Fraude sociale : 200.000 tricheurs, plus d'un demi-milliard d'euros détournés

 |   |  164  mots
Selon les pouvoirs publics, 200.000 personnes ont fraudé les organismes sociaux français en 2009. Les sommes détournées sont estimées entre 540 et 808 millions d'euros.

La fraude aux prestations sociales en France aurait atteint entre 540 et 808 millions d'euros en 2009 selon le ministère du Travail et le secrétariat d'Etat à la Solidarité.

La fraude représenterait ainsi de 0,91% à 1,36% du total des sommes versées ((60 milliards d'euros) et "ces sommes sont recouvrées à hauteur de 88% dans les trois ans", précisent les ministères dans un communiqué. Cette communication officielle fait suite à la publication par Le Parisien d'une étude confidentielle sur ce sujet relancé par l'affaire de la conductrice au niqab de Nantes, dont le mari est suspecté d'avoir fraudé les organismes de sécurité sociale.

Selon ce rapport de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), 2,15% des assurés ont fraudé en 2009, soit quelque 200.000 personnes. Le gouvernement a pris de nombreuses mesures anti-fraude depuis 2007 et "va poursuivre avec détermination cette politique de lutte contre les fraudes pour mettre fin aux comportements qui portent atteinte à la solidarité nationale", écrivent le ministère du Travail et le secrétariat d'Etat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2010 à 0:31 :
mon cher sauros!! Je vois que tes idées sont bien orientés tous en imposant un regard sur des chiffres sans en apporter l'ensemble du système. En effet pourquoi comparer avec le canada? Pourquoi pas la suède^^
De plus le canada les états unis l'irlande la grande bretagne autant d'état dont les ménages ou les entreprises ont triplés leurs dettes en moins de 10ans.
Pas sur qu'il faille suivre ces modèles économiques mais plutot les convaincres de suivre le notre afin d'apporter la stabilité qu'a besoin un peuple.
Sinon en effet il faut traquer de toute ses forces ses détournements et les punir sévèrement.Il n'en reste pas moins qu'au lancement de l'informatique est nés les hackeurs et bien c'est la meme chose lors de la mise en place d'aide pécuniere en tout genre.
a écrit le 30/04/2010 à 13:22 :
redistribuer c'est bien sauf que le coût du travail en France est trop élevé. Lorsque un employé gagne 1700 euros de net mensuel ,l'entreprise aura déboursée 80% de plus soit 1360 donc un coût de 3060 euros ,alors qu'un employé canadien aura coûté 2295 euros. je ne parle pas des grosses entreprises qui peuvent certainement supporter mais des PME ,TPE ,commerçants ,artisans ,vache à lait de la dépense public ,sans compter les fins de mois qu'il faut boucler ,les heures en n'en plus finir. Ce mettre à son compte est devenu suicidaire. Ce système issu de la seconde guerre mondiale comme vous le dite est révolu ,génére des convoitises à la fraude.
a écrit le 30/04/2010 à 8:35 :
et les fraudes à l'URSAFF ?? on en parle pas;

globalement, il faudrait davantage d'inspecteurs(URSAFF, SECU, CAF, pour l'ensemble des organismes sociaux plus généralement chargé de la redistribution)

mais est ce que la volonté des politiques et là???

et j'irai même plus loin en posant la question suivante : est ce que nos politique veulent encore de notre système de redistribution actuel, construit après la seconde guerre mondiale ?

si on suit la logique libérale : non !
et il me semble que c'est cette direction que l'on prend actuellement

c'est bien plus facile de supprimer des allocs pour absences répétées d'enfants à l'école.......
a écrit le 30/04/2010 à 6:53 :
Rien de très nouveau !! le problème ! c'est que cette fraude existe depuis bien longtemps aux allocs où j'ai des amis écoeurés qui y bossent !! est-ce rentable de supprimer des postes dans cette "entreprise" ? DES CONTRÖLEURS SUPPLEMENTAIRES SERAIENT BIENVENUS MAIS IL FAUT SUPPRIMER DES POSTES AU NOM DE LA REDUCTION DES COUTS ?
a écrit le 29/04/2010 à 19:14 :
sauf que les victimes des fraudeurs sont les gens qui ont vraiment besoin de ces prestations ,notamment dans les affections de longue durée..etc. Il faut absolument supprimer ce "sport national".Ce que tu dit n'est pas une excuse.En matière d'économie ,il n'y a de petites ou de grosses économie ,mais que des économies.
a écrit le 29/04/2010 à 16:32 :
D'accord, c'est pas bien, mais que penser des sommes PLUS IMPORTANTES détournées par les COLS BLANCS,...?!!....Alors, qui est le majeur contributeur ? qui n'est jamais inquiété par le fisc? ne serait-ce point les mêmes ?. Si on attaque les fraudes, on les attaques TOUTES ou pas du tout !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :