016. Plus particulièrement, les versements sur les supports en unités de compte se sont élevés à 21,4 milliards d'euros, soit 27% des cotisations.

Une collecte mensuelle qui double la collecte annuelle

Entre janvier et juillet, les prestations versées par les sociétés d'assurance ont atteint 73,9 milliards d'euros. Sur cette même période, la collecte nette s'est ainsi établie à 4,2 milliards d'euros. Au total, l'encours des contrats d'assurance vie s'élevait, fin juillet, à 1.659 milliards d'euros, signant une progression de 3% sur un an.

> Lire aussi : Flat tax : une menace pour les gros contrats d'assurance vie ?

Depuis plusieurs mois, l'assurance vie souffre d'un environnement de taux très bas, qui pèse sur les rendements servis aux clients. Cette situation profite à d'autres placements, et principalement au Livret A, qui bénéficie depuis 2016 d'une dynamique favorable. En juillet, les dépôts sur ce produit ont une nouvelle fois dépassé les retraits, à hauteur de 1,15 milliard d'euros, selon les données de la Caisse des dépôts.

> Lire aussi : Livret A: la collecte accélère de nouveau en juillet

 (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2017 à 19:12 :
L assurance vie est un lieu de placement pour les retraités qui veulent eviter de donner a leurs descendants. Ce type de detournement d heritage est catastrophique: qui voudra aider les retraites qui ont refuse d aider leurs decendants (une assurance vie est "hors heritage", permet donc de reduire le minimum a heriter). Arretez le massacre. Arretez la possibilite aux vieux de foutre leur pognon dans des assurances vies pour eviter de donner a leur progeniture (ils ont touche les allocs et les ristournes fiscales grace a leur progeniture.. et en plus ils ne veulent rien leur filer..). Ceci est d autant plus catastrophique qu ils peuvent vendre les biens de leurs parents.. pour ne pas donner aux petits-enfants.
Réponse de le 06/09/2017 à 15:23 :
C'est n'importe quoi votre post. L'assurance vie est souvent une réserve constituée pour la retraite et justement pour éviter aux enfants de payer la maison de retraite. en plus, cela permet de transmettre à ses enfants des liquidités sans qu'elles ne soient soumise à l'impôt sur les successions. Avec un livret A à 0.75 %, mieux vaut placer sur une assurance vie dont le rendement s'approche des 3 %. Mes enfants de 12, 18 et 21 ans ont une assurance vie également, ouverte dès leur plus jeune âge en vue de payer leurs études.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :