Immobilier : la folie des prix parisiens, quartier par quartier

 |   |  574  mots
Prix par m2 au 4ème trimestre 2010 des appartements anciens à Paris par arrondissement (valorisation des indices Notaires-INSEE / Source Base BIEN - Notaires Paris-Ile de France)
Prix par m2 au 4ème trimestre 2010 des appartements anciens à Paris par arrondissement (valorisation des indices Notaires-INSEE / Source Base BIEN - Notaires Paris-Ile de France) (Crédits : DR)
Les prix des logements anciens à Paris ont bondi de 17,5% en 2010, établissant un record historique de 7.330 euros/m2 en moyenne, selon les notaires d'Ile-de-France. Désormais, dans dix quartiers de la capitale, le mètre carré dépasse les 10.000 euros. Et, aux Champs-Elysées, on est au dessus des 15.000 euros du m2.

Les prix du logement à Paris devraient continuer à progresser en 2011, après avoir augmenté de 17,5% en 2010, portés notamment par la rareté de l'offre, a déclaré la chambre des notaires de Paris. Il s'est vendu 36.070 logements neufs et anciens à Paris au cours de l'année écoulée (+32%), et le prix moyen au mètre carré a atteint 7.330 euros, tous les arrondissements enregistrant des hausses de prix "à deux chiffres". Voilà pour les chiffres globaux.

Mais les données fournies par les notaires permettent de prendre mieux la mesure de ces prix fous qui rendent quasiment inachetables par des salariés, disposant de revenus très confortables, un appartement de taille conforme à leurs besoins. Le quartier le plus cher de la capitale a toujours été et reste celui des Champs-Elysées dans le VIIIème arrondissement. Mais désormais les prix y sont comparables à ceux du très chic quartier londonien de Knightsbridge.

Pour s'y offrir un logement il fallait compter 15.570 euros du mètre carré au quatrième trimestre. C'est aussi dans ce quartier que les prix ont le plus augmenté ces dernières années. Un appartement s'y vendait moitié moins cher voici seulement cinq ans. Et, en douze mois, les prix au mètre carré y ont progressé de 38,2%. Paradoxalement c'est également dans le VIIIème arrondissement que se situe le quartier où les prix ont le moins flambé en 2010. Il s'agit de la Madeleine, où les notaires évaluent le prix médian du mètre carré à 9.490 euros, soit "seulement" 4,5% de plus qu'il y a un an. 

5.500 eruos dans les quartiers les moins prisés, plus de 10.000 euros dans les dix quartiers les plus côtés.

L'envolée des prix observée dans la capitale concerne néanmoins l'ensemble des arrondissements de la capitale. Même dans les quartiers très populaires du XIXème situé au nord-est de Paris, il fallait, au trimestre dernier, compter autour de 5.500 euros du métre carré pour acheter dans l'ancien. Et, en fin d'année dernière, trouver un appartement sous la barre très symbolique des 10.000 euros relevait de l'exploit dans dix quartiers de la capitale, parmi lesquels le Palais Royal dans le 1er, les alentours de l'église Saint Gervais dans le IVème, la Sorbonne dans le Vème et l'ensemble du VIème arrondissement.

Pour l'ensemble de l'Ile-de-France, le volume a atteint 198.110 logements. "Nos indicateurs sur les premiers mois de 2011, portant sur les ventes de janvier comme sur les avant-contrats enregistrés jusqu'au mois de février, marquent la poursuite du mouvement actuel de hausse des prix", déclare la chambre dans un communiqué. Elle précise que la tendance de 2011 dépendra de l'environnement économique, précisément de l'évolution des taux d'intérêt et de la vigueur de la reprise de la conjoncture, même si Paris reste porté par la rareté de l'offre.

"Les niveaux de prix sont complètement déconnectés de l'évolution des revenus, ce qui fragilise la valeur refuge de référence qu'est devenu l'immobilier. Celle-ci repose de plus en plus sur la pénurie de logements et le désir d'accession à la propriété", ajoute la chambre.

Evolution sur un an des prix au m2 des appartements anciens à Paris par arrondissement
(valorisation des indices Notaires-INSEE / Source Base BIEN - Notaires Paris-Ile de France)


Pour en savoir plus sur le prix au m2 des appartements anciens par quartier, cliquez ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2011 à 17:11 :
monsieur DElanoe quelques mois apres sa premiere election n'a t-il pas declarer docdement "vouloir laisez jouer le marché" ps ami de aubry jospin guigou dsk donc apres son election paris ville mondiale verra tres rapidement rejoindre ceux de londre
a écrit le 05/03/2011 à 13:29 :
Comme le contrôle des loyers il faudrait créer un prix maximum de vente. Les familles modestes ont besoin de se loger. Quelle meilleure solution que de leur permettre d'être propriétaire. Il nous faut un Fannie Mae et un Freddie Mac en France. Leurs résultats ont été impressionnants. Ils ont prêtés à des milliers de familles qui ont pu s'offrir leurs premières maisons. Malheureusement, ces familles n'avaient en fait pas assez d'argent pour payer ce qui a provoqué la crise. Mais si on crée de nouveaux impôts innovants et qu'on fixe un prix maximum sur les maisons on pourra permettre aux personnes modestes d'être propriétaires.
Réponse de le 07/03/2011 à 13:51 :
avec un gouvernement qui a pratiqué la "ploutocratie" pour le bonheur de quelques uns il n'y a plus rien à attendre - sinon d'en changer ...
oui ! ils ont connaissance du rapport de l'abbé pierre ! que font-ils donc ?
SARKO AVAIT PROMIS QU IL N Y AURAIT PLUS AUCUN SDF A LA FIN DE SON MANDAT ?.........
Réponse de le 07/03/2011 à 13:53 :
les familles modestes se sont bernées d'illusions avec Sarko qui n'a fait qu'accentuer la bulle au grand bénéfice de l'état (droits de mutations) des promotteurs et des agents immobiliers (ses amis...)-
a écrit le 04/03/2011 à 14:23 :
http://www.economist.com/node/18285595?story_id=18285595

la France est 3eme des pays ou l'immobilier est surévalué.
Avec 10% de chomage et une dette de 1800M?.
Ce pays est foutu.
a écrit le 04/03/2011 à 13:00 :
@hum, "plus on tombe de haut moins en se fait mal", il est préférable d'avoir des biens à 700 000 euros, car s'il y a une chute, elle se fera à partir des 700 000 euros, donc on peut espérer 200 000 euros.....Par contre, il est vrai que si vous tombez du haut de la tour eiffel, la chute est fatale......!!!!!
a écrit le 04/03/2011 à 11:17 :
Pour se loger, mes parents se sont endettés pendent 10 ans, moi j'ai déjà dù m'endetter sur 20 ans. combien d'année pour mes enfants ? sachant que mes petits-enfants ne pouront jamais être proprio.
Réponse de le 04/03/2011 à 12:57 :
Vous venez justement d'énoncer les limites du système, qui pourra acheter votre bien ou le bien de vos enfants ?
Réponse de le 04/03/2011 à 13:45 :
L'immobilier fait le lit de l'extrême droite pour 2012...
Réponse de le 04/03/2011 à 16:36 :
J'ai lu sur le NET que l'état avait engrangé de gros droits de mutations pour 2010 !
donc cette hausse de l'immobilier voulue par l'état lui profite ! jusqu'où ? jusqu'à quand ?
La bulle immo ramène donc beaucoup d'argent à l'état - "une façon de créer une croissance virtuelle" ?? car la croissance de l'économie est quasi nulle ...
cette situation me semble dangereuse à terme ... votre avis ???
a écrit le 04/03/2011 à 7:48 :
Etat français en quasi faillite, immobilier très élevé. L'immobilier serait-il le seul garant d'un état en faillite ? Je me pose parfois la question. De toutes les manières, l'immobilier génère tellement de rentrer fiscale pour l'état français, que les politiques n'ont pas intérêt à le voir baisser. Dommage aussi d'avoir icréer un prix au M2, j'ai vu des appartements complètement défoncés avoir le m^me prix au M2 qu'un appartement correct... Où est passée la vraie valeur d'un bien ? Et en cas de crash immobilier, il vaut mieux partir de très haut, la chute est moins douloureuse...
Réponse de le 04/03/2011 à 9:26 :
Plus on tombe de haut et moins on se fait mal ???
Réponse de le 04/03/2011 à 10:11 :
vous avez tout vu ! depuis 2007 l'état a favorisé le secteur immobilier et a participé à la hausse du secteur par des niches fiscales, incitations à investir dans ce secteur,
afin de favoriser les promoteurs et agences ! c'était dans le programme présidentiel
La baisse des taux a facilité la bulle ! la crise financière a stimulé l'investissement immobilier par peur des risques ! c'est dingue d'acheter à Paris "très cher pour un "placard" ou des frais pour l'entretien dudit "bijou" ?
a écrit le 03/03/2011 à 21:47 :
paris trop cher !!!! mais je me gausse, quel interet d'habiter paris ! ils n'y a que les gens snobs, sans moyens, qui se plaignent des prix élevés.
maintenant les gens aisés, dont je fait partie, ne cherchent pas a habiter paris, nous preferont la cote d'azur ou le pays basque
Réponse de le 04/03/2011 à 9:08 :
super remarque! j'aurais du y penser! cote d'azur-paris chaque jour pour aller au bureau, c'est bien ca!
et les gesn aisés comme vous, le sont devenus comment? en spéculant sur l'immobilier parisien?
Réponse de le 04/03/2011 à 10:06 :
je préfère quant à moi être près de mes petits enfants et j'ai trouvé "un compromis dans les yvelines" assez proches de Paris pour les sorties , beaucoup de bois et châteaux... je déteste la côte d'azur ! ( l'ambiance...) d'ailleurs quand on le peut on peut prendre la voiture ou un avion pour s'évader de temps en temps et voir d'autres gens....
Réponse de le 04/03/2011 à 11:07 :
Picsou j'espère que c'était à prendre au second degré ton commentaire? "A Paris, que des gens snobs..." + "les gens aisés, dont je fais partie, nous préférons la côte d'azur..."

T'es sérieux là?
a écrit le 03/03/2011 à 20:46 :
Soyez patients, les zombies ne sont plus très loin. Miam miam le bobos.
a écrit le 03/03/2011 à 19:33 :
Oui, le titre de cet article parle de lui même : c'est de la folie. Si certains sont prèts à mettre des sommes aussi délirantes dans des logements qui valaient 3 fois moins il y a à peine 13 ans, bien leur en prenne... Mais qu'ils ne viennent pas pleurer après. Je me rappelle de tous ceux qui se vantaient des la montée des prix immobiliers aux USA, en Irlande, à Dubai... Bilan : respectivement -30%, -50% et -50% depuis 2007 !!!
Réponse de le 04/03/2011 à 10:17 :
Vaut mieux être vendeur ! à ces prix : la plus value est incertaine, le crédit bien lourd
surtout si les taux remontent et pour des durées de 25 à 30 ans ! personne n'est à l'abri du chômage ! à croire qu'il y a beaucoup de gens très riches dans notre pays !
ou qui bonnement quittent la bourse pour un immobilier qui peut devenir lui aussi risqué ?
a écrit le 03/03/2011 à 16:24 :
Il appartient à l'acheteur de faire son marché.
Pourquoi,les villes,frontalières comme Bezons,Argenteuil,qui sont connectées aux transports Parisiens,Bus,SNCF sur St Lazare à 15minutes max,sont aussi peu prises en compte par les marchands de Biens.Prestige,Snobisme,M'as-tu-vu?
Que les délestés du portefeuille ne se plaignent pas.
Réponse de le 04/03/2011 à 7:46 :
c'est une question d'école: les bonnes écoles sont pour les riches du 92! les mauvaises pour le reste. Quand on veut donner une éducation correcte à ses enfants, on met le prix.
Réponse de le 04/03/2011 à 8:10 :
Argenteuil, Bezons ? comparés a Paris ? sortez un peu, vous comparez un fastfood Kébab à Hermes la quand meme !
Réponse de le 04/03/2011 à 10:22 :
A BOB.
Je sors et même certainement plus que vous,car j'ai mes moyens financiers,ne sont pas perturbés par un BlingBling,dont vous faîtes certainement parti.
Bon séjour à Paris ,n'oubliez pas que M.Delanoe va penser à votre catégorie.,Après vous verrez.
a écrit le 03/03/2011 à 15:34 :
les prix sont en fonction du delta Offre/demande. "Quant on pense qu'il suffi que les gens n'achètent pas pour que cela ne se vende pas"(Coluche). Partant de ce principe, les prix peuvent être divisés par deux ou trois à tout moment.
a écrit le 03/03/2011 à 15:20 :
Que les riches vivent et profitent comme dirait leur chef Sarkosy. Gloire à la chambre des notaires et aux agences immobilières.
Réponse de le 03/03/2011 à 16:33 :
A ce rythme la, même les riches français n'auront plus accès au logement en capitale. D'autant plus que celle-ci est une ville internationale et n'est donc pas basée sur l'offre et la demande française uniquement...
ps: Je te félicite pour l'orthographe du nom de notre président :)
Réponse de le 03/03/2011 à 16:38 :
SarkoZy.... Même Zola a un Z !
a écrit le 03/03/2011 à 15:07 :
Pour la réforme de l'isf c'est une indication intéressante , il y a vraiment urgence à supprimer cet impôt dont l'assiette est si fluctuante .Voir son impôt augmenter artificiellement alors que ses revenus baissent, ex départ à la retraite ,perte d'emploi etc ou est l'égalité .
Réponse de le 03/03/2011 à 15:29 :
Les retraités qui ont un bien dans Paris au point d'atteindre le plafond de l'ISF ne sont pas à plaindre, avec la vente de leur bien + leur retraite, ils peuvent s'offrir une fin de vie de roi (au Maroc par exemple) avec bonne femme de ménage et même chauffeur.
Réponse de le 03/03/2011 à 16:10 :
Oui c'est sûr qu'à 70 ans c'est un âge parfait pour déménager, c'est vraiment abusé ces gens qui habitent depuis 50 ans à Paris dans un 4 pièces et qui veulent pas quitter leur maison, leurs amis, leur famille pour s'expatrier dans les pays pauvres...
Réponse de le 03/03/2011 à 16:41 :
@Futur Retraité,
Patience ! La France est devenu un pays du tier monde !
Notre état est couvert de dette !
Bientot les gens s'en appercevront !
D'ailleurs pourquoi tout le monde fait dans l'immobilier ????
C'est une valeur refuge de long terme !!
Faillite de l'eta + inflation => hausse de l'immobilier !
Et ce n'est que le début.
Réponse de le 03/03/2011 à 18:54 :
@ futur retraité: c'est vrai qu'à 70 ans on a des amis partout...dans le cimetière :-) et que déménager en Tunisie, au Maroc et autres pays du Magrehb présente maintenant un risque :-)
Réponse de le 04/03/2011 à 16:44 :
j'ai une modeste maison en banlieue , j'aide mes enfants et petits enfants, je voyage,
je prends des vacances, fais quelques sorties, bref je "profite" de la vie maintenant à la retraite... je n'envie pas celui qui est très riche accaparé par ses impôts !
l'état a voulu cette bulle qui devient maintenant absurde et dangereuse : "croissance
virtuelle pour le secteur immo" l'état profite avec les droits de mutation et isf !!
jusqu'à quand ?????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :