Les solutions de prévoyance se multiplient

 |   |  471  mots
Les parents comptent plus sur l'épargne que sur la prévoyance pour assurer l'avenir de leurs enfants. Les assureurs cherchent à innover pour les convaincre.

Les contrats de prévoyance ne sont pas encore ancrés dans les mentalités, même si elles évoluent petit à petit. C'est ce que confirme l'étude menée par H20 pour Gan Prévoyance sur les attitudes et les attentes des parents à l'égard de la « prévoyance enfant ». Bien sûr, 97 % des parents interrogés souhaitent prendre des dispositions pour protéger leur entourage en cas de coup dur (59 % sont «tout à fait d'accord»). Ainsi, 53 % disent avoir constitué un capital pour financer les études de leurs enfants et 37 % comptent le faire bientôt.

Reste que se constituer un capital est le moyen privilégié par les parents pour assurer l'avenir financier des enfants en cas de décès ou d'invalidité. A travers un livret d'épargne ou une assurance-vie par exemple. Les solutions de prévoyance (assurance-décès, garanties accidents de la vie...) arrivent loin derrière (voir illustration). Pourtant, ces assurances qui coûtent souvent à peine quelques euros par mois, sont un autre moyen d'apporter une aide financière en cas de pépin. En marge de l'étude, Gan Prévoyance en a profité pour annoncer la nouvelle version de son contrat GPAE (Avenir Enfant), qui comporte un volet épargne et un prévoyance, assurant une rente « éducation » et une prise en charge des cotisations.

Contrat 100 % Internet

La société Altaprofits et l'assureur ACMN Vie (Crédit Mutuel) ont eux aussi lancé un contrat de prévoyance, baptisé Abisécurité. L'originalité ? Il s'agit du premier contrat 100 % Internet. Pionnier de l'assurance-vie en ligne il y a une dizaine d'années, François Leneveu, président du directoire d'Altaprofits veut révolutionner ce type d'assurances : « nous comptons appliquer nos recettes à la prévoyance pour proposer des tarifs plus compétitifs ». Selon Altaprofits, leur contrat permet d'économiser 68 %, voire 72 % selon les profils utilisés par rapport au marché. Seul le profil de l'homme fumeur de plus de 50 ans bénéficie d'un tarif moins élevé chez un concurrent. La formule d'Abisécurité a le mérite de la clarté. Trois garanties peuvent être souscrites au sein du contrat : toutes causes, décès accidentel, et, en option, un doublement de la somme en cas de décès lié à un accident de la circulation. Le montant de la garantie est choisi par l'assuré (de 10.000 à 150.000 euros), soit une garantie maximale, avec l'option, de 450.000 euros. Le coût est défini selon plusieurs paramètres : fumeur ou non, homme ou femme et âge. Dernier atout, le contrat couvre l'assuré dès la souscription en ligne, et non à réception des documents par l'assureur. Reste à savoir si ce contrat séduira les particuliers, rarement dans une démarche volontaire sur la prévoyance. Ils acceptent le plus souvent de souscrire ces contrats lors d'un rendez-vous pour une autre assurance (auto, habitation, santé...).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :