Patrimoine : les ménages français plus riches que leurs voisins européens ?

 |   |  479  mots
Le montant médian emprunté par les ménages français est légèrement plus élevé que celui de ses voisins européens.
Le montant médian emprunté par les ménages français est légèrement plus élevé que celui de ses voisins européens. (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Fin 2014, le patrimoine net des ménages français s'élevait à 243.100 euros en moyenne, selon une enquête de la Banque de France publiée ce vendredi. Mais les inégalités sont très élevées.

Le patrimoine net moyen des ménages français est supérieur à celui de leurs voisins européens... Mais leur endettement, notamment immobilier, est lui aussi légèrement plus élevé, rapporte la Banque de France avec son "Enquête sur le patrimoine et l'endettement des ménages", réalisée de manière harmonisée dans l'ensemble de la zone euro.

■ Patrimoine net : les Français devant leurs voisins européens

Fin 2014, le patrimoine net des ménages français s'élevait à 243.100 euros en moyenne - contre 214.300 euros pour les ménages allemands, 226.400 euros pour les Italiens et 234.200 euros pour les Espagnols, compare la Banque de France.

Le taux de détention par les ménages de leur résidence principale est ainsi de 58,7% en France, 68,2% en Italie et 83,1% en Espagne. Il était de seulement 44,3% en Allemagne, où la résidence principale compte pour 55,1% de l'actif total des ménages - contre 55,9% en France et plus de 70% en Italie.

Les inégalités de patrimoine, calculées par "l'indice de Gini", sont en outre un peu plus importantes en Allemagne qu'en France, où elles ont légèrement diminué entre 2009 et 2014. Elles sont en revanche plus élevées dans l'Hexagone qu'en Espagne ou qu'en Italie. Cet indice était ainsi de 0,68 en France fin 2014, contre 0,76 en Allemagne et 0,60 en Espagne comme en Italie. Un indice de 1 reflète une distribution totalement inégalitaire, tandis qu'un indice de 0 caractérise une situation où tous les ménages possèdent le patrimoine moyen.

 

■ Le revenu médian a seulement augmenté en Allemagne

Le revenu médian par ménage, ajusté de l'inflation, "n'a augmenté qu'en Allemagne", souligne la Banque de France. Entre 2009 et 2014, il a augmenté de 1,7% en Allemagne - alors qu'il baissait de 3,5% en France, 7,7% en Espagne et 11,7% en Italie. Des chiffres à mettre en perspective avec les évolutions du taux de chômage entre les pays, note l'enquête. "Alors que la part du chômage dans la population active reculait de 2,6 points de pourcentage en Allemagne, elle progressait de 1,2 point en France, 5 points en Italie et 6,6 points en Espagne."

■ Endettement : les Français empruntent davantage

La proportion de ménages français endettés (47,2%) est comparable à celle observée en Allemagne (45,1%) ou en Espagne (49,3%). Mais le montant médian emprunté est légèrement plus élevé que celui signalé dans les autres pays européens, note la Banque de France :

  • La dette immobilière médiane des ménages français était ainsi de 87.000 euros fin 2014. Un montant qui reflète "pour une large partie le comportement d'endettement des ménages présentant des capacités de remboursement plus importantes", souligne la Banque de France. Cette dette s'élevait à 76.400 euros en Allemagne, 70.000 euros en Espagne et 65.000 euros en Italie.
  • La dette à la consommation était pour sa part de 5.700 euros en moyenne en France, contre 3.500 euros en Allemagne.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2016 à 17:11 :
C'est bizarre , je n'ai pas du tout les mêmes chiffres lorsque
je consulte ceux de 2015 de l'EUROSTAT
: n'y voyez surtout pas une manoeuvre du gouvernement pour justifier de futurs impôts
--> http://fr.slideshare.net/ING/household-wealth-in-europe (page 5)

Quant au prix de l'immobilier , permettez moi de douter de la valeur réel de cet actif particulièrement en France où l'état , les banques, et les compagnies d'assurance agissent de concert pour manipuler les prix depuis 20 ans .

En effet, l'état le manipule pour des raisons de retombée budgétaire liée notamment au droit de mutation; ils ont entre autre organisé l'explosion des prix via la loit SRU à 20% bientôt à 30% (boucle de feedback sur le neuf répercuté sur l'ancien ) sous couvert de social comme ils sont en train de le faire avec les mutuelles du privé (pour financer l'AME qui s'est envolé : merci Aubry )
et enfin , les compagnies d'assurance , les banques pour asseoir leur bilan sur des actifs peu volatiles (ou tout du moins le croit-il historiquement ....) , contrainte amplifiée par les aspects réglementaires Bâle III....

En résumé , les cartels ont encore de beaux jours devant eux ....
a écrit le 24/12/2016 à 15:00 :
C'est très clair.
En 2017 nous pouvons ACCÉLÉRER la redistribution.
Sale temps en perspective pour la génération des "baby boomers" qui truste le patrimoine et bénéficie encore de revenus confortables.
Cette accélération de la redistribution, pour les électeurs en puissance des générations Y et Z, c'est très "moral" !
Les "papy-boomers", voila des personnes qui ont endetté la France sur au moins 2 générations.
Voila des personnes qui n'ont pratiquement jamais connu le chômage.
Voila des personnes qui n'ont plus d'enfant à charge, qui sont propriétaire de leur logement et qui disposent d'un revenu confortable.
C'est en plus les personnes qui vont coûter de plus en plus cher à la collectivité en soins , accompagnement et assistance.
Je le répète, sale temps en perspective pour les "papy boomers" qui restent en France!
Rincés financièrement et surtout de moins en moins soignés!
Réponse de le 14/12/2017 à 16:56 :
hé non ,le sale temps c est pour ceux qui vont payer ,mais pas pour nous ...classe 68 1b
a écrit le 24/12/2016 à 8:01 :
Il faudrait comparer le patrimoine des menages moins l endettement du pays... qui theoriquement est la dette des peuple.... j oubliais qu en France l argent public n a pas de propriétaire qu il peut etre voler ou depenser en gabegies... sans aucune sanction...un cadeau du Pere Noel en somme... il suffit d y croire...
a écrit le 23/12/2016 à 20:54 :
Je voudrais faire une correction à ce que j'ai indiqué. Les taux d'épargne sont comparables en Allemagne et en France (avec quelques évolutions d'une année à l'autre).
Par contre, ils cotisent beaucoup plus que nous pour les assurances maladie et retraite dans des sociétés privées (sauf probablement dans les grosses boites allemandes), mais l'écart diminue avec la baisse des remboursements par la sécu et donc la montée des assurances complémentaires en France.
a écrit le 23/12/2016 à 18:57 :
Preuve Manifeste Magistrale, que les français Vont Très Bien, les Prélèvements Obligatoires sont bien trop faibles. Le L.F.S ( Loyer Fiscal de Solidarité) La Fiscalisation à 45% et CSGiation à 15.5% des indemnités de préjudice de licenciement va y remédier. De meme que les mesures d'urgence et immédiates du Programme du Président Macron : Entre autres, Hausse de la C.S.G-CRDS actuellement à 15.5%, doublement des impots de Successions, après leur juste augmentation de 60% en 2012
a écrit le 23/12/2016 à 18:57 :
Et les placements de fond dans l'immobilier des assurances et des fonds étrangers font partis du calcul sur les patrimoines ?
a écrit le 23/12/2016 à 18:55 :
L'auteur de l'article fait bien de mettre un point d'interrogation à son titre car on peut être dubitatif sur le fait que nos ménages soient les plus riches.
Avec un PIB par habitant allemand supérieur à celui de la France, et ce depuis belle lurette, il manque l'explication.
Elle est à chercher du côté du marché de l'immobilier où les prix allemands sont plus bas que dans les autres pays européens, avec une part de locataires bien supérieure ce qui freine les bulles immobilières, de même que leur démographie en berne est défavorable au prix des locations.
Sur une base 100 en 1975, l'immobilier pointe à 250 en Allemagne en 2016 quand en France, Espagne et Italie, les mêmes indices ont franchi le seuil des 1000 (prix x 10 sur la période). Ne parlons pas de l'Angleterre à 2300 !!
Les ménages français propriétaires bénéficient donc d'un effet de richesse, mais il est très virtuel car il faut bien se loger ou se reloger - et les allemands sont sûrement aussi bien logés.
Réponse de le 23/12/2016 à 20:47 :
Il faudrait apprendre à lire et à faire des calculs niveau CM2.
L'auteur indique que le patrimoine hors résidence principale est de 44.1 % de 243.100 € , soit environ 107200 € en France contre 44.9 % de 214.300 € , soit environ 96200 € en Allemagne. C'est donc un niveau supérieur en France qu'en Allemagne.
Il y a plusieurs raisons à cela : un taux d'épargne supérieur chez les soi-disant cigales françaises par rapport au soi-disant fourmis allemandes. Lorsque l'on considère les revenus des français, l'essentiel de la couverture sociale est déjà considéré, ce qui n'est pas le cas pour les allemands. Toute privatisation de la sécurité sociale française aura pour conséquence un appauvrissement important de 90 % des français et une augmentation importante des inégalités.
a écrit le 23/12/2016 à 18:37 :
La dette de l 'état est de 2000 milliards d' euros environ. Il y a à peu près 50 millions de personnes majeures.
Ce qui ajoute une une dette de de 40 000 euros de plus, soit 50 % de leur dette immobilière.
On comprend mieux la taille du problème avec des comparaison simples.
Réponse de le 24/12/2016 à 12:56 :
Dette de quasiment 2 300 Milliards d'euros. Divisez là chaque année par français, bébé inclu. Son tout premier cadeau, à son tout premier cri : sa part de dette Perpétuelle !!!!!! et ses mensualités. Le Parti Socialiste, 2017- 2022 ou 2022-2027 prévoit l'annulation de la dette, par prélèvement des 2300 Milliards d'euros, et 3500 milliards d'euros dans 7 ans, en les prélevant intégralement Au Nom de la Loi de !!! " la république solidaire " " la belle alliance populaire " sur les 14 000 Milliards du patrimoine des français ( 25% à prélever une seule fois). Les compteurs seront remis à 0. Et lorsque la dette continuera dans la seconde meme. Plus tard, un autre prélèvement interviendra de la sorte. Le L.F.S ( Loyer Fiscal de Solidarité) Proprios Occupants de leur " logement " ( en réalité propriété de l'Etat maitre des impots et taxes), est un tout petit pas en ce sens.
a écrit le 23/12/2016 à 18:23 :
Vu que l immobilier en France est hors de prix (et surrevalue) le resultat n est pas etonnant. Ca va faire mal quand la bulle va exploser (probablement plus tres long a attendre, les taux US remontent et les baby boomers vont bientot devoir vendre pour payer la maison de retraite). La fin de l article est deja plus realiste en indiquant que le francais est plus endette, et quand on fait des credit a la consommation, c est quand meme qu il y a un probleme
a écrit le 23/12/2016 à 18:13 :
Grace a la gonflette des prix de l'immobilier les francais sont plus riches que les autres européens. Tres bien mais c'est assez virtuel comme richesse et pour mobiliser son capital il faut vendre son bien ce que les gens ne font pas. La situation allemande est preferable : loyer bon marché, moins de charge et meilleur salaire. Au moins ils profitent de la vie en dépensant leur argent au lieu de l'immobiliser jusque la mort dans un tas de pierre....Les français seront donc les plus riches des cimetières europeens sans en avoir profité de leur vivant. C'est ce qu'il fallait comprendre
Réponse de le 23/12/2016 à 20:40 :
Faux, vous êtes complètement à côté de la plaque (et désinformer beaucoup) et l'information est dans l'article. En effet, la proportion de patrimoine hors résidence principale est comparable en France et en Allemagne (environ 45 % dans les deux cas) et bien supérieure à celle en Italie (où c'est moins de 30 %).
Autre chose fausse que vous dites, les allemands ont plus de charges car ils n'ont pas le même niveau de couverture sociale.
Ceci explique que le taux d'épargne des français (qui n'a rien à voir avec la gonflette immobilière dont vous faites des fantasmes) est le plus élevé d'Europe. Pour comparer les revenus des français avec les autres pays il faudrait retrancher à chaque fois les dépenses de santé et d'assurance retraite, ce que personne ne se donne la peine de faire.
D'où le niveau élevé des patrimoines, les français étant plus fourmi que cigale contrairement à la légende que font circuler ceux qui veulent à tout pris tout privatiser et avant tout la sécurité sociale afin de s'en mettre plein les poches.
Cela devient agaçant ces commentaires de gens qui ont des a priori et ne savant même pas lire les articles comme il faut.
a écrit le 23/12/2016 à 17:30 :
Quoi de plus normal! On les qualifies de "cigales" alors que ce ne sont que des "fourmis"!
a écrit le 23/12/2016 à 17:19 :
Bon, et le patrimoine net des ménages en proportion de la dette de l'état?
Réponse de le 24/12/2016 à 11:06 :
Je voudrais savoir l'origine du patrimoine des menages. Donc, il y a un relation avec la dette de l'etat? Est ce qu'ils sont de ex-functionaires par exemple? Ou des ex-ouvriers du Goodyear?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :