Investir en Bourse  : comment utiliser au mieux l'effet de levier  ?

 |   |  285  mots
Fabien Vrignon, directeur Bourse de Cortal Consors France, détaille les différentes possibilités, plus ou moins risquées

Pour dynamiser son portefeuille, rien ne vaut l'effet de levier, même si la méthode est, bien entendu, risquée. Le plus simple, sur les actions, reste l'achat au SRD (service de règlement différé). Il multiplie par 5 la capacité d'investissement. A chaque fin de mois, à la liquidation, vous touchez ou payez la différence entre le cours achat et celui en fin de mois. Si l'action a pris 5 %, vous gagnez 250 euros. Sinon, vous les perdez.

Vous souhaitez jouer les indices ? Préférez un « tracker ». Il en existe avec un effet de levier de 2 sur les indices américains, français ou européens. Autrement dit, ces trackers répliquent 2 fois la performance de l'indice, à la hausse comme à la baisse.

Pour accéder à une gamme de produits plus large, utilisez les « warrants » ou « certificats ». Le cours de ces produits évolue en multipliant la performance du sous-jacent. Un conseil : validez avec votre courtier en ligne les risques propres à ces produits. Notamment « l'effet temps » : plus le temps passe, plus le warrant se déprécie.

Enfin, pour les amateurs d'adrénaline, restent les certificats turbos, où le levier va jusqu'à 100 ! Le principe : ce produit évolue selon le cours du sous-jacent. Mais si ce dernier atteint un certain cours, appelé barrière désactivante, le certificat ne vaut plus rien. Quant aux CFD (« contract for difference »), ils donnent accès à plus de 6.500 valeurs, aux indices, et même aux devises.

Attention : ces produits doivent être maniés avec précaution. Faites-vous accompagner, au départ, par des spécialistes qui choisiront les produits adéquats.

Pour accéder à l'ensemble des "questions pratiques", cliquez ici

Retrouvez tous les jours une nouvelle "question pratique" dans La Tribune.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :