Hausse de la TVA : la majorité renvoie Copé dans ses buts

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jean-François Copé a soulevé un tollé mardi dans la majorité en se prononçant pour une baisse des cotisations sociales et une hausse de la TVA.

Après avoir été immédiatement rejetée par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, cette proposition a valu au président de l'UMP une volée de bois vert de plusieurs responsables de la majorité dont François Sauvadet, président du groupe du Nouveau Centre (NC) à l'Assemblée nationale et Christian Estrosi, ancien ministre de l'Industrie redevenu député (UMP).

Pas question, disent-ils tous en substance, de semer le doute parmi l'électorat de la majorité en rouvrant ce vieux débat. "Je ne vois pas quel est l'esprit raisonnable aujourd'hui qui pourrait proposer une hausse massive de la TVA en contrepartie de baisses de contributions" a ainsi relevé François Sauvadet avant d'inviter, sans le nommer, Jean-François Copé à "beaucoup d'esprit de responsabilité" :  On ne va pas passer toutes les semaines avec des propositions dont on sait qu'elles ne trouveront pas de prolongement, qui sont des débats sans doute utiles mais qui inquiètent surtout nos compatriotes."

Christian Estrosi n'est pas plus tendre : "Je m'étonne de voir encore ressortir un vieux débat, qui réouvre de vieilles plaies", déclare le maire de Nice dans un communiqué. "C'est dangereux pour notre croissance et pour le pouvoir d'achat des Français, ce qui constitue un risque pour la compétitivité des entreprises".

La réunion du groupe UMP à l'Assemblée a été agitée et un député, Damien Meslot, a pris à partie Jean-François Copé sur ce sujet de la hausse de la TVA. "Cela crée un trouble dans notre électorat", lui a-t-il lancé, selon des témoins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2011 à 10:28 :
Il a raison. Contrairement à une idée reçue, il n'y a pas d'impôt plus juste que la TVA. Tout le monde le paye proportionnellement à ses dépenses de consommation. Exemple: J'achète une voiture de 50000 euros HT; je paye 9800 euros de TVA. J'achète une voiture de 9000 euros HT; je paye 1764 euros de TVA. Où est l'injustice?
Réponse de le 02/02/2011 à 13:01 :
Oui il faut surtaxer le luxe, le superficiel, les biens de spéculation, il faut taxer les réserves d'OR détenues par les particulier, les résidences luxueuses, il faut taxer l'immobilier inoccupé, il faut taxer l'immobilier de résidence secondaire, IL FAUT TAXER la RICHESSE qui DORT, il faut taxer LOURDEMENT l'ENRICHISSEMENT sans cause
Réponse de le 04/07/2011 à 15:33 :
Et quand tous les riches seront partis dans des pays à la fiscalité plus raisonnable, qui cotisera pour votre RSA (ou celui des autres :), pour l'école de vos enfants, pour votre retraite?
Il faut parfois réfléchir un peu plus loin que le bout de son nez...
a écrit le 01/02/2011 à 19:23 :
La Tva "sociale" fait peser la charge sur les plus pauvres. Une augmentation de 10% de la TVA est beaucoupl plus lourde pour un SMIC intégralement consommé que pour un salaire de plus de 3000 euros dont une partie est épargnée. CQFD
Réponse de le 11/02/2011 à 13:54 :
il suffit de faire une tva à 5.5% sur les produits de première nécessité (pâtes et riz premier prix, baguette blanche, lait stérilisé UHT) et cela serait réglé.
a écrit le 01/02/2011 à 16:26 :
La TVA dîte sociale ne me semble pas être une idée saugrenue bien au contraire.

Que tous contribuent (à ce jour seuls 50% des français paient de l'impôt ce qui est fort peu) seraient une excellente idée.

Il arrive en effet que la multitude de prestations versées non imposables s'avère être une rentrée d'argent bien souvent supérieure à celle du petit salarié du coin lui imposable .
a écrit le 01/02/2011 à 16:15 :
alors qu'ils expliquent comment ils vont reduire le cout du travail,,,,,,???????.par ce double language ils prennent ls électeurs pour des idiots
a écrit le 01/02/2011 à 16:03 :
Copé à raison, il faut en discuter .
a écrit le 01/02/2011 à 15:15 :
Idee a creuser. Reduire les charges des employeurs et celles des salaries a egalite. Necessite une simulation car cela ne doit pas desequilibrer les comptes de la securite sociale. Le financement par la TVA semble insuffisant. Pour reussir les partenaires sociaux doivent etre dans la boucle avec gains pour les bas revenus et les employeurs.
a écrit le 01/02/2011 à 14:49 :
Evidemment, ce sont ceux qui ont le plus grand train de vie avec un budget de consommation courante élevé qui sont contre la TVA sociale qui leur ferait payer plus d'impôts !
a écrit le 01/02/2011 à 14:22 :
Alors, on ne fait rien. Beau programme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :