Banque en ligne : le Crédit Agricole a lancé BforBank

 |   |  245  mots
La banque en ligne sera accessible au public à partir de jeudi prochain. Elle s'adressera aux 20% de ménages ayant le plus d'épargne.

Le Crédit Agricole a annoncé ce jeudi le lancement de sa nouvelle banque en ligne, BforBank. Elle cible la clientèle aisée (20% de la population) qui veut gérer elle-même son épargne.


Le site sera accessible au public à partir de jeudi prochain. Pour mener cette offensive, la banque verte a débauché l'ex patron d'une autre banque en ligne à succès, ING Direct, André Coisne, qui sera le directeur général de B for Bank.


Cette nouvelle banque en ligne offrira toute la gamme des produits d'épargne (livret, assurance-vie, investissements en bourse ou dans des fonds), et des outils pratiques : comparateurs, informations notamment nourries par un partenariat avec l'éditeur juridique spécialisé Francis Lefebvre, conseils d'experts personnalisés.


André Coisne a souligné que les clients ne paieront pas de droit d'entrée ni de frais de gestion. Leur livret sera rémunéré à 2,5%. La banque ne proposera pas le Livret A "dans l'immédiat".
 

Le Crédit Agricole affiche des objectifs ambitieux : le recrutement de 30.000 à 40.000 clients par an et l'obtention d'un à un milliard et demi d'euros sur les cent milliards épargnés chaque année par les Français. Face à elle, elle devra compter avec les acteurs déjà présents sur le marché : Cortal Consors (groupe BNP Paribas), Boursorama (groupe Société Générale), Fortuneo (Crédit Mutuel de Bretagne), ING Direct et Monabanq (ex filiale des 3 Suisses qui vient d'être revendue au Crédit Mutuel).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2009 à 14:19 :
A quel salaire fut débauché le patron d'ING ? Personnellement, je me déplacerai d'ING à BforBank, cela me permettra de faire la nique au Crédit Agricole, du fond de mon fauteuil, en narguant les offres des agences.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'en déplaise à certain, je trouve qu'ils ont parfaitement raison de se lancer dans la banque en ligne et cela ne va pas générer de chomage au sein du CA mais bien créer de l'emploi chez BforBank.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Créer de l'emploi? Ces banques en ligne paie peu et ne représente que peu d'employé.. Et si ça ne marche pas, comme les autres, ils seront virés et racheté par une autre banque.
Pour leur offre d'ouverture, 2.5% c'est superfaible!
on trouve du 5%...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour les clients aisés, il y a une volonté d'avoir un interlocuteur physique unique. Il est difficle de penser que cette banque en ligne GP fonctionne, à moins que le service GP du Crédit Agricole soit si mauvais que les gens préférent travaller seul sur Internet. Ce succès marquerait l'échec de la vrai gestion de patrimoine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
y-a-t-il un "pont" entre BforBank et le Crédit agricole ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
réponse à Pro Banque _ _ _ la meilleure façon de préserver l'emploi est de cesser d'acheter des produis et services frabriqués à l'étranger , notamment des produits chinois! Cesser d'aller en vacances en dehors de la France !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La banque en ligne ne devrait-elle pas etre un des services inclus dans tous les contrats bancaires standard.
Consulter ces comptes, faires des virements, gérer son portefeuille, consulter l'évolution d'un contrat d'assurance vie est possible sur mon compte bancaire. Je ne me rend que trés rarement à mon agence
mais dés que je veux avoir des renseignements sur un produit, il faut systèmatiquement passer par un conseiller dont le but sera de vous vendre le produit dont vous n'avez pas besoin.
Ces banques en ligne ne sont pas créés pour aider le client mais pour capter votre argent et des nouveaux clients

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :