Immobilier : les taux de crédits atteignent (encore) un plus bas historique

Les taux de crédits immobiliers ont reculé en avril à 3% en moyenne et atteignent de nouveau un plus bas niveau historique, selon les chiffres l'Observatoire Crédit Logement /CSA.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

À chaque mois son record. Après avoir reculé à 3,07% en mars, les taux de crédits immobiliers se sont en moyenne établis à 3% en avril, selon les chiffres l?Observatoire Crédit Logement /CSA. Jamais par le passé, les banques françaises n'avaient accordé des crédits immobiliers à des taux aussi bas.
Cette baisse "s?appuie sur la volonté des établissements de crédit de soutenir l?activité de marchés en forte contraction, dans un climat de concurrence que le renouveau saisonnier habituel de la demande ne fait que renforcer", explique l?Observatoire Crédit Logement. "La diminution exceptionnelle du coût des ressources et le maintien des taux de sinistralité des emprunteurs à très bas niveau" ont également joué, d'après l'Observatoire.

La production de crédits reprend

Très attractive, la production de crédits reprend du poil de la bête. Depuis le début de l?année 2013, elle est en hausse de 9 % comparée aux trois mois précédents, après avoir chuté de 26,4 % en 2012. La production de crédits au premier trimestre 2013 est cependant en recul de 11,6 % en rythme annuel par rapport au très bon premier trimestre 2012.

La solvabilité de la demande se stabilise

L?amélioration des conditions de crédits permet également de stabiliser l?indicateur de "solvabilité de la demande" de l?Observatoire. Cet état de fait est à prendre avec précaution car les conditions d?octroi de prêts à l'habitat sont aujourd?hui très resserrées, ce qui, couplé au niveau élevé des prix de la pierre, exclut mécaniquement la demande des ménages aux revenus les plus modestes.

 

Pour aller plus loin:

>> Quel est le prix de l'immobilier dans votre rue?

>> Consultez nos annonces immobilières

>> Comparez les devis pour vos travaux

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 07/05/2013 à 13:11
Signaler
les taux continuent de baisser , les ventes sc'ecroulent et les prix nt enfin commencer de baisser. Vu que le chomage explose, donnez nous une bonne raison d'etre pressé d'acheter un bicoque pourrie, chers pros de l'immo? lol

à écrit le 07/05/2013 à 12:58
Signaler
Un bel aveu d'impuissance. Quand on entend la FNAIM qui nous dit :"vite dépêchez-vous les taux vont remonter..." on est vraiment dans du comique de haut vol. Plus aucun jeune n'est solvable, les vieux sont proprios, l'investissement locatif n'est plu...

à écrit le 07/05/2013 à 12:26
Signaler
Et hop, c'est reparti pour les commentaires railleurs à l'encontre des acheteurs. Mais j'ai une question pour ces moqueurs qui préfèrent rester locataires, en attendant que "ça baisse" : depuis combien de temps attendez-vous ? Et cela représente quel...

le 07/05/2013 à 12:56
Signaler
Votre calcul prend en compte l'hypothèse d'aller jusqu'au bout du prêt sans revendre...En cas de revente, la moins value potentielle aux prix actuels peut gommer assez facilement votre amortissement (en clair, après avoir vendu, vous avez une perte q...

le 07/05/2013 à 14:45
Signaler
Les prix qui nous dérangent dépassent les 150 000 euros pour 30m².

le 07/05/2013 à 16:28
Signaler
Tiens donc, les vendeurs réalisent actuellement des moins-values de cette ampleur ? Sur un bien acheté il y a plus de 3 ou 4 ans ? Je suis à peu près sûr de pouvoir affirmer que non. Par ailleurs, la différence de prestation dépend de l'endroit où vo...

le 07/05/2013 à 19:06
Signaler
Si c'est un si bon plan, pourquoi les grands groupe financiers qui brasse 30 millions de fond de petit épargnants par jour, ne possède pas les 3/4 de la France ... Les meilleurs ne sont pas ceux qui s'affiche.Le top de l'investissement ne s'apprend p...

le 08/05/2013 à 1:19
Signaler
Quand la banque vous demande 10/20% d'apport et une situation béton pour emprunter : La banque s'attend à la baisse. Alors, acheter un bien où on ne pourra vivre avec une famille en se disant qu'on le revendra dans 5 ans pour acheter plus grand : On ...

à écrit le 07/05/2013 à 8:47
Signaler
Les taux bancaires ne sont pas significatifs, pour l'achat d'un bien immobilier c'est le taux d'endettement qui est important. J'étais plus à l'aise avec un prêt à 8,9% en 1989 que pour un prêt à 5% en 1998 qui était le double avec le même coût du cr...

le 07/05/2013 à 9:26
Signaler
Votre exemple pourrait induire certaines personnes en erreur. Vous devez décrire les deux contextes respectifs et qui sont aussi distincts du contexte actuel.

à écrit le 07/05/2013 à 8:37
Signaler
Arrêtez cette propagande qui ne parle que du taux des crédits ... si je vous propose une twingo à 30 000 euros avec un prêt à taux 0, vous l'achetez ? La France est championne dans le domaine Bulle Immobilière. Mieux vaut acheter moins cher avec un t...

le 07/05/2013 à 10:44
Signaler
Faux, il faut réfléchir en mensualité et en cout global payé à la fin de l'amortissement. Le taux d'emprunt rentre forcément en compte, de même que la mensualité. Je suis d'accord que le prix de départ est déterminant, mais il n 'est pas le seul à re...

le 07/05/2013 à 12:25
Signaler
un taux se renegocie par la suite, un prix d'achat lui, il changera pas...

le 07/05/2013 à 13:09
Signaler
gardez vos conseils pour vous Owen, car on s'en fout de votre propagande a deux balles

le 07/05/2013 à 13:56
Signaler
@tony Moi quand on m'en fait trop je correctionne plus, je dynamite, je disperse et je ventile !

à écrit le 07/05/2013 à 8:28
Signaler
De toute façon, il ne reste plus qu'un mois et demi de période saisonnière, qui s'avère être dors et déjà une pire année que 2012. Pour ma part j'attends, les prix n'ont pas assez baissé pour moi.

le 07/05/2013 à 12:57
Signaler
+1. Quand on voit les résultats de la "belle saison" immobilière, vivement l'automne !

le 22/03/2016 à 17:05
Signaler
il est très clair que nos impôts ne servent uniquement qu'à croître le déficit de cette pauvre France et nos chère hommes politiques qui ont la part belle du gâteaux nous somme bien au temps de Louis 14 ou seul la France dans paye pour les autres il ...

à écrit le 07/05/2013 à 7:58
Signaler
Je conseille aux locataires de profiter des taux au plus bas pour franchir le pas sur des biens nécessitant des travaux de rénovation bien situés (surtout lorsque l'on est bricoleur). Les marges de négociation sont importantes et les travaux de remis...

le 07/05/2013 à 12:00
Signaler
Tout à fait. Taux bas ou pas, quand c'est trop cher, c'est sans intérêt. Et c'est largement trop cher...

le 22/05/2013 à 15:02
Signaler
Pitcho, Les loyers sont aussi élevés, voir plus que les mensualités (crédit+charges). Et pour cause voilà 15 ans qu'on explique aux Français que la pierre est un moyen de revenu,.... or c'est faux la pierre est avant tout un investissement. Pourquoi...

à écrit le 06/05/2013 à 20:52
Signaler
Ceci est une très mauvaise nouvelle pour les emprunteurs, car ceci maintient des prix immobiliers à un niveau déliremment élevé, et cela pousse à s'endetter sur des périodes beaucoup plus longues que lorsque les taux étaient plus élevés. Au grand bon...

le 08/05/2013 à 1:24
Signaler
Mais non! Le fait que les banquiers baissent les taux signifient qu'ils n'ont pas trop de client et donc que d'autres tiennent le coup. C'était plus inquiétant de voir "tout le monde" (vendant un bien immobilier ou ayant au moins 50 000 euros de papa...

à écrit le 06/05/2013 à 17:49
Signaler
je rigole, je rigole. A lire les prévisions des cadors de l'immobilier l'année dernière, on nous prédisait que les taux ne descendraient plus car ils avaient atteint la limite et qu'il était temps d'acheter... pardonnez-moi, je rigole, je rigole...

à écrit le 06/05/2013 à 17:43
Signaler
A ce taux-là, c'est le moment d'acheter un bien d'exception à 7 Me à crédit avec un prêt in fine et un report des intérêts. A court terme, la valeur du bien peut fluctuer mais à plus long terme, la valeur monte toujours pour ce type de bien, d'autant...

à écrit le 06/05/2013 à 17:41
Signaler
investissez les pigeons, investissez !

à écrit le 06/05/2013 à 17:28
Signaler
La "bubulle" elle explose quand les copains ? Quand le capitalisme néolibéral s'effondrera !?

le 07/05/2013 à 13:00
Signaler
30.000 euros en deux ans, moi j'en connais qui ont fait le même chiffre, mais en perte...Il est où votre super coin hors de Paris où les prix grimpent indéfiniment ?

à écrit le 06/05/2013 à 17:06
Signaler
Je voulais acheter une maison, mais quand je vois que l'état a caché une grosse partie de sa dette dans le budget des communes, ça m'a calmé. Ls impôts locaux se sont mis à grimper de telle manière que, même avec un prêt à taux attractif, le coût de ...

à écrit le 06/05/2013 à 16:18
Signaler
mis à part des lieux très tendus comme Paris, il éxiste en province de très bonnes affaires directement rentables, Comme ce pavillon genre f6 30 ans chauffé au bois sur 5000 m2, pour 83000 euro, il y a des travaux à faire mais non urgents 83000 euro...

à écrit le 06/05/2013 à 16:03
Signaler
"Cette baisse "s?appuie sur la volonté des établissements de crédit de soutenir l?activité de marchés en forte contraction," MDR

à écrit le 06/05/2013 à 15:50
Signaler
Il s'agit de piéger le maximum de pigeons avant que la bulle immobilière n'éclate !...

à écrit le 06/05/2013 à 15:16
Signaler
Pour qui a un apport de 20 % et un CDI les conditions sont extraordinaires, c'est vrai. Pour les autres... baaaah... vous verrez bien !

à écrit le 06/05/2013 à 14:01
Signaler
il y a une pénurie de pigeons ???

le 07/05/2013 à 13:03
Signaler
C'est marrant ces gens qui ont du mal à lire : "je ne veux pas acheter maintenant car c'est trop cher" ne signifie pas "je veux rester toute ma vie locataire". Relisez bien, réfléchissez...

à écrit le 06/05/2013 à 13:56
Signaler
Sauf que dans le même temps les banques ont considérablement durci les conditions d'accès au crédit: 30 à 40% d'apport minimum. Pour les primo-accédants il est impossible d'en profiter

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.