Taxe carbone : prix fixé à 14 euros la tonne face à la polémique

 |   |  1131  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Premier ministre annonce que le prix de la taxe carbone s'établira à 14 euros la tonne. Le projet continue d'alimenter la polémique, à droite comme à gauche et dans les milieux économiques. Nicolas Sarkozy consulte.

François Fillon l'annonce dans une interview au Figaro Magazine : le prix de la taxe carbone sera fixé initialement à 14 euros la tonne. Michel Rocard, à l'origine de ce système, avait proposé dans son rapport un prix de 32 euros, jugés excessif au sein du gouvernement. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, avait ensuite évoqué un prix de 15 à 20 euros.

Le Premier ministre précise par ailleurs que cette taxe n'entraînera pas de hausse des prélèvements obligatoires, qu'elle ne s'appliquera pas uniformément et que les Français les plus démunis bénéficieront de compensations financières. Cette taxe ne concernera pas l'électricité.

Cette taxe carbone continue en tout cas d'alimenter tous les commentaires, politiques et économiques. Le rapporteur général du budget au Sénat, Philippe Marini (UMP), a ainsi jugé ce mercredi sur BFM  "catastrophique, contre-nature, de parler de taxe carbone" alors qu'il s'agit, à ses yeux, du "prix de comportements qui négligent l'environnement. Ce n'est pas une taxe pour renflouer les caisses de l'Etat car si elle a du succès, son produit va diminuer." Quant à sa compensation, il met en garde : il ne faut  "pas non plus qu'on compense plus qu'on obtient de ressources, parce que là, ça s'appelle des dépenses et non plus une taxe".

Défenseur du projet, Nicolas Sarkozy entend toutefois prendre tous les avis avant de trancher. Il recevra notamment jeudi soir à l'Elysée la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot, accompagnée par le nouveau député européen Jean-Paul Besset, proche de Nicolas Hulot, élu en juin au Parlement de Strasbourg sur la liste Europe Ecologie.

Dans une interview accordée au Figaro ce mercredi, Alain Juppé, co-président du comité d'experts sur la taxe carbone se dit favorable a une telle mesure, à condition qu'elle ne constitue pas "un impôt de plus". Selon lui, "il y a deux conditions à remplir pour que la réforme soit juste".

Dans un premier temps, il s'agit de "rebattre les cartes de notre fiscalité pour modifier les comportements des consommateurs", mais sur ce point, il juge le projet du gouvernement "encore un peu flou". Dans un deuxième temps, il plaide pour le développement de solutions alternatives en termes de transports collectifs et de véhicules propres et regrette qu'un "effort massif n'ait pas été fait pour développer la voiture électrique".

De son côté, dans Le Monde daté de jeudi, la présidente du Medef, Laurence Parisot, réclame un "chèque vert" pour les entreprises qui s'acquitteront de la future "taxe carbone", ou Contribution climat énergie (CCE). "Si l'émission de CO2 a un coût social, si elle représente une nuisance pour l'être humain, il est normal qu'elle soit taxée". Pour autant, ajoute Laurence Parisot, la CCE doit être créée "à fiscalité constante pour les entreprises". Elle demande donc que les entreprises qui paieront cette taxe reçoivent en contrepartie un "chèque vert".

Les inégalités géographiques sont au cœur des critiques adressées par les politiques au gouvernement. Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, estime que ceux qui habitent à la campagne sont désavantagés avec cette mesure, car ils ne disposent pas d'une offre de transports en commun adaptée.

Le député a prévenu le gouvernement que son groupe n'ira pas "voter en fermant les yeux". "Je ne voudrais pas que cette taxe carbone soit simplement une recette supplémentaire pour Bercy. S'il s'agit par ce biais de récupérer 4 ou 5 milliards dans la poche des contribuables, ce n'est pas possible", a-t-il affirmé sur le site lci.fr.

Cependant, il se dit "pas hostile au principe de fiscalité écologique", à condition de "ne pas se tromper de cible". "Le bonus-malus pour les voitures propres est une excellente mesure car c'est incitatif", ajoute-t-il.

Pas de baisse de la CSG

Pour le moment, la mesure à prendre pour compenser la taxe carbone n'a pas été définie. Interrogé sur la marche à suivre par le Figaro, Alain Juppé a estimé que "le plus simple serait de choisir la baisse d'un impôt existant et qui touche tout le monde", ajoutant que "si on veut garder l'effet d'incitation, la compensation ne doit pas être totale".

Le gouvernement ne s'est toujours pas exprimé sur le sujet, mais le Premier ministre, François Fillon, a exclut mardi de baisser la contribution sociale généralisée (CSG) pour compenser l'introduction de la taxe en 2010. Il a précisé que la compensation "se fera sur la base d'un transfert de fiscalité". "On baisse l'impôt sur le travail et l'investissement et on le replace sur la pollution et l'environnement", a-t-il expliqué.

A gauche, le bureau national du PS a apporté "à la quasi unanimité" son soutien à la proposition socialiste d'une "contribution climat énergie", selon les propos de la secrétaire nationale, Laurence Rossignol, à l'AFP (Agence France Presse). En revanche, le principal parti d'opposition n'est pas d'accord avec le gouvernement sur la mise en place d'une taxe qui ne touche pas les entreprises, les principaux pollueurs selon eux. A ce sujet, le gouvernement a refusé d'inclure les entreprises dans la taxe, estimant que leurs émissions de CO2 étaient déjà sanctionnées par les quotas européens.

De plus, selon Martine Aubry, premier secrétaire du parti socialiste, "le produit de la contribution (climat-énergie, ndlr) doit être utilisé pour aider les familles les plus en difficultés. Interrogée par Les Echos, elle plaide pour le remboursement de 200 euros de TVA pour les ménages les plus modestes ainsi qu'une aide pour les aider à réduire leur facture énergétique.

Sur ce point, le président de la République a précisé le 14 juillet dernier que cette contribution servirait à compenser la suppression de la taxe professionnelle. Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, a depuis précisé que le produit de cette taxe n'y suffirait pas.

Seule Ségolène Royal semble faire bande à part. La présidente de la région Poitou-Charentes avait dénoncé un "consensus mou" sur la taxe carbone, sans épargner son parti. Elle dénonce la création d'un "impôt sur l'essence" qui "assomme" les familles sans "libre choix" d'un transport propre.

La présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, rejoint la socialiste dans son combat pour la défense des familles. Elle a rappelé hier que "notre fiscalité est déjà marquée par une diminution de l'impact du quotient familiale" et appelé à ce que la taxe carbone l'intègre. En effet, selon elle, "les familles avec enfants se logent le plus souvent en périphérie" des grandes villes, où l'usage de la voiture est rendu indispensable par le manque de transports en commun.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'ou la définition de:"comment tortiller du cul pour chier droit"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est tout simplement génial. Plus le produit vient de loin, plus il est taxé à l'achat. De quoi redonner du boulot aux ouvriers, de la compétitivité aux entreprises, et de l'oxygène à la forêt.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone est-elle une fausse bonne idée ? Instituer une taxe sans augmenter les impôts cela peut paraître quelque peu provocateur. Les idées d?utilisation sont nombreuses : compenser la taxe professionnelle (mais cela ne suffira pas), la répartir aux plus démunis (sûrement une bonne idée) Toutefois cette idée serait à reprendre dans un cadre plus général. C?est sans doute le rôle de l?Etat de recueillir des fonds pour assurer le minimum vital à ceux qui ne peuvent l?assumer par eux-mêmes. Il est surprenant de voir le PS et notamment l?inénarrable Ségolène s?y opposer alors qu?ils prétendent défendre les plus défavorisés. Mais ils n?en sont pas à une contradiction près. Martine Aubry veut une « contribution climat énergie » c?est pareil mais cela lui permet de s?opposer aux propositions du gouvernement. On sombre dans le ridicule.
Ceci dit l?un des buts de la taxe est de rendre les Français plus écolos. Plus grande sera sa réussite plus la taxe diminuera. La somme à redistribuer s?étiolera. Gagner sera s?éloigner de l?un des buts définis au départ. Cela devient cornélien.
Sur le même sujet faire payer les entreprises est une idée stupide. C?est toujours le consommateur qui paye, c?est dans la logique économique. L?entreprise est toujours obligée de répercuter ses coûts? sauf si la concurrence l?en empêche et alors, inévitablement, nous retrouvons l?entreprise devant le tribunal de commerce avec une liquidation probable ou un rachat par un concurrent qui délocalisera. La logique économique est impitoyable et se moque des raisonnements de circonstance. Mettre un boulet de plus aux pieds des entreprises française est suicidaire et il n?y a que des personnes non en charge du pouvoir qui peuvent énoncer de telles propositions déraisonnables et purement politiciennes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LA TAXE DE TROP..... Je n'ai plus de voiture... je marche à pied... j'utilise peu mon gaz je ne me chauffe plus car j'ai plus d'argent.. est-ce que je dois encore payer une tase carbonne????? NON AUX TAXES, ça suffit, NON au GASPI ...les HOMMES POLITIQUES devraient commencer à marcher à pied pour garder les pieds sur terre....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et quand on habite une région froide (5mois gel/an), on aura droit à quoi comme compensation? J'attends ma mut pour PACA depuis longtemps!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
toujours les meme qui vont payer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ce n est pas normal de faire payer (toujours)le petit contribuable etant retraite et n ayant que peu de retraite cela va encore etre tres dur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a propos de "'un effort massif pour développer la voiture électrique"
Est il nécessaire de faire un effort pour développer la prolifération de déchet nucléaires?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je sius boulanger en campagne aujourd hui on parle de la baisse du prix du ble mais les farines ne baisse pas ni les charges j ai trois vehicules de livraison et je suis seul sur 6villages j ai un four de 5 ans au fuel maintenant je vais payer une taxes carbonnes sens pouvoir avoir une solution alternative
du pain sans farine des vehicules sans fuel un four sans fuel POURQUOI PAS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le propre du fiscalisme écologique UMP est d?avancer caché. Le réchauffement climatique UMP vend déjà ses tonnes équivalent-carbone. Et voilà que le commerce de fin du monde du gouvernement nous propose encore l?une de ses jolies prestations, pardon taxe de nos empreintes écologiques. Or, sous des atours dissimulés, l?empreinte écologique proclame fondamentalement une même soumission au mécanisme de l?appropriation capitaliste. Il ne s?agit que de rendre la soumission beaucoup plus durable car religieusement justifié par les faux prêtres verts. Grace à ces derniers la droite a de beux jours devant elle, jusqu'en 2081?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
combien nicolas hulot vas-t-il payer pour ses helicopteres qui lui servent a se remplir les poches pour ses emissions?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'augmentation du CO2 dans l'atmosphère est tout simplement dû au réchauffement de la planète. Le CO2 n'est donc pas la cause du réchauffement mais la conséquence. Quelque chose d'une envergure formidable prend place dans notre système solaire depuis 50 ans à 150 millions de kilomètres de la Terre! Et nous petites fourmies nous nous prenons pour des réchauffeurs...
Le soleil démontre plus d'activité depuis 1940 en terme d'éruptions solaires que dans les 1150 dernières années combinées et ceci n'affecte pas uniquement la Terre mais bien le système solaire en entier. On assiste donc à un réchauffement du système solaire et non à un simple réchauffement planétaire local...Halte aux escrocs de l?écologie alibi et des taxes carbones vertes, roses ou bleues !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dire que j'ai voté à droite pour avoir moins d'impôts en France. Ceux qui peuvent ont raison de partir ailleurs. Comment voulez-vous que les gens fassent des efforts pour gagner plus si c'est pour le donner à l'état.

Le racket (radars et PV) des automobilistes ne suffit pas à l'état, c'est sous prétexte d'écologie que nous sommes de plus en plus taxés.

Ras le bol des vert surtout qu'ils ressemblent à des pastèques bien rouge à l'intérieur et une mince pellicule de vert au- dessus.

Heureusement que l?on n?a pas écouté les écolos pour mettre des centrales nucléaires si non bonjour la pollution avec les centrales thermiques à charbon
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo! Cadeau pour les BOBOS urbains et saignez les RURAUX!!!!!!!!!!!!
Attention aux régionales................
Ségolène je ne suis pas de ton bord, mais bravo pour la grenade dans le marigot!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les Humains l'ont finalement fait! Une taxe sur la respiration!! Avec 1 kilo de co2 expiré par jour et par personne, c'est un bon début. Attendez que Hulot, les verts et autres écotartuffes augmentent le prix de la tonne de co2...
Où va le monde?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
MERCI MONSIEUR ROCARD POUR CETTE TAXE DONC SUR UNE PAYE DE 1000 EURO IL FAUT SOUTRAIRE LA CSG,LA CRDS,URSSAF,ASSEDIC,RETRAITE, SEURITE SOCIAL
IL DOIT RESTER 300 EURO A LA FIN DU MOIS
Voici les taxes sur les vehicules TVA a l'achat, taxe sur les produits petroliers, taxes sur les assurance, les péages, les amendes
les réparations,les intéret sur les credits et maintenant la taxe carbone
Je propose de faire une taxe METHANE sur le pet et les excrements l'emission de méthane actuellement est supérieur à l'emission de CO2..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
EN REPONSE A VOTRE SONDAGE _ETES VOUS POUR OU CONTRE LA TAXE CARBONE?
83% DES FRANCAIS VOTERONT SOIT BESANCENOT SOIT LEPEN EN 2010.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La solution ne réside pas dans la création d'une taxe carbone mais dans le développement d'un marché des droits à polluer autrement dit une "Bourse Carbone".

Ce marché existe déjà mais les droits ne valent que quelques centimes donc ils ne sont pas du tout incitatifs mais surtout le seuil des émissions pour la France a été fixé par le ministère de l'Ecologie à 40 miliions de tonnes par an. Là où le pays n'en émet que 25 millions d'origine industrielle en grande partie. Il faudrait à baisser le plafond fortement.

Cela fera que les industriels seront obliger d'acheter des droits et donc le prix des droits augmentera fortement. Ce qui entrâinera des comportements vertueux en matière de production et surtout dispensera les contribuables d'une nouvelle taxe dans un pays où les prélèvements obligatoires atteignent environ 44 % du produit intérieur brut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ségolène est sur de gagner en 2012,et je ne suis pas de son cote,Attendons une directive de l''Europe pour une amélioration de notre planète et non une taxe supplémentaire a la française.
Notre histoire de France dit Taxe égale IMPOTS qui rentre dans les caisses de l'etat
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qui est triste, c'est que cette taxe, impopulaire, n'aura aucun effet sur le CO2. Il faudrait aussi taxer les ruminants, les brüleurs de pneus pendant les grèves (pollution maxi les pneus) les 6 milliards d'humains qui respirent ETC...Par contre elle fera certainement perdre des élections à l'UMP. Nous avons voté Sarko, mais terminé maintenant!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On nous refait le coup de la vignette auto.Il ya la taxe ( direct) carbone que le particulier va payer 14 Euros au départ, ensuite pas de doute elle augmentera comme la CSG, et la taxe carbone (indirect ) que nous paierons par l'augmentation des prix des entreprises qui va les inclure dans les produits que nous achèterons et nous approcherons des 30 Euros.
Les arguments de remboursement par chèque vert c'est du blabla pour nous endormir.
En fait, c'est un impôt, peu importe le nom donné, ce sera une diminution du pouvoir d'achat un fois de plus.
Au lieu de mettre une usine à gaz pour rembourser......en principe que cela serve à rembourser le déficit énorme de la France..ce serait une forme de remboursement mais de la dette dont nous sommes tous concernés
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Depuis ma réaction du 28 dernier ou j?avais fait part de la nullité du rapport. Comment M. FILLON peut?il prétendre que l?intégralité de la taxe sera reversé mais surtout à qui en baissant l'impôt sur le travail et l'investissement mais pas à ceux qui créent ou pensent. Mais à qui profitera cette reversion quand nous assistons à une baisse de l?emploi et des investissements ? Comment ne pas appeler cela un impôt supplémentaire ... Voyons, nous réglons déjà la TVA, Taxes en plus des Impôts sur les revenus et Sociétés pour toute acquisition et consommation dont les produits pétroliers et électriques. Mais est-ce que l?on nous propose d?autres alternatives non polluantes. Réponse : NON ! Bien sur, on n?envisage même pas de faire payer les grands pollueurs privés et états, on préfère sanctionner tout le monde, la pilule passe mieux, n?est-ce pas M. Le Président qui a précisé récemment que cette contribution devait servir à compenser la suppression de la taxe professionnelle. Mme Christine Lagarde ayant depuis précisé que le produit de cette taxe n'y suffirait pas? Je suis déçu par Mme Aubry qui dit qu?à 14? la tonne ce n?est pas dissuasif et que le produit de la contribution (climat-énergie, ndlr) doit être utilisé pour aider les familles les plus en difficultés ? .Et M .HULOT qui veut étendre cette mesure à l?électricité.. Seuls quelques-uns dont Ségolène Royal reconnaissent que la Taxe Carbone est une erreur surtout quand ces moyens ne sont pas destiné à la planète. N'existe pas de véritables solutions à mettre en place pour limiter les conséquences du réchauffement de la Terre et qu?elles améliorations espérons-nous pour la planète pour ce tissu de mensonges qui ne sert qu?à combler le trou des finances publiques? Que laisserons-nous à nos enfants et petits enfants si aujourd?hui l?intérêt personnel passe avant l?intérêt général ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
Je crois que la démonstraton est faite ! Vu tous les commentaires et argumentaires écrits de ci et de là, prouvent la maturité des FRANCAIS ! Je ne vois que très peux de Français favorable à cettte taxe (impôts)...
Cela signifit que les Français en ont marre de payer toujours plus pour les erreurs répétitives des hommes et femmes politiques qui laissent faire la finance et l'industrie les profits qu'ils veulent !
Les Français voient leur taux d'assimilation se saturé. leur taux de satisfaction se réduire au minimum, leur désespoir grandir à vue d'oeil.
Finiront ils par demander "tous unis de droite comme de gauche" des comptes aux politiques ?!...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne pensez vous pas que l'énergie dépensée par nos politiques pour instaurer sans cesse de nouvelles taxes serait plus utile à la recherche de moyens pour lutter notamment contre "l'inflation" du chomage. Pourquoi ne pas instaurer une taxe sur cette énergie ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est un peu toujours pareil avec ce gouvernement "mou" où l'on fait des annonces à grand fracas ,pour retirer ensuite toute la substance du projet .14 ? la tonne de CO2 ,est ce vraiment sérieux pour lutter contre les gaz à effet de serre ?C'est vrai que dans ces conditions ,cette mesure va avoir une allure d'une petite hausse d'impôt .Pour peu que l'on dégrève les entreprises comme le demande Mme Parisot ,que va t il rester
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle différence il y a entre un ménage qui gagne au minimum 10 000 ? mensuel et un ménage au revenu de 1 500?.
Pour faire plaisir aux ecolos, petit bourgeois bobo ,une taxe imposée pour ce pauvre peuple qui gaspille le chauffage avec ses petit moyens,l'histoire de France se répète.Nous n'avons plus de roi,mais des seigneurs qui gaspillent.
Ségolène si tu veux passer en 2012 Tape dans la fourmilière,la pyramide du gaspillage est en Haut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alors que l'état manque de recettes fiscales, on nous explique que la taxe
carbonne c'est pour notre bien, pour défendre la planète, certes démarche
honorable mais pas sérieuse, Monsieur le ministre du budget c'est pas sérieux lutter à l'échelon mondial oui, sur un programme établi par tous oui,
mais difficile, car les plus grands polluleurs paieront toujours, parce que les solutions seront longues à mettre en place.
A l'échelon national, on allège la taxe professionnelle et on invite les frais à contribuer à quoi à payer des impôts à la place des entrepises, monsieur le ministre vous déclarez arrêtons de taxer le travail, mais on son les recettes des salariés, vous êtes brillant vous ne manquerez pas d'adresser un chèque à ce qui ne sont pas imposables sur le revenu. l'état est à la recherche de recettes subtiles.
Au fait les jeunes, Monsieur le ministre de l'éducation nationale allez vous les associer à une lutte contre la pollution, c'est peut être la première des démarches à réaliser.
salutations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Shakespeare aurait dit: "much ado about nothing"! (beaucoup de bruit pour rien).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe CO2 est stupide et inégalitaire? Je partage l'opinion générale à ce sujet... Mais si voulez vous maniferter ckairement, faites comme moi, écrivez directement au président de la république sur le site dédié. Au plus nous serons nombreux à dénoncer cette taxe, au plus nous aurons de chance qu'elle ne soit jamais appliquée!

Alors, à vos claviers!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si on TUE tous les POLITICIENS nauséabonds de la planète d'une manière BIO, la couche d'OZONE récupèrera près de 15,75 % sur 3 à 4 ans !!!
IMPOSSIBLE n?est PAS Français ?
&&& La Vie est une question de PRIORITéS &&&
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La question n'est pas de savoir une taxe pour quoi mais pour qui.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
QUAND LA TAXE CARBONE ECHAUFFE LES ESPRITS

Faut-il être surpris qu?en France, certains politiques, syndicalistes et autres corporatismes montent au créneau à l'annonce de l'application de la taxe carbone en 2010 ?

Ségolène Royal a immédiatement dénoncé un nouvel impôt « insupportable » et « injuste » allant jusqu?à se présenter comme la candidate écologique en herbe pour 2012.

Jean-Michel Le, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) a déclaré Sur France info, que les agriculteurs devaient être exonérés de la taxe carbone et obtenir un allègement des charges pour défendre leur revenu qui connaît une baisse "dramatique". Et d?appeler dans la foulée à une journée de mobilisation nationale "fin octobre".

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, allait déclarer, le 3 septembre, à l'issue d'une entrevue à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy, que le chef de l'Etat n'avait pas confirmé le chiffre annoncé par François Fillon.

En fait, la question "taxe carbone" porte davantage sur le choix de la méthode et les orientations stratégiques en une période tourmentée sur le plan économique et social.

L?annonce faite par le Premier ministre de l?entrée en application, à compter de 2010, de la contribution énergie-climat à hauteur de 14 euros la tonne de CO2 payée par les ménages et les entreprises qui concernera les énergies fossiles (essence, fioul, gaz, charbon), illustre t?elle le lancement à dose homéopathique d?une réforme de la fiscalité en France ?

Eric Woerth ministre du Budget n'avait-il pas déclaré récemment: « La pollution est une bonne assiette »

Pour écouter la chronique audio sur la webradio AWI, rendez-vous sur www.awi1.com


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
PARUTION EXCUSES PUBLIQUES - PROPOS DIFFAMATOIRES :

> Dans l'article d'EXPRESS
> "Fillon fixe la taxe carbone à 14 euros par tonne de CO2 "
> M.Raspootin commente :

" Si on Elimine tous les Politiciens Verreux & Nauséabonds de la planète d'une manière BIOCOMPATIBLE, la couche d'Ozone récupèrera près de 15,75 % sur 36 mois !!!
- IMPOSSIBLE n?est Pas Français ?
&&& La Vie est une question de Priorités &&& "
------------------------------------------------
Bonjour,
Votre message a été modéré.
Merci de bien vouloir être moins violent dans le ton de votre message. Les attaques personnelles, l'agressivité ou les insultes, en plus d'être bannies de notre site, desservent votre propos.
Vous pouvez bien entendu soumettre à nouveau votre commentaire en tenant compte de cet avertissement.
Bien à vous,
Rédacteur en chef
LEXPRESS.fr
------------------------------------------------
Monsieur,
Effectivement je fais amende honorable..
Comment aurais-je pu imaginer que certains prendront "Politiciens Verreux & Nauséabonds" pour une atteinte personnelle et porteront pleinte ?
Le monde a tant changé...
So Sorry !
M.Raspoutin
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Est -il donc si difficile de gouverner droit et sans masque. le citoyen lambda a du mal à constater que l'essence des cerveaux de notre république, bleus, verts et rouges au demeurant, a pondu un tel résultat. la taxe carbone un vrai bal d'impuissants. Le grand terrritoire de Guyane française attend lui une compensation en euros lourds pour son développement, alors ma question est la suivante"à combien s'élève le droit à polluer de il'ndustrie spatiale en France?" ; "peut-on rapidement cesser de tergiverser sur la taxe à 14 ? la tonne et dire aux collectivités de Guyane, combien elles auront en fiscalité positive verte, en bloc recette "en compensation" pour donner de l'eau potable à tous, de l'électricité; des transports moins chers; des logements à des prix accessibles et désenclaver le pays tout en assurant la modernisation et l'efficacité de l'éducation." en bref, c'est ce que nous, en amazonie française nous attendons pour notre pays diamant vert, où l'urgence c'est tous les jours. J'ai une pensée pour tous ceux qui sont obligés de faire des km pour se rendre en ville et qui supporteront de toutes les façons la taxe d'où qu'elle vienne, pour ceux qui ont encore quelques points sur leur permis!!!. rassurez moi que seules les personnes qui sont imposables recevront des chèques verts!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :