En Algérie, le commerce parallèle pèserait entre 30 à 70 % de l'économie

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le président de la principale organisation patronale algérienne a estimé dimanche que le commerce parallèle représente, selon les secteurs, entre 30 et 60% de l'économie.

Le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Reda Hamiani, a déclaré dimanche à la radio publique francophone "L'impact sur l'économie de la sphère informelle varie, selon les secteurs, entre 30 et 60-70%". Le commerce informel est "fort notamment dans les secteurs textile, des chaussures, des logiciels informatiques et des cosmétiques", a-t-il précisé.

Ce secteur constitue une concurrence déloyale vis-à-vis du commerce organisé, puisque ses acteurs ne paient pas de taxes, et donc un important manque à gagner pour le gouvernement, qui a lancé fin août une opération visant à éradiquer les échoppes illégales.
 

S'attaquer aux barons de l'importation plutôt qu'au revendeur des rues

 Tout en saluant la décision des autorités d'éradiquer le commerce illégal, particulièrement dans les grandes villes, M. Hamiani a précisé que cette opération ne s'attaquait pour le moment qu'au "maillon faible" de ce secteur, c'est-à-dire "au petit revendeur dans les rues".

"Ceux qui portent atteinte à léconomie nationale, ce ne sont pas ces jeunes. On souhaite que les opérations (...) soient plus incisives à la tête" et touchent "les barons de l'importation, ces personnages incrustés dans les différents rouages de l'Etat et qui se dispensent de payer la fiscalité ordinaire", a-t-il précisé.

Depuis le début de cette opération fin août, les autorités ont recensé plus de 70.000 commerces illégaux dans le pays, selon le ministre de l'Intérieur Dahou Ould Kablia.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/08/2013 à 2:44 :
A lire les commentaires de certains sur ce forum , il est amusant de voir la bassesse de la culture economique algerienne , vous vous improvisez economiste , pour etre objectf nous arretons d importer des produits made in france , je peux vous assurer que votre economie va eternuer ,tousser , n oubliez pas l application de la loi LFC vote par le parlement algerie , illico presto est debarque en algerie M raffarin ou encore l actuel maire de Marseille, JE SUIS ABSOLUMENT D ACCORD L ALGERIE DOIT ARRETER D IMPORTER MAIS PRODUIRE SUR PLACE ...et l algerie est plus riche que l ensemble des pays mediterraneens...car elle n a pas dette ...elle en prete au FMI ,qui en prete au pays du club med ...la france gagne de l argent avec l algerie et certain ose se montrer autin a lire vos commentaire on devrait tout stopper , a force la france va droit au mur car personne vous supporte , mes collegues italiens ou amercains en savent quelque chose
a écrit le 14/08/2013 à 16:30 :
Le pétrole permet encore à l'Algérie de tenir son économie, mais pour combien de temps encore? Cette matière n'est pas éternelle et face à une démographie galopante et inquiétante où sera la solution? Heureusement, il y a encore des milliers de retraités retournés au pays ''centenaires'' et décédés depuis longtemps, que notre caisse de retraite continue de payer et puis ces centaines de milliers d'algériens vivant en France et qui favorisent cette économie parallèle lors de leurs congés annuels dans leur pays. Il n'y à qu'a voir leurs véhicules anormalement chargés et circulant de nuit en direction de Marseille! Arrivés au port d'Alger, un cadeau de complaisance au douanier leur permet ensuite d'alimenter les commerces de la ville. L'opération est plutôt fructueuse !!! Rappelons-nous ce vieux proverbe :''Tant va la cruche à l'eau qu'elle finit par casser !...''
a écrit le 26/09/2012 à 22:17 :
Je vis au canada et meme ici il y a des vendeurs dans la rue, a lentree des bouches de metro, je ne vois pas ou est le mal dans ca. On sait par la pratique et la théorie que la meilleure manière pour remédier à des problèmes ou il y a des conflits d?intérêts c?est de trouver un point d?équilibre qui satisfait tous les agents économiques. Le coup de production en Algérie est assez bas et beaucoup de produits qu?on importe peuvent être produit localement à un coup équivalent ou plus bas. Mettre en place un processus incitatif qui permet de reconvertir les importateurs en producteurs de ses produit et à long terme, et les contraindre à le faire ne peut être que bénéfique pour l?économie algérienne. On profitera de l?expérience de ces derniers en ce qui concerne ces produits, tout en préservant leurs qualités et leurs niveaux de vie et ca permettra de relancer l?emploi en niveau locale.
a écrit le 24/09/2012 à 23:50 :
Et, c'est deuxième pays le plus riche d'Afrique... Mais, avec 50 ans de désordre économique.
a écrit le 24/09/2012 à 20:17 :
En fin ,on entend parler d'un plan de reforme économique. mais en réalité en veut reformer quoi? est ce que existe déjà une économie en bonne et du forme?
tout le monde sait que la seule économie qui existe c'est l'exportation des hydrocarbures.
la contre partie bien sure est l?importation des bien et des services.
autrement dit l?économie de bazar .
même ceux qui sont venu investir ont trouve des obstacles au motifs divers.
alors quant est ce que cette économie connaitra le jour?
a écrit le 24/09/2012 à 16:38 :
ENTRE 30 ET 70%?le ministre va devoir apporter quelques précisions car un tel écart ne peut s'expliquer que sur du pétrole ou de l'armement. Ya comme un problème mais c'est aussi le problème de ceux qui restent en place trop longtemps.
a écrit le 24/09/2012 à 10:08 :
Avec leur dette auprès de notre sécurité sociale et leurs retraités qui, revenus au pays, vivent centenaires (la pension profite toujours à quelqu'un...), çà en fait de l'argent pour faire vivre ce pays. Ce qui m'agace le plus, ce sont les politiques et médias qui essaient de nous vendre une amitié franco-algérienne en laquelle personne ne croit et surtout personne ne la veut.
a écrit le 24/09/2012 à 9:07 :
alors c 'est l'arbre qui cache la foret mr le chef des forum d'entreprises?
ce n'est pas du tout le petit marchand de fruit qui derrange mais les gros bonnets
que vous les connaissez bien et que personne n'osera de dire quoi que ce soit.
vous avez mange comme ce pauvre peuple des bananes a 0,50 CENTS euro le kg
et personne ne sait demander d?où vient cette marchandise?
alors on e débarrasse de son petit chien pour dire qu'il a la rage ?ou bien pour laisser le grand terrain de marche parallèle exclusivement réservé au gros bonnets ?parceque ya de la concurrence?

$e
a écrit le 24/09/2012 à 9:00 :
Tiens c'est une nouvelle ? En plus dire 30 à 70% on voit bien qu'ils n'en savent strictement rien, il faudrait qu'on aille le virer pour un motif quelconque (ça on sait faire) et mettre un autre qui après 2 mois fera la même annonce mais ce sera 80%. Au fait il n'y aurait un peu de milliard Français via les aides sociales !
a écrit le 24/09/2012 à 8:36 :
C'EST TRÈS GRAVE DE LA PART D'UNE MINISTÈRE QUI AVANCE DES CHIFFRES DE L'ORDRE DE "30 A 70% QUI SOIT DISANT REPRÉSENTE l?Économie PARALLELE EN ALGERIE ,DANS TOUT CA OU EST L'ETAT?ET PAR QUELLE MOYENS CES HYPERS
MARCHANDISES RENTRENT DANS CE PAYS?
a écrit le 24/09/2012 à 7:59 :
parlant de l'economie parallele,d'aobord c'est l'etat qui avait ecoucarage cette politique
d'une part pour resorber le chomage et d'autres part pour permettre au teneur de l'economie
marche noir d'ecouler leur marchandises.
ce n'est le petit commerce entre autre parallele qui etouffe l'economie algerienne mais,le grand commerce que beaucoup de gens refuse de parler comme :la pomme de terre,le lait
le sucre...........et surout la mafia des importateurs des vehicules qui travaille avec le pecune des autres pourquoi en ne parle pas de ca?
IL FAUT BIEN DIAGNOSTIQUER LE PAYS POUR TROUVER OU EST LE MAL
a écrit le 24/09/2012 à 7:23 :
Il suffit de demander a tous les algeriens exilés en France de payer une taxe patriotique de 10€ annuel et le pays sera sur pied en 1 an....
a écrit le 23/09/2012 à 19:42 :
l?état avec l'argent du pétrole devrait s'occuper de refaire les trottoirs,les infrastructure la rénovation l'entretien
instaurer une vrai politique en matière d?environnement
avec des dépôt d'ordure sauvage
tout est a faire dans ce pays ces un vaste chantier!!!
a écrit le 23/09/2012 à 19:01 :
Les Algériens ont bien compris que leur travail ne devait pas servir à financer les mafieux qui tiennent le pouvoir dans leur pays. Il semble qu'ils pratiquent l'exil intérieur avec une grande efficacité. Un exemple à suivre pour la France !
a écrit le 23/09/2012 à 16:18 :
Le commerce informel est une véritable plaie pour l'économie algérienne. Il faut s'attaquer à ce problème avant que l'Algérie ne subisse le même sort que la Grèce.
Réponse de le 23/09/2012 à 20:35 :
Elle à débats subit le sort de la GrÚce et voire même pire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :