"Ma Tante" accepte désormais les vélos pour un prêt sur gages

 |   |  495  mots
L'institution renoue avec une part de son histoire. En 1913 près de 10.000 vélos étaient stockés dans les magasins. L'activité a été mise de côté pour des raisons de stockage à la fin des années 70's. Aujourd'hui, grâce à la rationalisation des espaces opérée en 2013, Ma Tante peut de nouveau accueillir les vélos des franciliens
L'institution renoue avec une part de son histoire. "En 1913 près de 10.000 vélos étaient stockés dans les magasins. L'activité a été mise de côté pour des raisons de stockage à la fin des années 70's. Aujourd'hui, grâce à la rationalisation des espaces opérée en 2013, "Ma Tante" peut de nouveau accueillir les vélos des franciliens" (Crédits : Reuters)
Le Crédit municipal de Paris (CMP), institution financière célèbre pour le prêt sur gage et souvent appelée "Ma Tante", va accepter les vélos sur la liste des objets pouvant être déposés. Au 1er décembre, le CMP "gère 187 millions d'euros, représentant 161.000 prêts, consentis à 74.000 clients".

Après le vin en 2008, les vêtements "vintage" en 2009, la photographie d'art en 2010, les bandes dessinées de collection en 2012 : le Crédit Municipal de Paris (CMP) - institution financière célèbre depuis 1777 pour le prêt sur gage souvent appelée "Ma Tante" - va accepter à partir du 16 décembre les vélos, continuant d'allonger la liste des objets pouvant être déposés.

43 millions de français roulent à vélo

Ce "souci d'accessibilité" s'appuie aussi sur un constat simple : 43 millions de français roulent à vélo. "Ma Tante" prend donc tous types de vélos (de ville, VTT, VTC, BMX, électriques, de course), précise le CMP dans un communiqué.

"En 1913, près de 10.000 vélos étaient stockés dans les magasins"

L'institution renoue avec une part de son histoire. "En 1913, près de 10.000 vélos étaient stockés dans les magasins. L'activité a été mise de côté pour des raisons de stockage à la fin des années 70's. Aujourd'hui, grâce à la rationalisation des espaces opérée en 2013, "Ma Tante" peut de nouveau accueillir les vélos des franciliens".

L'activité de prêt sur gage est restée "très soutenue" en 2013

Si 85% des dépôts au Crédit Municipal de Paris sont des bijoux, "l'argenterie, des tableaux, des sculptures, des objets d'art, du mobilier, de la tapisserie, de la verrerie, des timbres, des livres, des instruments de musique ou des fourrures" sont aussi acceptés en gage.

En 2013, l'activité de prêt sur gage est restée "très soutenue", souligne le CMP, illustrant la conjonction "de plusieurs facteurs que sont la crise économique, le durcissement de l'accès au crédit pour les particuliers et le prix de l'or qui reste élevé même s'il a baissé cette année".

Un encours de 187 millions d'euros

Au 1er décembre, le CMP "gère 187 millions d'euros, représentant 161.000 prêts, consentis à 74.000 clients". Entre 2012 et 2013, l'encours de prêts sur gage a augmenté de 11 %. Entre 2008 (démarrage de la crise économique) et 2013 "l'encours de prêts sur gage a plus que doublé, passant de 74 M EUR à près de 190 M EUR" tandis que "le nombre de contrats a augmenté de 65 %".

85% des clients sont des femmes

En 2013, environ 700 personnes par jour se sont rendues au prêt sur gage, 85% des clients sont des femmes et 9 clients sur 10 récupèrent les objets qu'ils ont déposés, souligne le CMP. Depuis plus de 200 ans, au coeur du Marais, "ma Tante" doit ce surnom à la mésaventure du fils du roi Louis-Philippe (1830-1848), le prince de Joinville, joueur invétéré qui avait mis en gage sa montre pour rembourser ses dettes et avait dit à sa mère l'avoir oubliée chez... sa tante.

A lire aussi :

>> Un problème de santé ? Ma tante pourra bientôt intervenir

>> "Ma Tante" déplore sa bonne santé, les prêts sur gages au plus haut depuis 1970

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :