Un entrepreneur turc prêt à sauver Heuliez

 |   |  272  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le ministère de l'Industrie annonce être en contact avec l'entrepreneur turc Alphan Manas, propriétaire du fonds d'investissement Brightwell. Ce dernier propose d'investir 20 millions d'euros dans l'entreprise.

Après l'échec d'un sauvetage par le fonds d'investissement français BKC, Heuliez pourrait être secouru par un nouvel investisseur. Ce jeudi, Christian Estrosi, le ministre chargé de l'Industrie, assure avoir trouvé un investisseur turc prêt à consacrer 20 millions d'euros au sauvetage du constructeur et équipementier automobile.

Dans un communiqué, Christian Estrosi a annoncé que "les discussions engagées ces dernières semaines pour l'avenir d'Heuliez ont permis à un investisseur de faire connaître sa volonté d'apporter un investissement de 20 millions d'euros dans le cadre d'un projet industriel ambitieux, protecteur des intérêts des 600 salariés d'Heuliez et de cette PME innovante".

Il s'agit de "Alphan Manas, qui dirige le fonds d'investissement Brightwell", un "homme d'affaires reconnu et estimé, proche des principaux groupes industriels de son pays", selon le ministère.

Le communiqué annonce qu'"une période d'échanges approfondis d'une dizaine de jours entre Heuliez et cet entrepreneur turc" va s'ouvrir à compter de ce jeudi. En conséquence, Christian Estrosi demande à Louis Petiet, le président de Bernard Krief Consulting (BKC) de "reconnaître qu'il ne dispose pas des fonds qu'il a promis et de permettre à un nouvel actionnaire majoritaire d'apporter concrètement les moyens dont Heuliez a besoin pour réaliser ses ambitions, aux côtés du FSI et de la Région Poitou-Charentes".

"Christian Estrosi sera particulièrement attentif à ce que toutes les garanties soient apportées sur l'activité et l'emploi par cet investisseur. Il tient par ailleurs à ce que tout autre projet d'investissement sérieux puisse être examiné jusqu'à la conclusion d'un nouveau pacte d'actionnaires", précise encore le communiqué du ministre de l'Industrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2010 à 13:19 :
Le coup de l'aventurier Turc qui vient sauver l'entreprise en difficulté, c'est un grand classique. Dans 2 ans, on aura toujours pas vu la couleur du fric qu'il n'a pas. Vendre les boites au prix de la ferraille, et mettre les gens dehors, on sait faire en France, on n'a pas besoin de Turcs pour ça.
a écrit le 26/02/2010 à 12:21 :
On va bientot aller voter pour les regionales. Mais quel est le reel pouvoir des conseils regionaux ? Une presidente de region apres des annees de negociations n'est pas capable de trouver une solution de survie d'une pme (seulement 600 employes) qui de plus est dans l'industrie de pointe. Pour la presidente en question, elle a en sa faveur la legitimite d'avoir recueilli plus de 45% des voix a derniere presidentielle...
J'avoue que je n'ai pas la reponse mais je me questionne serieusement. Je ne suis pas dupe non plus de l'operation de M. Estrosie qui en faisant ce "coup" espere creer la surprise ump en Poitoux Charente. Mais seul le resultat compte, si Heuliez est vraiment sauve tant mieux.
Bonne reflexion a tous et bon week end.
Nous voterons donc pour des gens qui en fait seront elus pour n'exercer qu'un pouvoir extremement limite. A moins que....... Amoins que Mme Royal ne soit pas a la hauteur en tant que presidente du conseil regional ?
a écrit le 26/02/2010 à 10:17 :
Quid de Midex Airlines ?
En Novembre dernier cette brillante compagnie d'aviation des Emirats (une énorme flotte de........7 avions !) aurait versé 67 millions d'euros pour prendre 40 % du capital de Heuliez ! Pour retrouver l'information, suivre le fil Heuliez dans le site de Madame Royal "Désirs d'avenir" et visionner le site de la Compagnie !
A l'époque il parait même que les investisseurs se "bousculaient"....
Heuliez n'est malheureusement qu'une partie de poker menteur, où l'on joue avec des emplois comme avec des jetons.
Et dire que Madame Royal considérait ce "sauvetage" comme le joyau de sa vie politique ! Elle devrait demander pardon à chaque salarié en sursis chez Heuliez !
a écrit le 25/02/2010 à 19:46 :
la question est de savoir si notre Ministre
a écrit le 25/02/2010 à 18:52 :
Effectivement, la Turquie n'a pas vocation à sauver les emplois français. Intox de première main..
a écrit le 25/02/2010 à 18:52 :
Effectivement, la Turquie n'a pas vocation à sauver les emplois français. Intox de première main..
a écrit le 25/02/2010 à 16:28 :
appel aux gros gagnants du loto pour sauver heuliez
faudrait contacter segolene
a écrit le 25/02/2010 à 15:31 :
Heuliez n'en fini pas d' être sauvé ...bizarre ! Que peuvent bien rechercher des turcs en poitou charentes quand Renault délocalise en Turquie où la main d'oeuvre est infiniment moins cher ? Quand à la voiture électrique ce n'est pas vraiment un produit phare à court terme et il y aura une sacée concurrence à commencer par Flins qui joue sa survie sur ce créneau . On nous enfume encore une fois .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :