Le crédit à la consommation de La Banque Postale est-il attractif ?

 |   |  390  mots
Lancées le 1er avril, les offres de prêts de la Banque postale ont le mérite de la clarté pour l'emprunteur. Et elles s'avèrent très compétitives sur certains profils.

 Annoncée en fanfare le 31 mars, l'offre en crédit à la consommation était attendue au tournant. Les taux allaient-ils être intéressants ? La Tribune a donc demandé au courtier en crédit Empruntis de confronter l'offre de la Banque postale avec le reste du marché (offre moyenne, offre la moins chère et la plus chère). Et ce, pour quatre profils correspondant aux types de prêts proposés au public : automobile, travaux, prêt personnel et rachat de crédits.

Clarté de l'offre

Premier constat : les crédits conso de la Banque postale ont le mérite de la clarté. L'établissement propose un taux effectif global (TEG) unique à 4,90%. Une pratique qui tranche avec la plupart des établissements de crédit spécialisés qui réservent leur taux attractif (jusqu'à 2,90%) aux prêts dont la durée n'excède pas un an, ou pour certains montants bien précis. Ici, pas de mauvaise surprise. "L'arrivée de ce nouvel acteur majeur va contribuer à faire pression sur les établissements déjà établis, estime Maël Bernier, porte-parole d'Empruntis. Le grand gagnant sera l'emprunteur".

Coût du crédit

Côté tarifs, la Banque postale s'en sort plutôt bien avec son offre de lancement. Elle est moins chère que la moyenne du marché pour deux des quatre profils étudiés, et décroche même le meilleur taux pour le rachat de crédits (mais il s'agit uniquement de rachats de crédits conso). Soit une économie de 2.160 euros sur le coût total du crédit par rapport à la moyenne du marché. Concernant les prêts "auto", La Banque Postale est proche de la moyenne mais reste largement au-dessus de la meilleure offre disponible actuellement (3,47%).

Sur les prêts personnels, enfin, le 4,90% proposé est un peu élevé en emprunt sur douze mois. Si vous préférez rembourser sur 36 mois ou plus, en revanche, il fait partie des meilleurs du marché.

La principale explication de ce bon taux réside dans le "scoring" employé. Afin de développer un crédit dit "responsable", les conditions d'octroi du prêt sont très strictes à la Banque postale. Ce qui réduit le risque d'impayés, et permet de proposer un taux plus compétitif.

Pour accéder à l'intégralité des résultats de l'étude, cliquez ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2010 à 9:17 :
La Poste devenue Banque postale se met au crédit à la consommation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :