La taxe carbone en dix questions

Nouvelle étape dans la tentative de déminage du dossier, le Premier ministre promet un "grand débat " sur la fiscalité verte à la rentrée.

Il y aura une taxe carbone en 2010. Quelles en seront les modalités précises ? François Fillon promet pour la rentrée un "grand débat " pour déminer le terrain de la future taxe carbone promise dans le cadre du Grenelle de l'environnement. La conférence d'experts, présidée par Michel Rocard, recommande, dans ses conclusions présentées mardi 28 juin, une mise en place rapide de cette taxe, sur la base d'un prix de 32 euros la tonne de CO2, sur l'ensemble des énergies fossiles, y compris l'électricité, entraînant une hausse significative du prix de l'essence, du gaz et du kilowatt heure. Une mesure difficile à prendre en ces temps de récession.
L'essentiel du débat portera donc sur les éventuelles compensations dont pourront bénéficier les ménages les plus modestes, comme le préconisent Michel Rocard ou Jean-Louis Borloo. Le consensus est loin d'être acquis au sein même de la majorité. Le principe de la taxe carbone commence à gagner en Europe.


 Retrouvez les derniers articles sur le sujet et notamment les dix questions sur l'impôt vert :
- 1) Cette taxe, c'est quoi ?
- 2) D'où vient-elle ?
- 3) Qu'est-ce qui sera taxé ?
- 4) Qui la paiera ?
- 5) Ce qu'elle rapportera à l'Etat ?
- 6) Quelle compensation ?
- 7) Un impôt efficace ?
- 8) Un handicap pour l'industrie française ?
- 9) Pourquoi 32 euros la tonne de CO2 ?
- 10) D'autres pays vont-ils suivre ?
- Taxe Carbone : le débat s'échauffe

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
taxe carbone ok mais seulement lorsqu'on a le choix de ne pas polluer car actuellement les automobiliste non seulement represente que 12% de la pollution (a titre d'information les centrales a charbon allemandes sont responsables de 40 % de la pollut...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
nous somme dèjà éternellement reconnaissant à Michel Rocard de la CSG déductible et non déductible. Il y a du génie chez ce grand socialiste pour ponctionner fiscalement les ménages les plus modestes commes de sales sapitalistes pollueurs.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il y en a marre de payer il faut une revo lution et mettre tous ces politicards sur un bateau et le faire couler au large

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les liens pour les articles numérotés de 1 à 10 ne ménent nulle part (erreur de syntaxe : doublon dans le début de l'adresse)

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je ne peux accéder aux réponses des questions

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Merci à M. ROCARD car vu son grand âge lui au moins il est assuré de ne pas la payer pendant très longtemps après en avoir été "exonéré" pendant longtemps. Plus on paiera de taxes plus on mettra de temps à épargner pour remplacer son vieux matos poll...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'air est un bien public, qui n'appartient pas à l'État... Émettre du CO2 n'est pas polluer, le CO2 n'étant pas un gaz nocif (chacun en respire chaque seconde, personne n'en est jamais mort). Le réchauffement de la planète ? Peut-être, mais le probl...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
encore UNE hONTE DE PLUS POUR LE GOUVERNEMENT QUI RUINE ET LA cROISSANCE ET LES OUVRIERS .ont peut toujours Baisser les Prix .Qunad vous n'avez méme pas de quoi , avec votre Pövre retaite .alors une TAXE qui ne change RIEN au niveau de l'electricité...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Dans le total de CO2 émis dans l'atmosphère, la part de la France est de l'ordre du %. Tout effort supplémentaire procuré par la CCE sera de l'ordre du trait de plume au détriment de notre compétitivité. En matière de véhicules, il faut imposer le "S...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La taxe carbone est un moteur de progrès. Elle responsabilise les usagers et consommateurs que nous sommes par le seul moyen efficace connu à ce jour, le porte-monnaie. Sans une telle incitation, rien ne se passe, nous n'arrivons pas à nous disciplil...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
... merci monsieur Charon (commentateur de cet article), pour ce morceau de bêtise humaine que vous nous livrez là ... Oui le Bangladesh est notre problème car il s'agit là d'une pression géopolitque forte avec des millions de réfugiés climatiques. O...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une taxe carbone sur l'ensemble de la planète, peut-être, mais aplliquait uniquement en France, je crains des effets pervers sur notre économie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.