Epargne : la nouvelle offensive des super-livrets

 |   |  1205  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Course aux dépôts oblige, les banques multiplient les offres de super-livrets à des taux particulièrement alléchants (jusqu'à 6%). Mais attention, ces offres sont limitées dans le temps et, après fiscalité, elles ne font pas vraiment concurrence au livret A. Cette épargne est toutefois judicieuse pour ceux qui ont fait le plein des livrets réglementés et souhaitent disposer de leur argent à tout moment.

À la conquête de précieux dépôts dans la perspective de la mise en ?uvre des nouvelles règles draconiennes de Bâle III, les banques multiplient aujourd'hui les offres promotionnelles de super-livrets d'épargne. En proposant des taux « boostés » à 4,5 voire 6% pour rémunérer l'épargne apportée, elles font en effet de notables efforts alors que les taux d'intérêt courts de la BCE sont bloqués à 0,75% depuis de nombreux mois. De leur côté, les taux du livret A et du LDD (livret de développement durable, qui a remplacé le Codevi) sont revenus à 1,75% depuis le 1er février.
Ces super-livrets sont-ils donc une aubaine pour les particuliers à la recherche d'une épargne bien rémunérée et souple? Leurs avantages sont, certes, multiples. Le client peut retirer à tout moment des sommes de son compte sans que les avantages de son livret ne soient remis en cause. Il n'y a généralement aucuns frais d'entrée ni de sortie. Et les plafonds sont souvent importants, puisqu'ils oscillent entre 50.000 et 150.000 euros, alors que celui du livret A est actuellement fixé à 22.950 euros et celui du LDD à 12000 euros.

Des taux très "boostés", mais à très court termes

Pour autant, ces super-livrets ont aussi leurs limites. Les taux « boostés » sont toujours bornés dans le temps. Ils ne durent en général pas plus de trois ou quatre mois. Les taux pratiqués ensuite rejoignent logiquement ceux du marché et ne dépassent pas 1,8%. Et, surtout, ces rendements s'entendent avant impôts et prélèvement sociaux, ce qui ramène le résultat final à un taux voisin de celui offert par le livret A et le LDD. D'où l'énorme succès de ces deux enveloppes auprès des Français ces dernières années.
Les super-livrets peuvent toutefois répondre à une demande bien précise des épargnants. D'abord, ils peuvent être précieux pour ceux qui, ayant déjà rempli les livrets réglementés et défiscalisés, souhaitent se constituer une épargne liquide complémentaire. Certains épargnants peuvent aussi saisir l'occasion pour profiter d'une ore intéressante, ouvrir un compte dans une nouvelle banque et bénéficier d'autres avantages. Car il est clair que les ores faites aujourd'hui par les différents établissements en matière de super-livrets visent essentiellement à capter des clients fidèles de manière à conserver leurs dépôts. D'où l'évolution des promotions, plusieurs d'entre elles promettant un taux encore plus avantageux pour ceux qui accepteraient de rester entre six mois et un an.
C'est notamment le cas d'Axa Banque, qui ore un taux de 4% les trois premiers mois, majoré d'un point d'entrée de jeu pour ceux qui conservent leur compte au moins six mois. Idem pour BforBank, avec un super-livret « boosté » à 6% pendant trois mois pour les comptes encore ouverts au 31 août 2013.Il faut dire que ces établissements tentent d'éloigner les « chasseurs de prime » qui ouvrent un compte dans l'unique but de profiter de l'ore promotionnelle et qui le clôturent dès qu'elle se termine. Une activité qui anime manifestement quelques épargnants actifs et sportifs. Et qui se révèle en effet intéressante pour ceux qui peuvent se permettre de placer jusqu'à 100000 euros à chaque fois pour bénéficier des promotions.

UNE OFFRE ASSEZ LARGE QU'IL FAUT BIEN ÉPLUCHER
NOM TAUX D'INTÉRÊT DURÉE DE L'OFFRE LE PLAFOND CONDITIONS PARTICULIÈRES
1/ Axa Banque 4% + 1% 3 mois - Le pourcent supplémentaire n'est valable
que si le compte est ouvert au moins 6 mois.
50.000 euros Plafond de 100 000 euros
pour les clients d'Axa Banque.
2/ Barclays 4% Offre « Premier Life » valable sur 3 mois
jusqu'au 31 mars 2013
Sans plafond L'offre est conditionnée
à l'ouverture d'un compte annexe.
3/ BforBank 5% + 1% 3 mois - Le pourcent supplémentaire n'est valable
que si le compte est ouvert jusqu'au 31 août 2013
100.000 euros Offre valable jusqu'au 12 mars.
4/ Cetelem 3,3% 12 mois 53.000 euros * 60 euros offerts à l'ouverture du compte.
5/ Fortuneo 4% 4 mois 100.000 euros Valable jusqu'au 24 avril.
* Les 11 versements suivants sont également rémunérés à 3,3 % mais sur un plafond de 22.000 euros

(Source : LaTribune)

La fidélité récompensée par un plafond rehaussé

« Ce que nous souhaitons, au contraire, c'est offrir un modèle complet de services bancaires aux clients intéressés par notre livret. Raison pour laquelle, contrairement aux autres ores du marché, nous proposons un plafonnement des versements de 100.000 euros pour nos clients et seulement de 50000 euros pour les nouveaux entrants. Notre volonté étant clairement de récompenser la fidélité », assure Marie-Cécile Plessix, directrice crédit, banque et épargne bancaire chez Axa Banque.
D'autres ores privilégient également la fidélité, comme celle du Cetelem qui propose un taux moins alléchant que ceux de ses concurrents mais sur une longue durée cette fois : 3,3% sur un an et 11 mois, avec un plafonnement différent entre la première année (53000 euros) et les mois suivants (22000 euros).De fait, bien souvent, les ores promotionnelles de super-livrets sont des produits d'appel et visent à capter une clientèle susceptible de souscrire à d'autres services.

C'est le cas pour RCI Banque, la filiale de Renault, très en pointe sur les propositions de super-livrets (elle propose actuellement un taux de 5,5% sur 4 mois, jusqu'à 75000 euros), mais aussi les crédits auto ou autres services d'assurance. Idem pour ING, l'établissement néerlandais multipliant les offres alléchantes de livrets pour mieux vendre d'autres services financiers.« Dans un contexte de baisse des taux et de hausse de la fiscalité, il n'est pas évident de trouver des produits vraiment avantageux par rapport au livret A qui, même après la récente baisse de son rendement, reste ultra compétitif. Ce qui rend plus aléatoire l'intérêt pour un établissement bancaire de concentrer ses efforts sur la commercialisation d'un super-livret », assure Laurent Collet, directeur marketing et distribution à la Caisse d'épargne d'Île-de-France.

Une alternative avec les comptes à terme
Une famille de quatre personnes peut en effet largement placer plus de 100.000 euros sur plusieurs livrets A et LDD. Du coup, les banques proposent « de placer l'excédent sur une épargne de plus long terme et tout aussi sûre », ajoute Laurent Collet, dont l'établissement vient de lancer un compte à terme associé à un PEL dénommé « Quadreto », qui ore un taux annuel de 3% pour un placement bloqué pendant quatre ans et plafonné à 42500 euros. Axa Banque, de son côté, propose également un compte à terme bloqué deux ans et orant un rendement annuel de 3% pour un dépôt minimal de 50.000 euros.
À la différence des livrets, les comptes à terme sont bloqués. En outre, les intérêts sont, comme pour les livrets, soumis à l'impôt sur le revenu. Et pour ceux qui sont soumis à l'ISF, il faut mentionner sur la déclaration le montant du solde du compte (dépôt et intérêts acquis) augmenté des intérêts échus et courus au 1er janvier de l'année d'imposition.
En définitive, pour qu'une épargne tout à fait liquide soit plus intéressante que le livret A, il faut donc que le rendement brut dépasse 3%. On comprend mieux pourquoi le produit financier préféré des Français a encore de beaux jours devant lui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2013 à 14:42 :
Même écrit par un stagiaire de la tribune, l'article est suffisamment clair pour un lecteur sans formation spécifique dans la finance. Il explique, qu'il faut être riche pour déposer, que le taux est attractif mais imposable et donc qu'intérêts bruts - fiscalité = pas intéressant.
D'autant que, comme pour la téléphonie, les conditions sont tellement complexes que le citoyen lambda ne comprend pas grand chose. En clair il s'agit pour les banques de faire un emprunt déguisé pour se recapitaliser à bon compte en faisant croire que c'est l'épargnant qui fait la bonne affaire!
a écrit le 12/03/2013 à 0:55 :
attention l'article écrit un peu vite par le pigiste stagiaire de la tribune est un peu trompeur (c est d'ailleurs l'objectif des banques de complexifier l'offre pour ne pas etre comprise par un bac moins trois)
b for bank et axa ne verse le 1% complémentaire que si le compte reste ouvert (10 euros suffirait) mais AUSSI si aucun retrait n'a lieu
vous avez donc 1% de plus en bloquant votre argent deux ou trois mois de plus à un taux divisé par 2 ou 3 par rapport a l'offre initiale boostée et donc par rapport à l'offre d'un concurrent boostée pendant cette deuxième période réservée aux pigeons comme dirait le patron d'illiad
Réponse de le 12/03/2013 à 10:23 :
L'explication donnée par Tacata n'est pas tout à fait exacte... Le début semble bon mais la fin est erronnée.
je cite : " (...) en bloquant votre argent deux ou trois mois de plus à un taux divisé par 2 ou 3 par rapport a l'offre initiale boostée" ; Bah, non le taux n'est pas divisé par 2 ou 3 puisqu'il est du taux promotionnel + 1 % (soit 5 %).
Le mode de fonctionnement est peut-être pas si clair que celà mais le taux appliqué est quand même celui annoncé.
a écrit le 12/03/2013 à 0:07 :
Il faut aussi intégrer le fait que ces placements sont rémunérés par quinzaine. Les chasseurs de prime doivent intégrer cette contrainte dans leur calcul car à chaque bascule d'un compte boosté à un autre quinze jours d'intérêt sont perdus soit 8 %. Un taux de 5% sur 3 mois passe à 4,2 si on intègre les 15 jours de perdu.
Ces placements ne sont intéressants que pour un placement très court terme de façon très ponctuelle par exemple lors d'une entrée d'argent importante avant une utilisation rapide.
a écrit le 11/03/2013 à 22:38 :
Ce ne sont que des taux d'appel pou rune durée très courte, cela frise parfois l'arnaque. Méfiez vous, cela reste des banquiers.
Réponse de le 04/10/2013 à 9:50 :
Je possede un compte ing orange sur lequel je vais placer une somme importante sur la promo des 2mois qui arrivent.En parallèle j'ai un compte epargne carrefour. Ai je le droit de basculer les fonds d'un compte à l'autre..? En fonction des 2 ou 3 promos annuelles ing
a écrit le 11/03/2013 à 18:38 :
comparez les livrets sur http://www.epargne-en-ligne.net/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :