Comment les Français gèrent-ils le paiement de leurs factures ?

 |   |  455  mots
La possibilité de choisir ses dates de paiement est plébiscitée par les Français.
La possibilité de choisir ses dates de paiement est plébiscitée par les Français. (Crédits : Payboost)
Si la grande majorité des Français déclarent payer leurs factures dans les temps, ils sont quand même plusieurs millions à avoir eu des retards de paiement.

On pourrait croire que les retardataires sont légions, mais il semblerait que ce ne soit pas tout à fait le cas. Selon l'étude OpinionWay pour Payboost, 91% des Français payent leurs factures dans les temps, ce qui ne laisse la place qu'à 9% de retardataires. Ces derniers représentent tout de même une population estimée entre 3,5 et 4,5 millions de personnes.

Dans le détail, les factures de téléphone et d'Internet sont celles que les Français ont le plus de facilité à payer. En effet, 57% et 56% d'entre eux les payent "dès la réception de la facture", 37% et 38% les règlent "juste à temps" et seulement 1% s'en acquittent "en retard". Cela s'explique simplement par le fait que pour ce genre de factures, le prélèvement automatique est très répandu, à 83% pour Internet et 82% pour le téléphone.

Pour les frais scolaires, c'est tout de suite plus compliqué. 8% payent leur facture de cantine scolaire en retard et 7% traînent pour s'acquitter de ce qu'ils doivent à la crèche qui accueille leur enfant. Et la cause est là aussi à chercher dans le mode de paiement : le prélèvement automatique mensuel n'étant utilisé que par 22% des Français dans les deux cas.

A quoi sont dus les retards de paiement ?

L'étude d'OpinionWay s'intéresse ensuite aux raisons du retard de paiement, ainsi qu'à ses conséquences. Le fait d'oublier de payer sa facture est la première cause, citée par 40% des gens qui ont déjà eu des retards. Viennent ensuite les "difficultés à payer à ce moment-là" (21%) et les "fins de mois difficiles à répétition" (17%), formant ainsi un sous-total "difficultés financières" de 38%.

Conséquence très négative de ces retards de paiement, les frais bancaires pour "impayés ou rejets de prélèvement" touchent 21% des personnes interrogées, 17% "parfois" et 4% "souvent". Si cette proportion est supérieure au nombre de retardataires, c'est qu'elle recouvre plusieurs situations, comme celle des personnes n'ayant pas eu assez d'argent sur leur compte au moment d'un prélèvement automatique, par exemple.

Quelles solutions pour éviter les difficultés de paiement ?

Pour l'ensemble des personnes interrogées, la mensualisation des factures (86%), les échéanciers (82%) et la personnalisation de la date de paiement (81%) sont les meilleures solutions. Dans la catégorie spécifique des individus ayant eu un retard de paiement à cause de difficultés financières, le taux grimpe à 93% pour les dates de paiement personnalisées et à 90% pour les échéanciers. Cette population est en revanche plus frileuse concernant le prélèvement automatique, avec un taux de réponse négative de 34%.

> Lire aussi : Déclaration de revenus : quelles pénalités en cas de retard ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2017 à 10:29 :
Probablement que pour le téléphone et l'Internet, si tu paies pas, on te coupe immédiatement. Pour le reste, c'est moins immédiat. Quant au découvert en banque, il entraine des pénalités qui viennent en sus du paiement, donc pas idéal :-)
a écrit le 22/09/2017 à 20:52 :
Gaz, élec, mensualisé, impôts aussi, abonnements UFC, 60M pareil, achats par CB donc payé à la commande, pas de risque d'oubli ou de perte de courrier.
Ma mère une fois devenue veuve gardait les factures, pour ce qui n'était pas mensualisé, jusqu'à la date limite. Quand on est allergique à la paperasse, on aurait pu penser le contraire, s'en débarrasser vite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :