Copropriétés  : faut-il quitter EDF et GDF pour des opérateurs alternatifs  ?

 |   |  296  mots
(Crédits : DR)
Bruno Dhont, directeur de l'Association des Responsables de Copropriété (ARC) : "Attention : une fois quitté le tarif réglementé, il est presque impossible d'y revenir."

Comme chacun sait, les prix du gaz et de l'électricité sont désormais libres. Les copropriétés peuvent faire jouer la concurrence entre fournisseurs (EDF, Direct Energie, Powéo...). Les tarifs dits réglementés perdureront encore quelques années chez EDF et GDF. Vous avez la possibilité de renoncer à ce tarif réglementé, mais, il faut, pour cela, prendre quelques précautions.

Votre syndic de copropriété a d'ailleurs peut-être changé d'opérateur, de gaz et / ou d'électricité, sans l'accord du conseil syndical ni de l'assemblée générale. Chaque mois, notre association enregistre des plaintes à ce sujet. Parfois, les contrats ont même été résiliés au profit... du même fournisseur, mais à un tarif déréglementé !

Pour quelles raisons ? D'abord parce que les fournisseurs alternatifs facilitent souvent la gestion aux syndics et leur consentent des avantages. Ensuite, parce que les syndics pensent en toute bonne foi faire réaliser à la copropriété une bonne opération. À première vue, les tarifs alternatifs proposés sont souvent plus alléchants que les réglementés. En réalité, les problèmes surviendront à la fin du contrat, d'ici deux à trois ans. Il arrive que le syndic le renouvelle sans faire à nouveau jouer la concurrence et accepter des tarifs peu compétitifs. Avec les tarifs réglementés, au moins, la hausse de prix est encadrée par le gouvernement.

Attention : une fois que la copropriété a quitté le tarif réglementé, il est quasi impossible d'en bénéficier à nouveau. Mieux vaut donc réfléchir à deux fois avant d'opter pour un fournisseur ?alternatif?. Et surtout se faire assister par des groupements de copropriétaires par exemple qui bénéficient d'une bonne capacité de négociation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :