Drapeau blanc entre le camp Copé et le camp Fillon

Il aura fallu l'intervention de Nicolas Sarkozy pour faire disparaître le spectre d'une sécession au sein de l'UMP
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Nicolas Sarkozy a imposé un cessez-le-feu entre le camp de Copé et celui de Fillon dans leur combat pour la présidence de l?UMP. ?Excédé par l?image dévastatrice du spectacle? donné depuis la victoire controversée de Jean-François Copé pour le poste de chef du parti, l?ancien président de la république a demandé aux deux hommes de trouver un accord pour mettre fin à la crise. Mardi après midi, les deux protagonistes se sont rencontrés et ont accepté d?organiser (à l?initiative de M. Sarkozy) un référendum, en décembre ou en janvier, auprès des adhérents de l?UMP, afin de savoir si un nouveau scrutin devait avoir lieu. Mais là encore tout n?est pas simple. Jean-François Copé exige de conserver son poste de président élu de l?UMP jusqu?au vote tandis que M. Fillon, qui avait annoncé en début de journée la création d?un nouveau groupe de députés, baptisé Rassemblement-UMP, veut une ?direction collégiale?. Nous sommes en discussion. Un contact est noué. Je suis optimiste sur la capacité à retourner devant les électeurs", a déclaré l'ancien directeur de campagne de François Fillon, Eric Ciotti. Alain Juppé, qui avait échoué dimanche à rapprocher les positions des deux camps, s'est félicité de l'initiative de Nicolas Sarkozy d'"arrêter un jeu de massacre insupportable". (Source : AFP et Reuters)
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 28/11/2012 à 11:24
Signaler
Entre Fillon et Copé, mon coeur balançait, c'est pourquoi je ne suis pas allé voter. Après ce mélodrame et le vote parfaitement contestable, et ayant entendu que Copé avait fait sa campagne avec des fonds UMP dont Fillon n'aurait pas bénéficié, ayant...

à écrit le 28/11/2012 à 11:02
Signaler
Copé démission et au chomage !

à écrit le 28/11/2012 à 9:17
Signaler
l'UMP depuis 2002 plus de 10 ans c'est un groupuscule de pétainistes de la guerre économique qui ont dansé au bal des faux culs.

à écrit le 28/11/2012 à 0:33
Signaler
Ce référendum est une mascarade: si le résultat est 'oui à un nouveau vote', c'est que Copé n'a rien à faire là ou il est car en toute logique pourquoi revoter si c'est pour obtenir le même 'président' de l'UMP que maintenant? Plutôt que de s'enfonce...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.