Plus d'un Français sur deux est favorable à l'euro

 |   |  314  mots
70% des personnes de 65 ans et plus sont contraires à la disparition de l'euro. (Photo : Reuters)
70% des personnes de 65 ans et plus sont contraires à la disparition de l'euro. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Seulement un quart des Français voit d'un bon oeil un retour du franc, selon un sondage OpinionWay. Les élections européennes, toutefois, passionnent peu : 64% des sondés avouent leur désintérêt.

Plus de la moitié des Français (56%) sont opposés à la disparition de l'euro et au retour au franc. Une majorité pense d'ailleurs que l'appartenance de la France à l'Union européenne "est une bonne chose", révèle un sondage réalisé par OpinionWay pour Le Figaro et LCI du 23 au 25 avril, à un mois de élections européennes.

Les personnes âgées particulièrement attachées à l'euro

A la question "seriez-vous favorable ou opposé à la disparition de l'euro et au retour au franc ?", seulement 26% des personnes interrogées se disent "favorables", alors que 18% des sondés se disent "indifférents". Les personnes de 65 ans et plus sont particulièrement opposées à la disparition de l'euro : 70% d'entre elles partagent ce point de vue.

Parallèlement, seulement  23% des sondés jugent que l'appartenance de la France à l'Union européenne est une "mauvaise chose" contre 44% qui jugent que c'est une "bonne chose". Un tiers (33%) estime toutefois que c'est une "chose ni bonne ni mauvaise".

Les élections européennes intéressent peu

Cependant, les élections européennes ne suscitent pas les passions, révèle le même sondage. 64% des personnes interrogées avouent un désintérêt pour la campagne qui commencera le 12 mai : 42% sont peu intéressées et 22% pas du tout. Les 35-49 ans sont particulièrement désabusés : ils sont 72% à ne pas être intéressés du tout.

Seulement un tiers des sondés (36%) trouve un intérêt à la campagne : 9% se disent "très intéressés" et 27% "assez intéressés".

L'appartenance politique semble peu compter, puisque près de deux tiers des électeurs de François Hollande (62 %), de Nicolas Sarkozy (62 %) ou de Marine Le Pen (64 %) au premier tour de la présidentielle ­partagent ce désintérêt pour les ­européennes.

OpinionWay estime donc à 60 % l'abstention pour les  élections du 25 mai, à un niveau proche des records des éditions 2009 (59,4 %) et 2004 (57,2 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2014 à 11:46 :
Titre racoleur. Pourquoi ne pas avoir titré :"Plus d'un Français sur deux est défavorable à l'euro" ?
a écrit le 03/05/2014 à 9:24 :
On verra aux européennes si c'est vrai !
a écrit le 01/05/2014 à 1:10 :
= Près d'un Français sur deux défavorable à l'Euro !
Réponse de le 04/05/2014 à 9:56 :
Et ils ont sondé qui? Les politiciens et les banquiers?
a écrit le 29/04/2014 à 14:30 :
Les sondages deviennent de plus en plus de la manipulation d'opinion.
Posez donc la question sur le futur traité de libre échange ( mon oeil !) entre l'Europe et les USA pour voir.
a écrit le 29/04/2014 à 10:28 :
On peux connaître le panel des personnes interrogé? Ce sont sûrement pratiquement que des patrons et des spéculateurs financiers !
a écrit le 29/04/2014 à 8:34 :
Quel florilège de sottises !!!! Alors qu'une monnaie, c'est très simple pour les particuliers : c'est le pouvoir d'achat qui est dans votre poche et, sans l'euro, que vaudrait votre malheureux franc !!!! Pire encore, le franc le Pen !!! Mettez-vous au vélo, et on ne sait même pas si vous pourrez vous payer des produits chinois.....
Réponse de le 29/04/2014 à 11:16 :
Bizarrement le pouvoir d'achat des actifs (pas des petits rentiers de la génération "immobilier défiscalisé") baisse depuis que votre merveilleuse monnaie a cours (et les actifs puisent dans leur épargne ou s'endettent selon les cas). Et bizarrement l'industrie française est en train de disparaître. Euro, monnaie de banksters et de rentiers...
a écrit le 29/04/2014 à 1:58 :
1 français sur 2 est favorable à l'euro... Sachant que 2 français sur 3 n'y comprennent rien à l'économie (mais on un avis) et que 3 sur 4 qui expriment leurs avis en répondant aux sondages s'y connaissent autant que les piliers du café du coin. Mais bon, je reste sur la ligne de titre : plus d'1 sur 2 favorable, ahhh... Ils sont sûrement raison alors. Oh, 8 français sur 10 confondent le prénom Enola et la maladie Ebola. Bah, ça doit être pareil puisque 8 français sur 10... La culture de l'absurde, l'autre exception culturelle du pays des Lumières.
a écrit le 29/04/2014 à 0:06 :
L'euro a été un bon bouclier face à l'inflation. Mais, il a été mal utilisé par les gouvernements qui ont continué à gérer comme s'ils pouvaient dévaluer à leur guise. Il faut commencer la vraie convergence, et clarifier les règles.
Aucune banque centrale d'Europe n'avait les moyens de défendre sa monnaie ses dernières années.
Réponse de le 29/04/2014 à 9:27 :
Bouclier Ne rêvez pas.Il n'y aura jamais d'intégration ou de convergence (pour être pudique) européenne,les USA n'en veulent pas, à aucun prix.La zone euro serait une menace économique trop importante pour eux.
Réponse de le 29/04/2014 à 11:18 :
Quand on voit ce qu'on fait nos "amis" américains aux irakiens ou aux libyens qui voulaient remettre en cause le roi dollar, ça fait froid dans le dos ce qu'ils sont capables de commettre comme immondes salo.... pour faire tenir leur empire corrompu !
a écrit le 28/04/2014 à 17:21 :
Je pense moi aussi que ce sondage est liée à une ligne gouvernementale…
Rien de vrai à mon sens dans tout ça en tout cas d'après ce que j'entends autour de moi.
Basiquement, l'euro a permis de payer partout avec la même monnaie en Europe, mais... beaucoup plus cher !! Je ne peux pas m'empêcher aujourd'hui encore de faire la conversion un franc, et même en tenant compte de l'inflation, comment a-t-on pu supporter de se faire avoir à ce point?
a écrit le 28/04/2014 à 17:21 :
Ce qui aurait été intéressant, c'est de voir l'évolution. Parce que certes, seulement 26% sont contre, mais combien étaient-ils il y a 2, 3, 5 ans ?
Evidemment, la machine de propagande est forte, mais la réalité finit toujours par s'imposer...
a écrit le 28/04/2014 à 17:18 :
Bof, dans les commentaires, il n'y a que des FN qui s'en prennent à ce qui a protégé leur trois sous ,sans même le comprendre...
Réponse de le 28/04/2014 à 18:13 :
Je ne suis pas FN et je suis pour une sortie de l'euro ,de l'union ,de l'otan du fmi pour la fin de la loi de 1973 qui oblige l'etat a empreinter aux banques prives
Réponse de le 28/04/2014 à 19:23 :
Même chose pour moi. J'exècre le FN et je suis pour quitter cette UE qui appauvrit les peuples.
Réponse de le 29/04/2014 à 6:49 :
La mondialisation avec le developpement de nouveaux pays industriels met les anciens pays industriels sous pression. Ce serait le cas avec ou sans l'Europe, avec ou sans l'Euro. Ce n'est ni l'Euro ni l'Europe qui appauvrissent, c'est le fait que le travail qualifie est maintenant disponible pour moins cher ailleurs. Supprimez l'Europe et l'Euro : vous croyez que les smartphones seront produits en France ?
Réponse de le 29/04/2014 à 8:14 :
La mondialisation n est pas arrivee par l operation du Saint Esprit mais resulte de choix politiques. Et contrairement a ce que vous affirmez, l EU est la zone commerciale la plus ouverte economiquement. Et a quoi bon avoir un smartphone, si on a un salaire qui ne permet plus de se l offrir.?
Réponse de le 29/04/2014 à 10:37 :
a TC , la mondialisation n'est pas du aux politiques , c'est le consommateur qui en fait le lit , les centrales d'achats et le moins cher que moins cher et on veut tout tout de suite fait le lit des prix tirés par le bas et donc l'appauvrissement économique qui se résultera tôt ou tard car a force de scier la branche sur laquelle on est assis .. un salarié chinois déjà doit économiser plusieurs mois de salaires voir années pour se payer un produit qu'il fabrique alors qu'un européen peut l'acheter meme a crédit en quelques jours .. c'est donc le consommateur qui veut le moins cher du moins cher qui a un effet désastreux sur des pans entiers de l'économie
Réponse de le 29/04/2014 à 18:09 :
@Balzac : pas d'accord, la mondialisation telle qu'on la connait aujourd'hui est le résultat des accords de Marrakech de 1994. Tous les accords passés ont été le résultat de choix politiques à l'échelle internationale, choix que l'on retrouve partout dans les traités existants. Par exemple, dans le Traité de l'UE, ce choix économique se traduit par les articles interdisant toute restriction à la libre circulation des marchandises et des capitaux entre les pays membres et les pays tiers. Eh oui, la mondialisation n'est pas tombée du ciel !
a écrit le 28/04/2014 à 14:51 :
MERCI L EURO POUR LE CHOMAGE, BAISSE DES SALAIRES ET DELOCALISATIONS
QUELLE REUSSITE !!!!!!!!!! il faut plus d'euro encore !!!!!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 15:25 :
@marco: parce que tu crois que si on avait une autre monnaie tout s'arrangerait magiquement ? c'est le système qu'il faut revoir et le nom de la monnaie utilisée importe peu :-)
Réponse de le 28/04/2014 à 19:28 :
@Patrickb : la monnaie est une arme redoutable pour encaisser les chocs économiques. Prenez l'exemple de l'Islande qui a connu une grave crise financière et qui pourtant s'en est sortie aujourd'hui grâce à une dévaluation de sa monnaie. Et elle a renoncé à entrer dans l'UE et dans l'Euro, on comprends pourquoi !
Réponse de le 28/04/2014 à 19:40 :
Le neuro est une monnaie de banquier et de rentier de 68, hein mon pat ?
Réponse de le 29/04/2014 à 10:27 :
l'euro n'est pas parfait loin s'en faut , mais que ce serait'il passé en pleine tourmente financière si on était resté au franc ? , le deutchmark aurait monté a des niveaux records , la france aurait dévaluée de toutes manières , les taux d'intérêts seraient en france de 7% voir plus , l'inflation aurait galopé ruinant les épargnants ( surtout agés ) et les prix auraient bondit pis encore le pouvoir d'achat aurait nettement été plus impacté et la dette aurait été sous pression , on aurait été obligé de rabaisser les salaires a la baisse généralisée .. car les autres états européens dans le meme bourbier que nous ( italie et espagne ) auraient eux aussi dévalués pour rester compétitifs et eux aussi auraient empruntés et fait monter les taux d'intérêts .. bref pire ..
Réponse de le 29/04/2014 à 11:20 :
L'euro est la monnaie des rentiers de 68, les "jouisseurs sans entraves" qui profitent de la bulle immobilière pendant que les actifs sont condamnés à payer pour eux, par leurs impôts ou par le travail déclassé...
Réponse de le 29/04/2014 à 18:14 :
@Balzac : expliquez-nous alors pourquoi l'Islande (qui n'est pas dans l'Euro) s'en est mieux sortie que la Grèce, que l'Espagne, que le Portugal, que l'Irlande, que l'Italie, que la France ? Est-ce que le pays a sombré ? Non, il affiche même une croissance qui contredit vos propos.
Réponse de le 01/05/2014 à 8:37 :
sur le cas islandais , ils sont quand meme drôles , ils voulaient intégrer l'UE et l'euro a un moment critique puis ils se sont arrêtés en chemin pour faire demi-tour , quand a leur économie , ils ont tapés du poing sur la table , ils n'ont pas honoré leurs créances ( surtout a l'UK et aux US ) ce qui a conduit a des véritables tractations , cela leur a permis aussi via une dévaluation modérée et la refonte du système bancaire de sortir de l'ornière .. hors l'euro groupe nous sommes a 18 .. c'est pas pareil rappelez vous le SME dans les années 70 meme bazar , enfin pour les rentiers , surtout immobiliers ils jouissent surtout des niches fiscales qui sont une aubaine pour le secteur .. par contre sans euro cela a aurait été 100% pire pour tous les pays européens , le SME des années 70 aurait explosé littéralement et socialement meme si c'est pas brillant cela aurait pu être encore plus pire .. mais maintenant il faut arretter la démagogie électoraliste qui veut distribuer a tout le monde , il faut sortir de l'endettement infernal et surtout en france des poupées cigognes qu'on adore fabriquer ..
a écrit le 28/04/2014 à 14:48 :
si on avait pas l'euro on se ferait pas bouffer par les autres pays qui baissent leurs monnaies.
Réponse de le 28/04/2014 à 16:12 :
Si on avait pas, on aurait un franc apprécié a juste valeur, et une balance commerciale équilibrée.

Si l'euro n’était pas surévalué, nos entreprises ne seraient pas castrées à l'export.
a écrit le 28/04/2014 à 13:34 :
L'euro a tenu toutes ses promesses !!!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 17:02 :
Bien sur !!! Dans une violente crise financière, le fait de bénéficier de l'euro nous a protégés d'une tourmente monétaire, y compris des gens ignorants... En janvier 2012, l'euro valait 1,29 USD, le 31 décembre de la même année, il cotait toujours 1,29 USD. Remarquable stabilité dans une année extrêmement critique. Vous avez donc pu conserver votre pouvoir d'achat, même les ignorants !!! Sans compter, la maîtrise de l'inflation. Donc, pas de perte monétaire. Vive l'euro !!!
Réponse de le 28/04/2014 à 17:51 :
euro = pestilence! mais , vous, vous y complaisez! chacun ses goûts !!
a écrit le 28/04/2014 à 13:33 :
les élections européennes approchent ils nous sortent leurs sondages et ils nous parlent de la première et deuxième guerre mondiale. C EST RISIBLE
a écrit le 28/04/2014 à 13:23 :
Ce résultat de sondage n'est pas étonnant vu comment on fait peur au peuple en prédisant Armageddon en cas de sortie de l'Euro (avec la technique du média mensonges en passant)
Comme diraient un paquet de prix nobel d'économie et les gens un peu sensés vu cette construction technocratique bancale : "en sortir, c'est la m...e, y rester c'est la m...e" Merci Mitterrand, Merci Delors !
a écrit le 28/04/2014 à 13:14 :
Il y a encore des gens assez bêtes ou des experts en économie qui se trompent tout le temps qui disent que l'euro est bien. mais vérité vaincra.
a écrit le 28/04/2014 à 13:00 :
Perso, j'en doute fort ! En écoutant autour de soi, je dirais : 2 sur 3 ne veulent plus de l'euro !
a écrit le 28/04/2014 à 12:14 :
Les retraités veulent garder l'euro... Effectivement cette population a peur de "perdre" ses économies, son patrimoine et la garantie d'un système de retraite fonctionnant encore quelques années...

Et pendant ce temps les jeunes n'ont plus de travail, ne peuvent pas accéder à la propriété et doivent payer les retraites, la dette et l'euro fort !

C'est sympa ;D
Réponse de le 28/04/2014 à 15:29 :
@Xv: et ça changerait quoi que les retraités aient leurs "économies" dans une autre monnaie ? ça t'enrichirait et ça t'aiderait à te lever le matin pour chercher du boulot ? :-)
Réponse de le 29/04/2014 à 10:34 :
si les jeunes n'ont plus de travail c'est aussi la disparité avec des pays qui ne sont pas dans l'euro , que l'euro actuel c'est l'euro des nations , l'Allemagne fait une compétitivité grâce a une dévaluation interne ( le plan Hartz 4 ) avec 12 millions de pauvres et précaire quel triomphe , ce sont les status européens qui font que la situation degenere pas l'euro , la libre concurrence non faussée , les barrières douanières réduites a portions congrues avec des pays qui se servent de leurs monnaies comme de singe et aussi des salaires indécents digne de zola dans des pays a fortes demographies et aussi l'Europe passoire a ce niveau là est inquiétant car il faudrait comme les US avoir une législation qui protege les emplois européens ce qui n'est pas le cas , la loi 301 des US condamne de facto les produits qui nuisent a l'économie américaine ( on entre pas ) le japon , l'Inde , la chine font pareil sauf l'Europe qui veut une économie non faussée .. tu parles .. en attendant ceux qui souffrent ce sont les salariés .. enfin l'euro et sa virgule sont la pale copie du dollars avec toutes les inepties des traités ineptes en matière économique
a écrit le 28/04/2014 à 12:06 :
l'euro est quelque chose de formidable. la zone euro est la zone qui a la plus faible croissance au monde et le chomage est à des niveaux très élevés. Nous devons continuer sur cette voie.
MERCI L'EURO !!!!
a écrit le 28/04/2014 à 12:03 :
VIVEMENT LES EUROPEENNES !!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 15:47 :
AÏE ! la giclée aux européennes!
a écrit le 28/04/2014 à 11:35 :
Quel que soit l'avis qu'on porte sur l'euro, les europhobes ne peuvent prétendre être une majorité. Cet article en est la preuve du contraire.
Réponse de le 28/04/2014 à 11:48 :
Oui oui, c'est sur ... Vous connaissez OpinionWay ? Leurs sondages sont toujours très favorables à la ligne gouvernementale, mais ils sont toujours très éloignés de ce qui se passe en réalité dans les urnes ... Les autres sondeurs c'est pareil ....
Réponse de le 28/04/2014 à 14:04 :
Europhobes ?

Et que dire de toutes nos élites "euroPATHES" qui nivellent tout vers le bas dans l'unique but de sauver une monnaie ?

La Monnaie est sensé être un outil ! Quand la clé a molette n'est pas adapté a la voiture, ou change de clé, pas de voiture !
Réponse de le 28/04/2014 à 14:31 :
Gobez, gobez,il en restera toujours quelque chose.
Réponse de le 28/04/2014 à 16:18 :
On devra débaptiser le nom de monnaie EURO en DAUBE
Dette contracté A Une institution Bancaire Européénne.

L'euro n'est en rien la monnaie démocratique des nations européennes.
Mais une dette contracté
Je rappelle que seules les banques créent (exnihilp) les euros. et que chaque euro créée est a associé à une dette.
a écrit le 28/04/2014 à 11:18 :
il va devenir de plus en plus clair que la monnaie unique ne marche pas. Attendons encore quelques années pour rire (jaune); c'est comme l'urss.
a écrit le 28/04/2014 à 11:14 :
tous les prix Nobel d'économie disent que l'euro est une erreur mais non on continue à se ruiner avec cette monnaie à la noix. LE RIDICULE NE TUE PAS
a écrit le 28/04/2014 à 11:12 :
Avec la mise en place del'euro, on a mis la charrue avant les bœufs, d'autant que l'inflation s'est accélérée sur les 2 premières années ! Maintenant, le retour au franc amènera le même ajustement des prix (à la hausse, évidemment!), et entrainera une domination par les marchés encore plus forte !! UN retour au franc, c'est des taux d'emprunt à la hauteur de l'Espagne, voire de la Grèce ! C'est un cout de l'énergie qui va exploser !... au lieu d'un retour en arrière, c'est un passage des bœufs à l'avant, c'est à dire une intégration plus forte des politiques économiques... parallèlement, il faut que l'Europe se dessaisisse de ce qui n'a pas d'impact large : qu'ils nous lâche les baskets sur la taille des cornichons ou les jours d'épandage du fumier !! Bref, que l'Europe ne fasse QUE ce qui apporte un plus lorsque traité globalement !!...
a écrit le 28/04/2014 à 11:11 :
il faut sortir de l'euro. Les gens le comprennent de plus en plus.
Réponse de le 28/04/2014 à 17:52 :
l'euro, c'est de la m...de !
a écrit le 28/04/2014 à 11:07 :
l'Euro c'est quoi ? C'est 6.55957 Francs ! Donc on est pas favorable "on achète et dépense" sur la base de 6.55957 Francs donc remettre le Franc via ce taux ne change strictement rien si ce n'est que l'on retrouve la possibilité de dévaluer et de créer ... NOTRE monnaie, comme les USA ! La Chine ! Le Brésil ! L'Angleterre ! Le Japon .... Bref C'est aussi débile que de demander "voulez vous garder l'essence" ? OUI j'ai pas le choix (comme l'argent pour acheter) mais par contre je peu choisir ma voiture ! (ma monnaie)
a écrit le 28/04/2014 à 10:22 :
surement !! mais en fonction de la question posée ........ autrement dit la réponse aurait pu être .. non .
a écrit le 28/04/2014 à 10:19 :
on va finir comme les grecs avec l'euro. L'euro est une belle réussite avec ses records de chomage. la monnaie la plus stupide du monde
Réponse de le 28/04/2014 à 17:53 :
pas pour les affairistes, les banksters, ploliticards et tout, et tout !
a écrit le 28/04/2014 à 10:16 :
le passage au mark a mis la France sous tutelle allemande, détruit une partie de l'industrie, fait chuter balance commerciale et la croissance. mais non les gens trouvent que le mark est une bonne chose. Trop bizarre ou bête.
Réponse de le 28/04/2014 à 14:30 :
l' industrie n' a pas attendu l' euro, notre balance commerciale n' a pas attendu l' euro, la croissance n' a pas attendu l' euro, notre vertigineux taux de sans emploi n' a pas attendu l' euro... le mark industrie n' a pas attendu l' euro, le mark balance commerciale n' a pas attendu l' euro, le mark croissance n' a pas attendu l' euro, le mark emploi n' a pas attendu l' euro.. ou vous souffrez de déficience..
Réponse de le 28/04/2014 à 14:54 :
regardez les chiffres français avant le mark qui nous pénalisent.
ET CEUX DE L ALLEMAGNE QUI NOUS A DONNER SA MONNAIE
a écrit le 28/04/2014 à 10:14 :
Les mêmes qui étaient allergiques au changement (une maladie française) lors du passage à l'euro sans même savoir pourquoi, le sont au retour au franc. Mais il ne s'agit pas du franc mais de l'eurofranc, on ne va pas vous expliquez, car une vie de décervelage devant son téléviseurs et journal TV de 13h ou 20 ou 19.30 TV ou à lire des torchons de journaux, ce n'est plus rattrapable. Donc d'un côté les décervelés, de l'autre les technocrates, corrompus et autres corrupteurs. Je crois qu'on peut se poser la question légitime du droit de vote, les français ne sont pas les suisses ou la Suisse, dans ce cas-là on voit que 3 à 4 referendums par an c'est utile, ça évite toutes les dérives démagogiques et la désinformation permanente. La démocratie est d’abord une pratique, les suisses reniflent posément les démagogues et irresponsables. Nous français on va au plus offrant, les yeux bandés et toujours croyant augmenter ses petites rentes et avantages. Le fait est que le changement, la résistance à l’occupant et à l’oppression, ou à la puissance de l’argent corruptrices et destructrices, ce sont en France une minorité qui a d’abord agi pour les intérêts supérieurs de la Nation, les masses se sont ensuite progressivement ralliées.
Réponse de le 28/04/2014 à 10:32 :
Les sondages à la c….avec des échantillons d’interviewés non vérifiés, non représentatifs, des questions orientées ou posées sur un ton orienté, non explicite ou pas suffisamment, sorties de leur contexte etc....enfin tous les techniques habituelles...pour satisfaire le résultat souhaité par le donneur d'ordre ou commanditaire...résultat qui ensuite est diffusé et amplifié sur les fameux journaux TV ou journaux torchons pour entretenir le décervelage et le conditionnement des masses.
Réponse de le 28/04/2014 à 13:25 :
C'est fou : avant l'euro, la France n'existait pas en fait. Notre beau pays est né avec l'Euro. Du temps du franc régnait la barbarie, c'est bien connu. D'ailleurs en UK ils mangent des racines et se déplacent en char à boeufs !
a écrit le 28/04/2014 à 9:59 :
Les français, au delà des clivages politiques, ont une histoire et savent que l'union fait la force et permet la paix. Les partisans du chacun pour soi ont la mémoire courte.
Réponse de le 28/04/2014 à 10:19 :
Joli sophisme.
Non seulement l'euro n'est pas un facteur de paix (la paix existait déjà avant le traité de Maastricht) mais en plus de ca, elle fait monter les tensions entre les peuples.
Allez demander à un grec ce qu'il en pense de votre "union fait la force" quand il voit que l'Allemagne a imposé un plan d'Austérité à son pays au nom du "sauvetage de la zone euro" (on pourrait d'ailleurs élargir l'argument à l'Espagne, au Portugal et à l'Irlande).
Quant au chacun pour soi, c'est juste risible. Il n'y pas besoin d'union monétaire pour faire du commerce avec le reste du monde. A ce titre, le marché commun était bien suffisant bien qu'imparfait (problème des travailleurs détachés par exemple)
Réponse de le 28/04/2014 à 11:12 :
Les allemands et les grecs se rapprochent. HA HA
Réponse de le 28/04/2014 à 11:25 :
Les nationalismes creent la guerre, aussi imparfaite que soit notre union elle a force la paix comme aux va t'en guerre. vive l'europe!
Réponse de le 28/04/2014 à 12:17 :
si on sort de l'euro il va y avoir une guerre en europe ? c'est une blague ?
Réponse de le 28/04/2014 à 13:46 :
@ Paix en Europe : en attendant, c'est l'UE qui pousse à la guerre avec la Russie en Ukraine. L'Europe ce n'est pas la paix, c'est la guerre.
a écrit le 28/04/2014 à 9:42 :
Encore une preuve de niveau tres faible des français en économie.
a écrit le 28/04/2014 à 9:35 :
A terme il nous faudra choisir entre le modèle (économique et politique) Français et le modèle Européen,il n'y a pas de mixage possible.Les intérêts des deux structures sont complétement divergent.L'Europe fonctionne en terme de continent et non en terme de pays.
a écrit le 28/04/2014 à 9:33 :
.... et suicidaire !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 10:11 :
Ce qui est suicidaire, c'est d'y rester.
Depuis la mise en place de l'euro, l'UEM est la zone économique avec le taux de croissance le plus faible du monde, ca devrait pourtant faire réfléchir les gens? Non? hum...
Maurice Allais expliquait clairement qu'une monnaie était le reflet de l'économie d'un pays, l'euro reflète la santé allemande et a moindre mesure, des nordistes. Il est surévalué pour nous et les pays du sud ce qui détruit notre compétitivité.
Vous devriez de toute urgence lire J.Sapir qui démontre clairement l'intérêt d'un retour à une monnaie nationale. Ses travaux balaient d'un revers de la main les postures catastrophistes adoptés par la plupart des opposants à la sortie de l'euro.
a écrit le 28/04/2014 à 9:32 :
sortir de l'euro est impossible !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 13:37 :
Si c'est possible et souhaitable
Réponse de le 28/04/2014 à 13:44 :
Article 50 du TUE => sortie légale de l'UE et donc sortie de l'Euro.
Réponse de le 28/04/2014 à 17:56 :
c'est ce qu'ils veulent nous FAIRE CROIRE! et bien sûr, certains y croient....leurs affirmations sont paroles d'Evangile??...
a écrit le 28/04/2014 à 9:29 :
Le problème est simple, soit nous restons dans un euro fort et c'est la fin de toute production industrielle, et l'apparition de chômage de masse, de révoltes populaires, soit nous quittons l'euro et les sacrifices seront douloureux pour les bas de laines des plus fortunés. Les français ont donc le choix de leur destin aux européennes, soit UMPS pour garder l'euro dans les conditions actuelles de l'euro fort, soit FN ou Mélanchon pour remettre en question l'euro.
Réponse de le 28/04/2014 à 9:35 :
dans le pays des 35H vaste programme !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/04/2014 à 9:55 :
Mélenchon est un bon choix. Son modèle, expérimenté au Venezuela, montre qu'il peut mettre à terre, en une dizaine d'années, un pays avec les plus grande réserves pétrolières mondiales. Le FN a fait ses preuves dans plusieurs villes d'où il s'est fait éjecter, mais il est revenu et il lui manque une expérimentation au niveau du pays. La France sera-t-elle son cochon d'inde ?
Réponse de le 28/04/2014 à 10:01 :
@ Paul alibra Le probleme ce n'est pas l'euro, c'est notre competitivite, si votre solution c'est le retour au franc et la devaluation, sachez que vous n'irez pas loin.
Devaluation= petrol plus cher, dette publique, inflation
Réponse de le 28/04/2014 à 11:17 :
l'UMPS est un bon choix avec son modèle appliqué en France et une réussite à faire palir de jalousie
Réponse de le 28/04/2014 à 11:20 :
Je préfère payer l'essence plus cher et ne pas être au chomage
Réponse de le 28/04/2014 à 13:43 :
Faux : tous les partis (dont le FN et le parti de Mélenchon) ne veulent pas sortir de l'UE. Ils veulent tous renégocier les traités, c'est une énorme différence quand on sait qu'ils n'arriveront pas à obtenir l'accord unanime des 27 autres pays. La seule solution est donc la sortie de l'UE et le seul parti qui le propose, c'est l'UPR.
a écrit le 28/04/2014 à 9:24 :
Le désintérêt pour les élections européennes prouve bien le désintérêt pour cette UE.
a écrit le 28/04/2014 à 9:17 :
les français sont conservateurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :