Retraites : la situation périlleuse des jeunes sans diplôme

 |   |  298  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
C'est l'une des conclusions du colloque organisé par le Conseil d'orientation des retraites.

Il y a quelques années, l'injonction parentale classique était « passe ton Bac d'abord » ! Aujourd'hui, décrocher ce sésame n'est plus une garantie sur l'avenir concluaient notamment les intervenants au colloque organisé mardi par le Conseil d'orientation des retraites (COR). En effet, seul un niveau élevé de diplôme limiterait le nombre « d'accidents » qui jalonnent désormais les parcours professionnels des jeunes âgés entre 15 et 24 ans. « Aujourd'hui, les jeunes constituent souvent l'une des variables d'ajustement privilégiée par les entreprises et la fonction publique lorsque la conjoncture se dégrade. Être diplômé constitue un atout sérieux sur le marché de l'emploi où les contrats courts creprésentent les trois quarts des embauches décrochées par les jeunes », explique Hugues de Balathier au Conseil d'orientation pour l'emploi (COE).

En outre, décrocher un diplôme reconnu permettrait d'échapper à la polarisation de l'emploi. « Aujourd'hui, 40 % des créations d'emplois sont des postes de cadres et 20 % des emplois peu qualifiés », observe Hugues de Balathié. Les aides soignants, les employés de maison, les employés administratifs seront bientôt parmi les métiers les plus demandés. « Tout ces éléments, conjugués à l'entrée plus tardive qu'avant sur le marché du travail, auront des conséquences sur le niveau futur des retraites », explique Raphaël Hadas-Lebel, le président du COR.

« En 1980, une personne âgée de trente ans avait déjà acquis 25 % de ses droits à la retraite. Vingt-cinq ans plus tard, cette proportion est tombée à 17 %. Néanmoins, quelques éléments, comme l'augmentation des salaires liée au progrès technologique éclaircissent l'avenir des jeunes », constate Patrick Aubert à l'Insee. Mais pour que celui-ci soit souriant, il faudrait que le taux de chômage des seniors baisse avant qu'ils ne rejoignent leurs rangs. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2011 à 7:43 :
Logique, les vieux travaillent plus longtemps et les jeunes sont au chomage.Dans quelques années ,il n'y aura plus de problème de départ en retraite ,les jeunes travailleront jusqu'à 70 ans minimun,cela gràce à nous.Soyons sérieux,mettons une limite d'àge maximun pour partir à la retraite (marre de ces politiques qui dorment sur les bancs des diverses assemblées) et limitons les cumuls d'activité (notamment les politiques qui gagnent trés bien leur vie).S'il vous plait,un peu plus d'égalité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :