Déficit : Bruxelles demande à la France d'atteindre les 3% en... 2017

 |   |  425  mots
Bruxelles a décidé de proposer une nouvelle recommandation à la France (sur le calendrier de réduction des déficits) avec une nouvelle échéance en 2017, a déclaré le vice-président de la Commission en charge de l'Euro, Valdis Dombrovskis.
Bruxelles "a décidé de proposer une nouvelle recommandation à la France (sur le calendrier de réduction des déficits) avec une nouvelle échéance en 2017, a déclaré le vice-président de la Commission en charge de l'Euro, Valdis Dombrovskis. (Crédits : Reuters)
François Hollande ne pourra pas éviter l'obstacle lors de la prochaine élection présidentielle. Car la nouvelle échéance est fixée à 2017, a annoncé la Commission européenne lors d'une conférence de presse surprise. Et Bruxelles demande aussi à la France de présenter en avril un "programme national de réformes".

La France a réussi à obtenir du temps de la part de Bruxelles, mais sans doute pas autant qu'elle aurait voulu. Mercredi, lors d'une conférence de presse surprise, la Commission européenne a ainsi annoncé qu'elle accordait un délai de deux ans à Paris pour ramener son déficit public sous la barre des 3% de produit intérieur brut (PIB).

La nouvelle échéance en 2017

Bruxelles "a décidé de proposer une nouvelle recommandation à la France (sur le calendrier de réduction des déficits) avec une nouvelle échéance en 2017" (année de l'élection présidentielle dans l'Hexagone), a annoncé le vice-président de la Commission en charge de l'Euro, Valdis Dombrovskis, lors de cette conférence.

Elle attend de la France qu'elle présente en avril "un programme national de réformes ambitieux" qui contribuera à réduire son déficit public, a ajouté mercredi le commissaire européen Pierre Moscovici.

"La France a déjà annoncé plusieurs réformes, ce sont des pas dans la bonne direction (...) Nous attendons qu'elle présente un programme national de réformes ambitieux et plus détaillé en avril" qui sera évalué par Bruxelles en mai, a-t-il déclaré.

Un délai de trois ans aurait permis de contourner l'échéance électorale

La Commission européenne était censée rendre son verdict sur le budget 2015 de la France, assorti d'une nouvelle recommandation sur le calendrier de réduction des déficits, vendredi 27 février. Le scénario d'un délai de trois ans pour la deuxième économie de la zone euro, soit jusqu'en 2018, circulait récemment à Bruxelles et aurait permis à la France de contourner l'échéance électorale.

C'est le troisième délai dont bénéficie la France pour ramener son déficit public dans les clous européens, sous la barre des 3% de PIB. Le gouvernement français prévoit un déficit de 4,1% en 2015, au lieu des 3% promis initialement, et un retour sous la limite des 3% seulement en 2017, année de l'élection présidentielle. Réagissant à l'annonce de la Commission européenne, le ministre des Finances français Michel sapin a d'ailleurs  observé "la convergence des analyses du gouvernement français et de la Commission, fruit d'un dialogue approfondi et confiant" et s'est félicité que la France ne fasse pas l'objet de sanction pour le retard pris.

Réagissant à l'annonce de la Commission, le ministre des Finances français, Michel Sapin a confirmé mercredi que la France se conformerait à l'exigence formulée par la Commission européenne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2015 à 16:09 :
On peut pas être à la guerre et au moulin.Oui je sais, c'est pas la citation original.
a écrit le 26/02/2015 à 15:42 :
Ils se sont trompés , c'est 2170 si Hollande repasse , il s'ent fous des français , il fait le beau à Manille , et il doit être occupé dans son avion . Il va dépasser DSK
a écrit le 26/02/2015 à 15:14 :
Deux promesses intenables que sont la baisse du chômage et la rigueur budgétaire pour notre pays. Heureusement que nous avons de bonnes entreprises qui permettent à notre bateau ivre de tenir son rang sur la scène internationale mais elles ramènent de moins en moins d'impôts car elles optimisent.
a écrit le 26/02/2015 à 14:47 :
3% c'est toujours une augmentation de la dette. Ce qu'il faut viser c'est 0%, puis un résultat positif pour rembourser le capital du.
2 options, augmenter les rentrées fiscales, peut être avec une harmonisation européenne qui ferait payer les grand groupe chez nous ET une baisse des dépenses.

Qui a envie de ne pas être réélu?
a écrit le 26/02/2015 à 13:59 :
En dehors des promesses très françaises dont M. Moscovici a été un « fin » participant comme les, M. Woerth ou l’immanquable Mme Lagarde la bonimenteuse, Mme Pécresse et autres de droite qui voudraient aujourd’hui nous faire croire qu’ils sont compétents. Il est impossible en 2 ans de passer à 3 pour cent. Si la dette de l’état diminue légèrement ce n’est pas une action gouvernementale mais la chance!! politique d’emprunter à des taux bas, par contre la SS, l’Unedic …. continuent la montée de la dette le chômage ne diminue pas donc pas de recettes que des dépenses, ne pas oublier le poids de la dette publique locale qui par les emprunts toxiques va encore escalader de nouveaux planchers. Pour arriver à 3 pour cent il faut une France gérée par l’extérieur ou par des non politiques. Bruxelles n’osent pas mettre une sorte de Troïka pour gérer la France car cela voudrait dire une révolution de fierté nationale, qui pourtant aurait bien besoin de mettre de l’ordre dans la dépense publique nationale comme locale. Quel politique!!!! RESPECTUEUX de la France va oser supprimer les s/préfectures diviser au moins par deux le nombre de communes, imposer des contrats basés sur le privé dont les retraites pour la SNCF,la RATP, EDF, qui va supprimer la moitié des députés remplacer le Sénat par une représentation minimale du millefeuille, qui va s’attaquer aux agences d’Etat, qui va supprimer le Conseil Economique Social et environnemental etc etc Aucun politicien n’aura le courage de toucher à ces rentes dont certaines sont très politiques, nos deux grandes gueules nationales M. Valls et M. Sarkozy des petits politiciens sans envergure ne parlons pas du Président qui lui flotte sur le 11 janvier ce qui d’ailleurs devient indécent, sont trop mouillés dans la petite magouille politique pour mettre en place des actions réelles et non des RGPP très discutables sur le résultat ou une loi Macron tellement minable qu’elle n’en vaut pas un 49.3
Réponse de le 26/02/2015 à 15:09 :
100% d'accord
a écrit le 26/02/2015 à 12:16 :
le pouvoir est il au courant de la pression faites par des ets bancaires du cac40 sur les vieux
a écrit le 26/02/2015 à 11:50 :
Plus aucune credibilite cette commission on donne l'accord et on voit les reformes APRES en AVRIL
C'est vrai qu'avec MOSCOVICI on ne pouvait attendre de miracles
a écrit le 26/02/2015 à 11:25 :
ça parait raisonnable d'atteindre 3% en fin 2017, compte tenu d une conjoncture en amélioration. C'est pas pour l'Europe c'est pour nous et pour nos enfants qu'il faut y arriver. Pour ceux qui voudraient dépenser encore plus, que ferions nous si la crise revenait en force dans les 5 ans?
Des déficits excessifs ne me choquent pas en cas de choc, mais après il faut revenir dans la norme et pourquoi pas pour une fois faire mieux, ce qui serait un très bon signal pour notre confiance et celles de nos prêteurs. Entre son développement démographique et les besoins innombrables , nous avons besoin d'investissements et pour ça l'état doit récupérer des marges de manoeuvre tout en libérant le privé. C'est ni de gauche ni de droite mais du bon sens économique.
Le gouvernement semble l'avoir compris, à lui de le traduire dans les actes et trouver une majorité (pourquoi pas ouverte?) pour y arriver.
a écrit le 26/02/2015 à 11:02 :
En attendant, chacun sait que ce 3% n'a aucune valeur scientifique ou macroéconomique et que cette politique est une absurdité (même le FMI le dit). Pendant ce temps là, d'autres pays sont prospères avec d'autres politiques et voient leur chômage baisser.
Quand j'ai des dettes à rembourser, je préfère gagner plus et m'en servir pour rembourser plutôt que me serrer la ceinture à outrance et n'avoir plus d'énergie pour travailler.
Réponse de le 26/02/2015 à 11:33 :
1/ les 3% sont le fruit d'un traité politique que nous avons ratifié et validé par referendum
2/le FMI ne dit absolument pas qu'en France il soit déraisonnable de baisser les déficits
3/Je ne sais de quels pays vous parlez pour appuyer vos dires....
4/Parler d'austérité en France c'est vraiment du déni, prenez les chiffres...
5/ vu les millions de chômeurs qu'on traine depuis 30 ans, on a du sacrément se serrer la ceinture alors...pourtant quand on voit les chiffres....

Pour l'électeur de gauche que vous semblez être, vous trouvez ça bien d'avoir comme premier poste du budget le remboursement des intérêts de la dette? moi pas.
Réponse de le 26/02/2015 à 12:56 :
Tout à fait d'accord avec les cinq arguments de @eric (répondant à eric)
C'est clair, il n'y a pas de politique d'austérité en France: les robinets sont ouverts. Notre grand problème, c'est qu'on n'y arrive pas quels que soient les gouvernements. Manque de vouloir, manque de communication, peur ?
En fait, je crois que trois les critères de convergence ont été imaginés pour que la dette recule c'est à dire qu'on ne plombe pas le budget en remboursant dette + intérêts. Les taux microscopiques actuels devraient bien aider mais ce phénomène est malheureusement inhibé par l'inflation qui est quasi nulle.
Compliqué tout cela: cela me dépasse un peu.
Cordialement
Réponse de le 26/02/2015 à 13:37 :
@@eric : excusez-moi, mais de quel référendum au cours duquel nous aurions validé ces fameux 3% parlez-vous ? Il me semble que, malheureusement, le seul référendum que nous avons eu, c'est celui sur la constitution européenne ... qui a été rejeté, non ? Ce qui n'a pas empêcher par la suite qu'une constitution "revue et corrigée" soit adoptée par la suite sans nous demander notre avis. Vrai ou faux ? (par ailleurs, je ne me souviens pas non plus qu'on nous ait demandé notre avis sur l'adoption de l'Euro, l'agrandissement de l'UE, le traité de libre-échange transatlantique etc ...).
Réponse de le 26/02/2015 à 15:15 :
Je n avais pas l âge de voter et peut être que vous n ont plus, mais vous avez sans doute entendu parlé de Maastricht, pour en savoir plus y à Google...ne mélangeons pas tout svp l élargissement de l UE ou le traité transatlantique sont HS ici ( malgré tout j observe que ce sont des parlementaires élus qui ratifient)
Réponse de le 26/02/2015 à 20:47 :
@photoscope
Il y a des personnes qui voudraient faire des référendums sur tout. Nous avons des élus, un gouvernement (issu des élections) qui négocie les traites et un président qui les ratifie (Article 52 de la Constitution). Pas de besoin de chercher midi à quatorze heures et contester systématiquement tout ce que fait la représentation nationale qui est élue démocratiquement.
Cordialement
a écrit le 26/02/2015 à 9:19 :
Et ca dur depuis 1992...
a écrit le 26/02/2015 à 9:02 :
Mosco à Bruxelles c'est le ver dans le fruit! Pas de réformes sérieuses à venir, des petits arrangements, des chiffres magouillés, des discours creux. Vont augmenter: le chômage des productifs, les fonctionnaires de l'Education Nationale, les impôts et taxes, les dépôts de bilan , la dette, les déficits,vont baisser les retraites, les Alloc. les remboursements maladie. Bref, un beau bilan mais ce Président sera réélu grâce à l'UMP contre le FN d'ailleurs également incompétent.
a écrit le 26/02/2015 à 8:32 :
et un report de plus: aucune crédibilité cette commission européenne !
Pour info, 3% du pib en pourcentage de déficit sur le budget de l'état ça fait combien ?
Réponse de le 26/02/2015 à 9:10 :
Déficit réél de l'ordre de 20% à 25%
Réponse de le 26/02/2015 à 15:11 :
...alors qu'il faut atteindre l'équilibre, ie 0% de déficit (tout en remboursant la dette, sinon c'est une bombe qu'on lègue à nos enfants).
a écrit le 26/02/2015 à 1:48 :
Sauf erreur de ma part, et contrairement à ce que laisse entendre l'article, j'ai l'impression que Moscovici a bien fait le job (pour Hollande, hein, pas en tant que commissaire européen) !!!
En effet, si la France a jusqu'en 2017 (effectivement année de l'élection présidentielle) pour redescendre à un déficit inf. ou égal à 3%... c'est pour la FIN de 2017, et donc au printemps 2018 que les comptes seront faits ! En attendant, les promesses n'engagent que ceux qui les croient, et elles pourront être utilisées sans compter pendant la campagne électorale du PRINTEMPS 2017 :
Latribune.fr avec AFP, détrompez-moi si je fais erreur... ou rectifiée au plus vite l'erreur d'interprétation faite !!! Merci.
Réponse de le 26/02/2015 à 6:30 :
Vous avez parfaitement raison.
Quand je vois tout cela je me dis que finalement c'est comme quand mes filles jouaient à la marchande ...
On fait semblant avec des milliards d'euros.
a écrit le 26/02/2015 à 0:51 :
Quelle hypocrisie ! Mr Sapin se félicite d'une convergence ...La France contente d'échapper à la sanction pour le retard BLA BLA BLA mais approuvant les sanctions à l'encontre du peuple grec !!

Mais Bruxelles exige d'ici avril un train de réformes ... Ceci va -t -il conduire à des mesures d'austérité ?
Quand la France va -t-elle arrêter de courber l 'échine devant les" troïkistes "devant cette politique de l Union Européenne asservie par les marchés financiers ! Une "plouto kleptocratie"qui dévore les peuples sans état d'âme !!

Vous vous trompez d 'alliés !! FH ne devait il pas infléchir courbe de chômage ET politique européenne !!

Soutenez Varoufakis et Tsipras et non les diktats merkéliens au sein de l 'Union Européenne La France le pays des droits de l 'homme doit retrouver sa dignité et son éthique !!
Réponse de le 26/02/2015 à 3:09 :
Vous êtes pour la dette et la dépense sans fin
Merci d'envoyer votre chèque à FH il le donnera au. Fonctionnaires
a écrit le 25/02/2015 à 22:34 :
toujours une politique européenne d'austérité d'une rare stupidité au moment ou il faut desserrer l'étau et donner aux états une marge de manœuvre en matière de politique intérieure (sécurité , bouclier social car la précarité augmente ... et extérieure ( augmenter les dépenses de défense) face aux périls qui montent partout:: la guerre civile menace en France et les eurocrates bornés n'ont toujours rien compris: le réveil va être douloureux pour cette Europe de boutiquier comptable sans vision globale !
Réponse de le 26/02/2015 à 9:15 :
Oui, gaspillon du fric comme nous le faisons depuis 40 ans : l'etat de la France prouve que ca marche !
a écrit le 25/02/2015 à 22:07 :
Détendez-vous, c'est toujours le même blabla. Si la France n'atteindra pas les 3% en 2017, Bruxelles va "exceptionnellement" lui accorder encore un autre délai : 2020. Et ainsi va l'Europe…. sauf pour la Grèce, bien sûr !
a écrit le 25/02/2015 à 21:53 :
Enfin Bruxelles a compris les efforts fournis et elle ne prend aucun risque en fixant 2017 .
a écrit le 25/02/2015 à 21:31 :
Allez, la semaine des 4 jeudis c'est pour bientôt. Mais il ne faut pas encore le dire !
a écrit le 25/02/2015 à 20:57 :
Laaaaarge
a écrit le 25/02/2015 à 19:20 :
on se débat dans la glu administrative .... pour 2017 c'est pas gagné loin delà !
Réponse de le 25/02/2015 à 19:32 :
A qui hollande va-t-il mentir, cette fois-ci ?
A l'UE, aux Français ?
Aux deux, bien sûr !
Tsipras a fixé la barre très haut, et hollande voudra garder le record !
a écrit le 25/02/2015 à 19:11 :
Qui était agréable à vivre, il est devenu triste et dangereux et sans avenir pour la nouvelle génération.
Réponse de le 25/02/2015 à 19:48 :
Il suffit juste de l'adapter àu monde !!
a écrit le 25/02/2015 à 19:09 :
C'est contraire à ce qui est demandé. Il est fort dommage que la France 2ème pays de l'Europe ne soit que 7 ème en terme de référence économique. Il y a un décalage qui ne peut être acceptable vis à vis des pays qui ont fait et font l'effort de supprimer des postes de fonctionnaires.
Réponse de le 25/02/2015 à 19:52 :
@Frigidaire
Qu'entendez-vous par 7 ème en terme de référence économique ?
Pour parler du décalage que vous évoquez: la France est jacobine, c'est notre histoire et il est difficile de changer les mentalités. Comme l'écrit CQFD, il faudrait culbuter les conservatismes et ce n'est pas gagné mais bon, la France a vécu d'autres situations périlleuses et beaucoup plus dramatiques.
Cordialement
a écrit le 25/02/2015 à 19:09 :
C'est contraire à ce qui est demandé. Il est fort dommage que la France 2ème pays de l'Europe ne soit que 7 ème en terme de référence économique. Il y a un décalage qui ne peut être acceptable vis à vis des pays qui ont fait et font l'effort de supprimer des postes de fonctionnaires.
a écrit le 25/02/2015 à 19:09 :
j’espère avant l'élection !!!!!!!!!!!
a écrit le 25/02/2015 à 18:46 :
Pas de soucis !!
On vient de conseiller les grecs alors on sait comment faire

A nos incorrigibles énarques !!!
a écrit le 25/02/2015 à 18:43 :
Bruxelles a bien compris qu'avec "l"effet 11 janvier" HOLLANDE allait pouvoir ressouder le pays et faire passer toutes les réformes nécessaires afin de revenir aux 3% plus tot que prévu.
Allez François, au boulot !!! (et bonne chance, surtout)
a écrit le 25/02/2015 à 18:14 :
marrant, on n'a pas encore droit a une tripotee de reflexions racistes contre les allemands, comme avec le cas grec....
j'attend 2 ans, donc...
a écrit le 25/02/2015 à 18:12 :
Pourquoi le délais aurais permis de contourner l'obstacle? Si ils ne les fait pas ce sera l'élu de 2017 et nous qui devront payer pour son non respect... Et comme il n'a aucune chance...
a écrit le 25/02/2015 à 18:03 :
Avec la loi Macron, nous avons accompli 1/100ème du chemin, et dans quel mélodrame, pour arriver à satisfaire les exigences économiques, non pas de Bruxelles, mais celles dont la France a besoin pour se relever. Si Hollande veut arriver aux 3% de déficit, le PS ne s'en relèvera pas. Et pourtant, les réformes de structure sont vitales pour nous et nous attendons l'homme (ou la femme) providentiel pour culbuter tous les conservatismes, tant syndicaux que patronaux, mais surtout politiciens, renverser toutes les niches des planqués ou profiteurs de la république, du RSA perçu indûment aux primes obscènes que se versent certains patrons du CAC 40. Quel boulot !
Réponse de le 25/02/2015 à 19:06 :
Celui ou celle qui pourrait réformer, courageusement, les vrais réformes indispensables pour redresser l'économies et les égalités il n'est pas encore né(e).
Réponse de le 25/02/2015 à 23:11 :
Mais si nous avons notre grand président F.H qui est un grand superman!
a écrit le 25/02/2015 à 17:58 :
La commission européenne est-elle encore digne de confiance ? en effet, depuis quelques années elle nous fait régulièrement un remake de sa décision en faveur de la France qui bénéficie d'un troisième report de respect de ses objectifs.....et après....et ne parlons pas de la Grèce qui nous tient en haleine depuis de nombreuses années alors que ce pays pèse moinds de 2 % du PIB européen.......
Avec des hommes comme Moscovici à l'intérieur de la commission, nous ne pouvons pas nous étonner que des décisions molles soient prises en permanence, et pendant ce temps des dizaines/centaines de techniciens, sont payés par les conibuables des pays de l'union .......
Un jour il faudra peut-être se demander à quoi servent tous ces technocrates payés pour ne pas décider.......et à quoi sert finalement l'Europe pour en arriver là.....
Et pendant ce temps Hollande et ses affidés peuvent patienter tranquillement jusqu'aux prochaines élections présidentielles....dans quel état vont-ils laisser notre pays à la fin de leurs mandats ?
Réponse de le 25/02/2015 à 18:14 :
J'espère qu'ils ne laisseront pas le pays dans le même état que Sarko 1er
a écrit le 25/02/2015 à 17:47 :
bonjour tout le monde dit c est "les 3 eme delai" mais n est ce pas le deuxieme (apres celui de 2013?)
Réponse de le 25/02/2015 à 18:10 :
non y a eu aussi 2009avant
Réponse de le 25/02/2015 à 19:04 :
On verra ca pour 2023 promis !!
a écrit le 25/02/2015 à 17:44 :
Ils ont même ajouté : Et attention, si vous n'y arrivez pas, on va se mettre en colère !
Réponse de le 25/02/2015 à 17:51 :
Au bout de 15 avertissements , un blâme, et au bout de 15 blâmes , exclusion de l'Europe pour 1 semaine...ça va on a de la marge, on peut continuer à faire n'importe quoi...
Réponse de le 25/02/2015 à 20:58 :
Des heures de colle à la clé! Achtung!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :