Les riches ne donneront que 200 millions d'euros en 2012

François Fillon a annoncé la création d'une taxe de 3 % sur les revenus du travail et du capital dépassant au total 500.000 euros par an.

2 mn

Copyright Reuters

Les très riches seront donc taxés. Ils le réclamaient d'ailleurs à cor et à cris, comme en témoignent le récent appel de seize patrons d'entreprises et très grandes fortunes, dont Liliane Bettencourt, publié dans le Nouvel Observateur (

accéder au diaporama

). Reste que cette taxe tient davantage du symbole que de la mesure forte. François Fillon a en effet indiqué mercredi que le montant de ce prélèvement serait égal à 3 % des revenus du capital et du travail dépassant le seuil de 500.000 euros par an. La mesure, qui s'appliquera aux revenus perçus en 2011 génèrera une recette de... 200 millions d'euros en 2012. Ce qui est extraordinairement peu au regard des économies à réaliser.

Le Premier ministre a également confirmé la nature exceptionnelle de cette taxe. « Il s'agit d'une taxation exceptionnelle dont nous fixons la durée à l'objectif d'atteinte de 3 % du déficit. Dès que nous aurons atteint cet objectif cette mesure sera supprimée », a dit le Premier ministre. Cet objectif est visé en 2013 si l'on tient compte des prévisions budgétaires annoncées par Matignon.

Au final, la taxe devrait donc être appliquée deux ans. C'est moins que les trois années proposées par Maurice Lévy, président de l'Afep (Association française des entreprises privées), qui le premier en France avait plaidé pour une participation des très fortunés à l'effort de réduction du déficit public.

Si la mesure est globalement saluée par les syndicats, elle est vivement critiquée à gauche. Par François Hollande, tout d'abord. Mercredi, lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une rencontre de travail avec plusieurs experts économiques proches du PS (Philippe Aghion, Elie Cohen, Michel Sapin, Jean-Pierre Jouyet...), le candidat à la primaire socialiste récusait l'idée d'une taxation exceptionnelle « à dose homéopathique » et prônait une taxation pérenne des riches. « Il ne faut pas faire payer les riches parce qu'on est dans la crise », souligne-t-il, il faut une réforme fiscale, répondant à un « principe de justice, de cohésion sociale, un impératif moral ». Benoît Hamon est aussi allé de sa critique : « Le vrai bilan de ce gouvernement, c'est 0 % de croissance et 4 millions de chômeurs. Et parmi les mesures qu'il propose, la taxe sur les hauts revenus est emblématique de son cynisme puisqu'elle ne rapportera à l'Etat que 200 millions d'euros en 2012, quand le chèque fait aux plus riches avec la réforme de l'impôt sur la fortune est de 1,8 milliard d'euros », a poursuivi porte-parole du PS.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 01/09/2011 à 22:41
Signaler
Bon...j'ai une usine de 150 ouvriers, et cette mesure va me faire pays 150.000 euros d'impôts supplémentaires. Je vais donc devoir licencier 2 ouvriers et 1 cadre, ça tombe bien, je comptais de toute façon profiter d'une prime gouvernementale à l'in...

à écrit le 01/09/2011 à 22:38
Signaler
Existerait-il encore des français riche payant leurs impôts en France? J'en suis fort surpris, mais voilà pour information une liste non exhaustive de ceux qui ont choisi de planquer leur fortune en Suisse et de bénéficier d'un "forfait fiscal" des p...

à écrit le 28/08/2011 à 16:34
Signaler
la fiscalité française n'est pas une fiscalité économique, comme dans tous les pays "normaux", c'est une fiscalité punitive. Ni gauche ni droite n'arrivent a en sortir. C'est lamentable.

à écrit le 26/08/2011 à 15:35
Signaler
Il faut taxer pas seulement les super riches mais les riches au dela de 150 000? annuel n'oublions pas qu'il s'agit d'une part fiscale

le 27/08/2011 à 12:54
Signaler
Bien entendu vous êtes en dessous de ce seuil.

à écrit le 26/08/2011 à 13:57
Signaler
Rejoint le groupe d'indignés, nous sommes de plus en plus nombreux. Et nous prévoyons des alternatives au système...en revenant à une consommation + locale et mesurée. Renseigne toi, il y a de quoi faire! Au plaisir de te voir toi et toutes les futur...

à écrit le 26/08/2011 à 11:19
Signaler
C'est presque même plus étonnant... Un jour le peuple se réveillera-t-il ? 2012 = Dans la rue !!!!!

à écrit le 25/08/2011 à 17:55
Signaler
C'est marrant les très riches proposent de payer, provisoirement, plus d'impots et ne contribueront que pour 200 millions d'euros alors que le reste des quelques milliards a combler sera prélever, de façon définitive, sur les autres !! Véritable just...

le 27/08/2011 à 12:55
Signaler
En fait, si vous avez bien suivi, les riches contribueront de 200 millions, en plus des autres. Ils ne sont pas exonérés des autres mesures. Quoi que fasse le gouvernement les râleurs ne sont jamais contents.

à écrit le 25/08/2011 à 15:54
Signaler
Suppression de l'ISF = plusieurs milliards de cados ; et presque rien hier pour les très riches ! parc contre augmentation des mutuelles , des boissons sucrées, des parcs d'attraction : du bricolage sur le dos des familles les plus modestes ! Sanctio...

le 27/08/2011 à 12:57
Signaler
L'ISF est un impôt injuste, inégalitaire, inefficace et franco-français ! Sa suppression s'impose en totalité

le 29/08/2011 à 19:15
Signaler
la TVA est l'impôt le plus injuste qui soit, car non progressif et pesant essentiellement sur les plus modestes . l'ISF est un impôt sur le patrimoine et les rentiers, sur l'accumulation de richesses qui ne profitent pas à la croissance.

à écrit le 25/08/2011 à 14:04
Signaler
au lieu d'envoyer un chèque de 30 millions d'euros à mme bettancourt , envoyons lui un chèque de 29 millions 980 000 euros c'est en moyenne 20 000 euros que contribueront 10 000 riches et qui rapporteront 200 millions à l'état . MESURE EXCEPTIONNEL...

le 28/08/2011 à 9:36
Signaler
il fo comprendre " on taxe exceptionnellement les très riches de 300 millions d'euros ! les autres mesures resteront surtout la taxe des mutuelles qui comme la csg devra augmenter en fonction du taux de pauvreté !et la csg sur les pensions de retrai...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.