Nicolas Hulot se retire, le Grenelle chavire

 |   |  366  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Après la décision d'enterrer la taxe carbone La Fondation Nicolas Hulot a annoncé qu'elle se retirait des groupes de travail installés par le Grenelle de l'environnement.

Le Grenelle de l'environnement vient de subir son premier véritable tremblement de terre. La Fondation Nicolas Hulot (FNE) a annoncé hier lundi qu'elle "suspend(ait) sa participation aux groupes de travail installés par le gouvernement" dans le cadre du Grenelle de l'environnement. "Les événements de ces derniers jours montrent que nous n'avons pas été compris. Alors que les crises écologiques et climatiques menacent directement l'économie et l'emploi, et en particulier les plus vulnérables d'entre-nous, le discours politique nous explique presque systématiquement que l'environnement est une contrainte pour l'économie et qu'il crée des déséquilibres sociaux", proteste Cécile Ostria, directrice générale de la FNH.

La décision de la fondation n'est évidemment pas étrangère à l'enterrement de la taxe carbone décidé la semaine dernière par le Gouvernement et le président de la République. "L'abandon pur et simple de la taxe carbone, alors qu'un processus de concertation était en cours, est symptomatique d'un net recul de la classe politique qui, à droite comme à gauche, n'a pas pris la mesure des enjeux écologiques, et les considère essentiellement comme une variable d'ajustement politique", regrette FNH dans son communiqué.

Certes la Fondation relativise très légèrement sa décision en annonçant une «suspension» et non un "arrêt" de sa participation au dialogue avec le gouvernement et les partenaires du Grenelle. Mais cette suspension marque cependant une rupture à plusieurs titres. D'abord parce qu'en l'absence de FNH les pourparlers entre partenaires seront privés d'un des piliers essentiels. Ensuite parce qu'en termes d'image la participation de la fondation donnait jusqu'à présent auprès de l'opinion publique, un label et une forte crédibilité aux travaux post Grenelle, qui désormais l'ont perdu.

La fondation Hulot, tout comme France nature environnement (FNE) un autre pilier écolo du Grenelle, font le constat commun d'un sérieux affaiblissement du dialogue politique sur les questions environnementales et de l'esprit du Grenelle de l'environnement. Entre les demandes des uns de l'urgence d'une relance de ce dialogue et la suspension au groupe de travail des autres, le Grenelle de l'environnement n'est pas encore mort. Il est certainement agonisant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2010 à 14:19 :
La fondation Hulot se retire du Grenelle ?
Tant mieux !
a écrit le 31/03/2010 à 4:29 :
On est revenu par un tour de passe-passe insultant pour la population, à la situation du début des années 70 quand les politiques se fichaient de l'environnement, qui n'était qu'une lubie pouir baba-cools...
Aujourd'hui, on nous a seriné un refrain auquel toute le monde a cru et la réalité économique a eu raison de la taxe carbone et de tout l'arsenla censé révolutionner notre vie économique et sociale. Il n'en est plus rien désormais et ce manque de courage (après tout un politique estlà pour montrer la voie au pays) et cette promptitude à se réfugier derrière l'Europe (dont chacun sait que les compromis sont introuvables) montrent que désormais Nicoals Sarkozy et ses sbires n'attendent plus que l'échéance de 2012. Nous voilà (comme aux USA dans l'année qui précède la fin du second mandat d'un président là-bas), avec un président canard boîteux, qui ne décide plus rien, car il y a trop de risques ! Et la rupture dans tout ça ? Au moins avec le septennat un président avait au moins 5 années pour travailler, avec le quinquennat, il n'en est resté plus que 3 et elle sont derrière nous pour ce qui concerne Sarkozy. Et en plus, qu'en a-t-il fait ? Rien.
a écrit le 30/03/2010 à 13:02 :
Si le Grenelle chavire parce que Nicolas Hulot se retire, alors là c'est grave!
L'écologie est un sujet trop serieux pour la confier à un Hulot qui ne pense qu'à son image et "accessoirement" à vendre (cher pour ce que c'est) tous les produits qui portent son nom.
a écrit le 30/03/2010 à 12:05 :
Je suppose que vous avez voulu dire " l'enterrement de la taxe carbone [...]n'est pas étranger à la décision dela Faondation" et non comme vous l'avez écrit: "la décision de la Fondation n'est pas étrangère à l'enterrement de la taxe carbone [...]". Ce n'est pas la Fondation qui a précédé le gouvernement!
a écrit le 30/03/2010 à 12:01 :
Tous les gens sensés et connaissant le sujet au moins aussi bien que les membres de la fondation Hulot se félicitent de l'abandon de cette usine à gaz qui ne servait à rien d'autre qu'à conférer une posture de sauveurs de la planète aux écolos de l'hexagone..
a écrit le 30/03/2010 à 8:20 :
je ne sais plus qui a dit " l'écologie est une préoccupation des pays riches"; en tout cas je suis assz d'accord avec cette position;

demander aux pays pauvres ou en voie de développement de ne pas polluer, alors que nous autres pays développés on ne fait que ça depuis des années, c'est se foutre d'eux; on comprend mieux leur refus des contraintes qu'on leur demandait lors du dernier sommet de la terre;

ensuite, faire payer, ce n'est pas une solution ; ou alors pour financer la recherche; mais qui va vouloir payer ..... ?
a écrit le 30/03/2010 à 8:10 :
Il a raison pour une fois; les ecolos c'est du pipeau en tant que groupe politique. C'est tellement vrai qu'aux régionales ils se sont faits hara kiris en se mélange ant au ps et n'apparaissent plus de ce fait sur les résultats du second tour au détriment du fn?
a écrit le 30/03/2010 à 7:39 :
que monsieur hulot se retire c'est bien , enfin qu'il rende coupable les humains dans leurs totalitées , hum le titanic ? , mais notre monde est evolutif , la preuve les dinosaures hop a la trappe et ce fut pas les seuls ni les derniers de la liste , n'oublions pas notre soleil et les cailloux stellaires qui croisent notre monde nombrilliste , avoir peur des changements climatique celà permet de se defausser de l'absence de vue sur la faim dans le monde ou la pauvretée ou beaucoup de gens ne peuvent pas consommer dignement ici ou ailleurs , monsieur hulot cessez d'etre un gourou messianique on a assez de taxes en france , allez donc precher en chine , ah oui c'est vrai là bas je doute qu'ils vous acceptent avec vos idées toutes faites .
a écrit le 30/03/2010 à 7:27 :
Je suis un vrai écolo ! C'est-à-dire que je m'efforce à polluer le moins possible.
Le CO2 n'est pas une pollution. Depuis le Climate Gate, on sait aussi que les activités humaines ne sont pas responsables du réchauffement global. La taxe Carbone serait donc un forme de racket orchestrée par la mafia au pouvoir. Un des parrains dégage et c?est tant mieux !
Cela ne veut pas dire que la pollution n'existe pas. Je suis pour une « taxe pollution » fondée sur la réalité des chose. Parceque là c?est certain, l?homme est responsable d'un véritable désastre écologique !
a écrit le 30/03/2010 à 7:27 :
L'Europe, surtout à l'Est et au Nord, sort d'un hiver sibérien. Laissons le jeune Hulot réfléchir avant de nous sortir des sottises sur le Climat. Qu'il lise "Histoire du climat du Moyen Âge jusqu'à nos jours", de LE ROY LADURIE.

Bonnes vacances
a écrit le 30/03/2010 à 7:19 :
Commentaires à ras de terre! Je n'aime pas spécialement Nicolas Hulot, mais il faut reconnaitre qu'il a fait prendre conscience au grand public de la dégradation de notre planète.
a écrit le 30/03/2010 à 7:11 :
Pour une bonne nouvelle , ça c'est une bonne nouvelle...!

Qu'ils se retirent et errêtent de nous gonfler avec leurs fausses réponses individuelles a de vrai problèmes de planète.
a écrit le 30/03/2010 à 7:05 :
La taxe carbone. en fait Sarkozy n'a pas été élu pour augmenter les impots mais la taxe carbone et les autres nouvelles taxe c'est quoi ? c'est pas des impots on se fout de nous. La taxe carbone il faut l'appliquer aux importations chinoises et autres du meme genre , le transport depuis la chine ça ne pollue pas bizarre . Trop c'est trop Mr Nicolas Hulot lui non plus ne pollue pas . En Corse l'air est plus pur et pas besoin de chauffage .
a écrit le 30/03/2010 à 6:57 :
Une taxe est une taxe, En définitive, elle va augmenter le prix pour le consommateur final, dans chaque ménage. Dans le contexte actuel, économique et social, avec le chômage, en augmentation, et le gaz aussi de près de 10 % , alors que les revenus stagnent,et que le pouvoir d'achat diminue. La "taxe carbonne" que l'on essaie de cacher derrière la nouvelle appellation de "Contribution Climat Energie", ne trompe personne. Et de vouloir la transformer en une taxe, aux frontières de l'europe, ne fera qu'augmenter le prix des denrées et des choses pour le consommateur final.
Une bonne excuse pour dire plus tard, Ce n'est pas le gouvernement qui augmente les prix, "c'est l'europe". Tout comme on accuse " Bruxelles" quand des choses ne vont pas bien en France, alors que nos députés européens siègent et votent les décisons à Bruxelles.
" On se souvient tous de l'expression politique : " Responsables mais pas coupables". Les augmentations ne les concernent pas, ils ne paient "ni leurs voitures, ni leur consommation, ni leurs chauffeurs" et ilsne craignent pas les radars. Et pendant ce temps les autres pays du monde pas si fou que celà, n'ont pas de taxe carbonne, donc aucun influence sur le climat.
a écrit le 30/03/2010 à 6:29 :
Monsieur Hulot décidément se prend pour un grand décideur, il est loin le temps où il avait besoin du premier chimiste de France (Rhône-Poulenc) pour sponsoriser ses émissions et la fibre écologique ne l' avait pas encore envahi, il survolait les pays avec son parapente à moteur(pollueur) ou encore dans les Mirages de l'armée de l'air Français.
Pauvre de nous si c'est à ce genre de personnage auprès duquel le gouvernement prend ses idées!!!!!!
a écrit le 30/03/2010 à 6:27 :
N'ayant pas lu à fond sur l'existence de cette taxe carbone, pour moi le problème est lié à une consommation trop importante de toutes les énergies que nous utilisons. Alors pourquoi ne pas faire un effort en modifiant beaucoup notre consommation, moins produire moins consommer...le Monde consomme TROP Si chacun diminue...nous allons trouver l'équilibre...Ah, oui, j'oubliais l'ARGENT...certains l'aiment TROP !
a écrit le 30/03/2010 à 6:17 :
termines les dividendes que sarsko m'avais promis sur le compte du contribuable
a écrit le 30/03/2010 à 6:05 :
tu l'as dit Henry
a écrit le 30/03/2010 à 5:59 :
J'estime que Nicolas Hulot ne sera crédible que quand il utilisera pour ses reportages des avions ne bénéficiant pas du kérozène détaxé !

Une taxe carbone pour la voiture des travailleurs, et pas pour les avions des vedettes ?
Bientôt il fera comme Marie-Antoinette, et conseillera de manger de la brioche quand il n'y a plus de pain.
a écrit le 30/03/2010 à 5:54 :
IL FAUT QUE LES JOURNALISTES DE LA TRIBUNE CESSENT DE FAIRE LES TITRES DES ARTICLES AVEC DES MOTS POLEMISTES OU OUTRANCIERS / CECI EN REACTION AU VERITABLE TREMBLEMENT DE TERRE SUITE AU DEPART DE LA FONDATION NICOLAS HULOT
IL Y EN A MARRE DES POLEMIQUES? DES TITRES ACCROCHEURS STYLE VOICI VOILA
a écrit le 30/03/2010 à 4:55 :
La vacance de FN Hulot va nous faire enfin des vacances
a écrit le 29/03/2010 à 16:22 :
Oh la la qu'est ce que l'on va faire si on n'a pu notre Hulot.On ne pourra plus rigoler !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :