Mandat simple ou mandat exclusif : lequel choisir ?

 |   |  528  mots
(Crédits : <small>DR</small>)
Le mandat immobilier est un document incontournable lorsqu'il faut confier son bien immobilier à une agence immobilière pour sa mise en vente ou sa mise en location.

Pouvant être simple ou exclusif, le mandat immobilier confère des droits et des obligations aussi bien au propriétaire qu'à l'agent intermédiaire. En France, la majorité des transactions se fait sous mandat simple, alors qu'aux Etats-Unis, 98% des mandats sont exclusifs.

Le mandat simple

Choisir le mandat simple vous offre une plus grande liberté puisqu'il permet, simultanément, de confier la vente à plusieurs agents immobiliers. Ce contrat, qui peut être dénoncé avec un préavis de 15 jours, vous donne le droit de mettre le bien en vente pour une durée déterminée, habituellement de 3 mois renouvelables par tacite reconduction. A noter toutefois, que ce type d'accord vous autorise toujours à vendre votre bien sans devoir une quelconque commission au mandataire.

Le mandat exclusif

Avec un mandat exclusif, la vente est confiée à un seul agent immobilier. Ce type d'accord lui permet ainsi de vendre le bien pendant une période déterminée, généralement de 3 mois renouvelables. Comme pour le mandat simple, le contrat peut être dénoncé avec un préavis de 15 jours. A une différence près. Le mandat exclusif est irrévocable durant les trois premiers mois et passé ce délai, en cas de dénonciation (par lettre recommandée avec avis de réception), un préavis de quinze jours doit être respecté. Ce qui signifie que l'agent immobilier conserve son droit à l'exclusivité pendant les quinze jours qui suivent la lettre de résiliation. Aussi, ce type d'accord « exclusif » oblige le propriétaire qui a vendu par lui-même ou par le biais d'un autre intermédiaire le bien concerné à payer une commission au mandataire du bien. Histoire de vous faire « payer » votre infidélité même si le mandat est expiré... !

Le contenu du mandat

Sans mandat immobilier, l'agence ou le négociateur immobilier n'est pas dans les dispositions légales pour procéder à la vente du bien. C'est donc à vous, propriétaire de lui donner ce pouvoir par l'intermédiaire d'un mandat écrit, qu'il soit simple ou exclusif. Dans ce précieux sésame, il doit y être notifié le numéro d'inscription qui lui a été attribué sur le registre des mandats obligatoirement tenu par l'agent immobilier. La mission de l'agent immobilier ainsi que le montant de ses honoraires doivent être précisés. Pour être valable, il doit également indiquer la durée du mandat. Celle-ci est librement définie entre les parties. En pratique, elle est souvent de trois mois renouvelables par tacite reconduction.

La commission de l'agent immobilier, dont le montant est libre est calculée selon un pourcentage du prix de vente. Elle est généralement dégressive en fonction de la valeur du bien et varie de 3 à 7 %, la moyenne s'établissant autour de 5 %. Quid quand plusieurs agences ont contribué à la vente de votre bien ? Elles se partagent le gâteau. Mais vous pouvez négocier la part attribuée à chaque professionnel. Autre point important à souligner : la commission n'est due que si l'agent immobilier a réellement participé à la vente de votre bien et que l'acte authentique chez le notaire a été signé.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2014 à 9:20 :
un agent immobilier rédige un mandat de vente. Il présente le bien à de potentiel acheteur, sans faire signer de document de visite. Entre temps, il change d'agence et ne refait pas de mandat au nom de cette nouvelle agence. Les acheteurs peuvent ils contacter eux meme le vendeur, et faire la vente sans l'agent immobilier ? Peut il prétendre à sa commission? MERCI de votre réponse
a écrit le 27/06/2012 à 15:34 :
Le mandat exclusif révèle l'abus du fort contre le faible : à proscrire absolument ! Pour éviter d'être saturé de visites souvent inopportunes, ne signer que deux mandats simples. Le taux de commission de 5% est déjà dans les limites de l'acceptable, certaines agences prennent plus. C'est le vendeur qui paie ces frais et non l'acheteur comme le tour de passe passe dialectique de l'agence vous le fait croire. Les prêts relais pour acheter un nouveau bien quand l'ancien n'est pas encore vendu c'est la corde que vous aurez donnée à l'agent immobilier pour vous tordre le cou le moment venu... Nager au milieu des requins est moins périlleux que la confiance que vous accorderez à certains d'entre eux.
Réponse de le 16/07/2012 à 14:33 :
Vous êtes sévÚre avec cette profession. Comme tous les métiers de vente aux particuliers, il y a des sérieux et d autre moins. Comme les garagistes, plombiers, banquiers.... Par contre les frais doivent être payer par le vendeur, cela évite de payées les frais de notaire dessus.
Ensuite mandat simple ou exclusif... Exclusif 3 mois Max sans tacite reconduction. L agent à 3 mois pour signer, c est bien assez si le prix est bon et si tourlemonde votre de la bonne volonté.
Signer avec un agent du secteur avec de l ancienneté
Réponse de le 26/02/2013 à 20:19 :
Les agents immo sont des escrocs peuvent-ils refuser une offre d'achat? Sans même en parler a la propriétaire? Pour un appartement a 86000€, l'agent voulait 9000€ de commission mais on va ou la???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :